10000 euros par mois et indépendant financièrement à 26 ans !

0

Dans cette interview, Maxence Rigottier nous détaille son parcours vers l’indépendance financière.

C’est lors d’un mastermind organisé à Dubaï par Olivier Seban autour de l’infoprenariat et de l’immobilier que j’ai fait la connaissance de Maxence Rigottier.
J’ai souhaité faire une interview avec lui car son histoire est extraordinaire !
A seulement 26 ans, il gagne plus de 10000 euros par mois grâce à ses business en ligne.
Il m’a indiqué juste avant l’interview que 5 ans auparavant, alors qu’il effectuait son stage de fin d’études, il gagnait à peine 480 euros par mois.
Il a donc multiplié son salaire par 20 en 5 ans seulement ! Joli parcours, n’est-ce pas ? 🙂
Dans cette vidéo, il nous explique :

  • Son parcours
  • L’état d’esprit à adopter pour réussir
  • L’importance de son entourage
  • Ses projets immobiliers : location saisonnière, colocation…
  • Ses projets internet

Vous pouvez retrouver Maxence Rigottier sur :

Indiquez moi dans les commentaires ci-dessous ce que ce parcours vous inspire ! 🙂

Transcription

Sébastien Ascon : Bonjour, je suis Sébastien du blog « Louer-en-courte-duree.fr » et aujourd’hui, je vais vous parler, non pas d’immobilier, mais d’indépendance financière.
Je me trouve à Dubaï dans un séminaire mastermind d’infopreneurs et de spécialistes de l’immobilier et j’ai la chance de partager ma chambre avec Maxence.
Bonjour Maxence !

Maxence : Salut Sébastien !

Sébastien Ascon : Est-ce que tu peux te présenter en quelques minutes et nous expliquer qui tu es et d’où tu viens ?

Maxence : Absolument ! J’ai différents sites webs ; un sur les paris sportifs qui s’appelle « Gagner de l’argent grâce aux paris sportifs », un site également sur la course à pied qui s’appelle « blog-course-a-pied.com » et un autre site depuis début 2015 qui s’appelle « vivre-de-son-site-internet.com » sur le blogging, web entreprenariat. Aujourd’hui, je génère plus de 10000 euros nets par mois donc l’équivalent du Top 1% des revenus français.

Sébastien Ascon : Du coup, est-ce qu’aujourd’hui tu te considères comme indépendant financièrement ?

Maxence : Alors, la réponse est oui.

Sébastien Ascon : Est-ce que tu peux nous dire pour toi ce qu’est être indépendant financièrement ?

Maxence : C’est tout simplement faire ce qu’on veut, avec qui on veut, quand on veut et où on veut.

Sébastien Ascon : Parfait ! Tu nous as dit que tu étais web entrepreneur, propriétaire de trois sites internet. Tu es arrivé là par hasard ?

Maxence : Non, pas du tout. J’ai 26 ans, j’ai démarré à 19 ans avec un BTS assurance. Comment j’ai choisi cela ? C’est peut-être votre cas aujourd’hui si vous visionnez cette vidéo et que vous avez moins de 30 ans. J’ai pris la liste des différents BTS, donc il ne me restait plus que Banque et Assurance. Par défaut, en quelque sorte, j’ai pris l’assurance parce que, au lieu de prendre la banque où vous avez déjà des Master finance, je me suis dit, l’assurance, Why not ?

Sébastien Ascon : Finalement, tu es en train de nous expliquer que tu as choisi tes études un petit peu par défaut ?

Maxence : Absolument.

Sébastien Ascon : Ce que tu me disais en off, juste avant qu’on tourne la vidéo, c’est que tu avais fait un stage de fin d’études, tu t’es retrouvé derrière un bureau et finalement, cela ne t’avait pas plus botté que ça.

Maxence : Oui, en gros, vous allez être certainement d’accord avec moi. Il y a trois contraintes dans la vie ; numéro 1, contrainte horaire. C’est quand il y a un petit réveil le matin qui sonne, et qui vous dit quoi faire. Donc là, c’est une première contrainte. La deuxième contrainte, c’est la contrainte hiérarchique, c’est quand vous avez un patron, quand vous avez une hiérarchie, si vous êtes dans une grosse entreprise où on vous dit un petit peu quoi faire, c’est avoir des ordres. Et la troisième contrainte qui est aussi assez monumentale, c’est la contrainte géographique. C’est-à-dire que si vous habitez par exemple à Brest, il y a de grandes chances que votre emploi soit à Brest ou dans les alentours. Si vous habitez en Thaïlande, il y a de grandes chances que votre emploi soit en Thaïlande. Si vous habitez aux Etats-Unis, etc. Et je me suis posé la question, c’était en 2010, comment faire péter ces trois contraintes ? Hiérarchique, horaire et géographique ? Je me suis dit : « waouh, internet fait voler en éclat ces trois contraintes ». Et c’est comme ça que je me suis lancé début 2011.

Sébastien Ascon : Ok. Maxence, aujourd’hui, tu nous expliques que tu n’as pas d’horaires, tu n’as pas de hiérarchie et que tu peux bosser de n’importe où ?

Maxence : Absolument ! C’est fantastique et c’est ce que j’estime être indépendant financièrement. Je le suis ! Je n’ai pas l’indépendance financière absolue qui est, à mon sens, au minimum 50 000 euros par mois, mais déjà avec 10 000 euros par mois, vous êtes d’accord avec moi, on peut déjà faire des choses assez sympathiques et avoir un confort de vie assez sympa. Aujourd’hui, on est à Dubaï, donc un événement comme tu l’as évoqué au début de la vidéo « Brainstorming immobilier » organisé par Olivier Seban. On est dans un hôtel 5 étoiles, la vue est sympa, le décor est vraiment excellent, et le confort fantastique. On peut le vivre seulement si on a un niveau de revenu quand même conséquent.

Sébastien Ascon : Alors moi, ce qui m’intéresse dans l’indépendance financière c’est cette notion de taux horaire. Moi j’ai toujours pour habitude de dire que lorsqu’on est salarié, dépendant d’une hiérarchie, comme tu l’as expliqué tout à l’heure, on est en train de vendre son temps à son patron. C’est-à-dire qu’en échange d’un salaire, on va donner notre temps. Toi, tu es dans une logique qui est complètement différente. Aujourd’hui, tu peux profiter de ton temps comme tu l’entends, et ton taux horaire est du coup très élevé. Est-ce que tu peux nous expliquer, comment tu as cherché ce gros taux horaire ?

Maxence : En gros, il faut toujours vous dire, comment je peux augmenter ma valeur personnelle. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, si vous êtes à 10 euros, 15 euros, 20 euros de l’heure, donc comment je peux augmenter cette valeur pour pouvoir avoir suffisamment d’argent pour ensuite déléguer ce qu’on appelle des tâches inutiles. Je pense notamment à la cuisine, à faire la vaisselle ou encore le linge, faire des courses. Sauf si votre business est évidemment dans la cuisine, faites la cuisine. Mais en gros, toutes les choses qui sont le flot de la vie, les choses de la vie courante, mais qui au final, n’ont aucune valeur pour votre business, aucune valeur pour votre vie, puisqu’on a seulement 24 heures par jour, donc que vous soyez millionnaire, milliardaire, pauvre, riche, gros, violet, jaune, blanc, etc. On n’a seulement que 24 heures par jour, c’est notre valeur la plus précieuse au monde. Donc, il faut extrêmement la garder pour soi au maximum.

Sébastien Ascon : C’est en hiérarchisant tes tâches que tu dégages du temps pour te consacrer aux tâches à forte valeur ajoutée ?

Maxence : Complètement. C’est comme dans l’immobilier, si vous voulez vraiment vous développer, à un moment donné vous n’allez pas vous occuper à faire le check-in et le check-out, le ménage. Vous devez donc déléguer cette partie qui est vraiment la plus mauvaise en quelque sorte, celle où il y a le moins de valeur ajoutée, et vous concentrer sur la recherche d’appartements, vous concentrer à avoir de nouveaux appartements, et déléguer ce qui est inutile, ce qui est seulement banal.

Sébastien Ascon : Exactement, et dans cette recherche de l’indépendance financière, moi je trouve qu’il y a également quelque chose qui est incontournable, c’est la formation. Aujourd’hui, moi j’ai pu quitter mon emploi parce que j’ai investi dans l’immobilier et parce que je me suis formé pour pouvoir investir dans l’immobilier. Et toi, je crois que dans ton domaine, c’est exactement la même chose.

Maxence : Complètement. Alors je ne l’ai pas précisé au début de cette vidéo, vous vous dites peut-être, oui c’est bien Maxence, mais toi tu as dû être né dans une famille de riches, ou toi tu es peut-être un geek, donc tu connais bien les ordinateurs et toutes ces choses-là. Donc, j’ai grandi de 0 à 19 ans dans un petit village de moins de 85 habitants, donc près de Chalon-sur-Saône, c’est en Saône-et-Loire, le département 71, un tout petit village, c’est la cambrousse, en 2016, il n’y a toujours pas l’ADSL. C’est vraiment pour vous montrer que tout est possible. Ensuite, sur le côté formation, comme tu l’as dit, j’ai investi plus de 35 000 euros au cours des trois ou quatre dernières années. Je prenais une formation, je l’appliquais, ensuite je prenais mes premiers résultats et après je réinvestissais, j’appliquais, je reprenais les premiers résultats et ainsi de suite. Je reprenais, donc soit une formation, etc. parce qu’aujourd’hui, si vous voulez faire partie des meilleurs, il faut vous inspirer et vous former auprès des meilleurs. C’est aussi simple que ça. Il y a trois peu de gens qui ont le mindset du manque ou qui se disent : oui, mais en fait, ça coûte 1 000 euros ou ça coûte 500 euros, ou bien que sais-je encore. Alors qu’il faut le voir comme un investissement, et le meilleur investissement que vous pouvez faire, vous l’avez certainement déjà entendu dans de nombreuses vidéos, et c’est vrai, c’est vous-même. Vous-même, c’est un investissement. Mais alors, vous avez des rendements qu’aucun être humain ne peut évoquer et donner sur la planète.

Sébastien Ascon : Aujourd’hui, Maxence, toi tu as investi sur toi-même. Je pense que tous les gens qu’on a pu côtoyer dans ce mastermind ont investi sur eux-mêmes. Et tout ce que je peux vous dire au travers de cette vidéo, c’est qu’il faut absolument se former pour passer au niveau supérieur, puis au niveau supérieur, etc. On a échangé un petit peu également au cours du séjour sur cette notion d’environnement. On est assez tombé d’accord sur le fait que pour pouvoir grimper les échelons, c’est peut-être pas le bon terme mais en tout cas, tirer notre vie vers le haut, il faut s’entourer des bonnes personnes.

Maxence : Absolument. Il y a vraiment une chose que vous avez peut-être entendue sur le web ou même en lisant des bouquins. Notre vie est le reflet des cinq personnes qu’on côtoie le plus. Je répète, notre vie, votre vie, est le reflet d’un ou des cinq personnes que vous côtoyez le plus. Si vous côtoyez que des gens qui sont fumeurs, vous allez fumer. Si vous côtoyez que des gens qui font des investissements immobiliers, vous allez faire de l’investissement immobilier. Si vous côtoyez que des gens qui ont six mois de vacances par an, vous allez avoir six mois de vacances par an. Notre environnement est assez surprenant, assez incroyable. Ça fait même peut-être un peu peur en se disant : si je ne côtoie pas les bonnes personnes en quelque sorte, je ne vais pas avoir les bons résultats. La réponse est vraie.

Vous devez absolument côtoyer des gens qui vont vous tirer vers le haut, et surtout qui vont être dans la même fréquence que vous, qui sont dans la même démarche, la même attitude, la même énergie et synergie pour avancer. Il y a trop peu de gens qui restent avec des gens en se disant, oui, mais c’est ma famille, oui, mais c’est un ami de longue date. C’était un ami de longue date, c’était des moments sympas peut-être par le passé, parce que c’était à ce moment-là que vous vouliez réaliser ces choses-là. Mais quand on veut évoluer, j’aime bien dire la chose suivante, si avant vous étiez fumeur, donc vous côtoyiez peut-être des fumeurs. Si aujourd’hui, vous ne voulez plus du tout fumer, il y a de grandes chances que vous ne côtoyez plus des fumeurs, parce qu’avoir de la fumée qui vous arrive contre la gueule, cela ne vous intéresse pas. Voilà, c’est vraiment important d’avoir tout cela en tête. Et c’est la même chose quelle que soit la thématique. Encore plus vrai dans l’investissement, l’indépendance financière ou encore l’immobilier.

Sébastien Ascon : Exactement ! Je suis tout à fait d’accord avec toi. Pour atteindre cette indépendance, moi ce que je constate, c’est que tous les gens qui sont dans ce milieu-là ont mis en place plusieurs systèmes pour gagner de l’argent. Si je prends ton exemple, tu as développé trois sites internet, que tu monétises, sur lesquels tu vends de la formation.

Maxence : Complètement.

Sébastien Ascon : Est-ce que tu comptes t’arrêter là ?

Maxence : Alors pas du tout, c’est ça qui est magique, c’est comme toi avec tes différents appartements. C’est que quand vous avez un premier pilier qui marche, vous avez dégagé du temps, vous avez automatisé, vous avez tout délégué, donc tout est parfait, tout est nickel, tout roule pour vous. Donc, vous pouvez vous consacrer dans d’autres projets et encore vous développer et avoir, notamment si vous vous concentrez à l’immobilier comme ce que je vais faire dans les prochaines semaines et les prochains mois, à vous construire un patrimoine d’exception pour votre retraite, même votre avenir.

Sébastien Ascon : Justement, tu m’amènes la transition. En fait, moi je pense qu’il y a plusieurs piliers d’enrichissement. Il y a l’immobilier, l’internet, l’entrepreneuriat et la bourse. Aujourd’hui, tu as touché à deux de ces piliers, sur l’entreprenariat et sur toute la partie internet. Aujourd’hui, tu veux te lancer dans l’immobilier. Il faut savoir que l’immobilier pour Maxence, comme pour tout un chacun d’ailleurs, ça va lui apporter une capacité à développer son patrimoine, mais également Maxence entend gagner de l’argent avec l’immobilier. Donc, se créer une quatrième source de revenu totalement passive parce que tu m’as dit que tu souhaitais te lancer dans la location saisonnière.

Maxence : Absolument. A mon sens, je débute, je vais faire des erreurs comme tout le monde, parce que comme une activité, quand on démarre, on fait forcément des boulettes, des petites erreurs. Mais pour moi, il y a peut-être également aussi la colocation. La location saisonnière, c’est ce qui permet de prendre le moins de risque possible, parce que si vous avez un bon emplacement, vous avez testé à minimum l’offre – je vais réaliser à Malte à partir du printemps 2016 – vous savez qu’entre 10 et 15 nuits, vous allez rembourser le crédit, vous allez rembourser la remise des clés, le ménage, bref. Ensuite, tout est « bénéf » dans votre proche. Donc en gros, sauf un cataclysme, c’est quasiment impossible de perdre de l’argent. Pour moi, la location saisonnière, et peut-être après en numéro 2 la colocation, je laisse les experts sur le sujet, c’est un excellent moyen de construire un patrimoine. Comme j’aime bien le dire souvent, internet, le cash, donc de l’argent liquide, et ensuite l’immobilier, le patrimoine d’exception pour l’avenir et la retraite.

Sébastien Ascon : Tu parlais de cash parce que c’est clair que dans le milieu de l’internet, vous générez tous beaucoup de cash. Est-ce que pour autant, tu entends acheter ton appartement cash ?

Maxence : Non, absolument pas, je veux vraiment utiliser les effets de levier. Ce sera des appartements à crédits ou les revenus locatifs pour rembourser le crédit, pour pouvoir me développer. Et je ne vais surtout pas utiliser mon cash actuel, mon épargne actuelle pour réaliser la location saisonnière.

Sébastien Ascon : Ce que dit Maxence, c’est vraiment très important ! Lorsque vous avez une grosse quantité de cash, par exemple 100 000 euros, avec cette somme-là, vous pourriez certainement acheter un ou plusieurs appartements cash. Le conseil que je peux vous donner, c’est de ne surtout pas miser toute cette somme sur un seul et unique bien. C’est-à-dire qu’il faut utiliser au maximum l’effet de levier pour gagner de l’argent dans l’immobilier. Donc, ces 100 000 euros, plutôt que de les injecter dans un seul appartement, injectez-les sur 10 appartements. Vous faites 10 000 euros d’apport sur chaque appartement, et donc le résultat, c’est qu’avec cette même somme, vous allez pouvoir acheter 10 appartements plutôt qu’un seul appartement. Donc, vous allez gagner en patrimoine et en revenu locatif également. C’est tout l’intérêt de l’effet de levier.

Maxence : Absolument. Là tu as employé LE terme qu’il faut voir en tête, en esprit quand on veut être indépendant financièrement, c’est à chaque fois se dire, quel est l’effet de levier ou les effets de levier pour pouvoir s’enrichir ? C’est souvent la différence entre quelqu’un qui n’est pas indépendant financièrement et quelqu’un qui l’est. C’est toujours avoir avec le mindset et l’état d’esprit d’un riche quel que soit votre niveau actuel aujourd’hui.

Sébastien Ascon : On a vu que tu souhaitais investir dans l’immobilier en 2016. Sur ta partie internet, est-ce que tu as des objectifs chiffrés par rapport à ce que tu peux dégager aujourd’hui ? Est-ce que tu entends multiplier ton chiffre d’affaires par deux ou par trois, et quels sont les moyens que tu vas mettre en œuvre pour accéder à ça ?

Maxence : Alors là, tu as donné des bonnes astuces. On en discutait dans la piscine juste tout à l’heure. En gros, comme je l’ai évoqué, je suis à 10 000 euros net par mois. J’ai un peu plus en termes de chiffre d’affaires et également, là il faut mettre toutes les choses en place pour payer le moins d’impôts et que vous ayez un maximum, un processus qui joue en votre faveur.

Mon but en 2016, c’est de passer de 1 200 clients à 3 000 clients et de racheter deux sites web. Je vais principalement utiliser les actions suivantes qui sont la publicité Facebook, à travers le retargeting ; récupérer des gens qui m’ont découvert, mais qui ne sont pas dans mes bases de données de prospects qualifiés. Utiliser la publicité YouTube, qui est méconnue aujourd’hui, ou seulement peut-être une ou deux personnes en France l’utilisent pour vraiment faire grossir leur business. Et ensuite, le troisième, c’est utiliser un Affiliate Manager. C’est ce que je t’évoquais hier. C’est qu’aujourd’hui, si vous êtes sur internet, vous n’êtes pas connu, vous avez peut-être une expertise, mais inconnu sur internet, vous n’avez pas d’audience, bref, vous démarrez. Avoir un Affiliate Manager va vous permettre de faire la connexion entre les personnes qui vont mailer pour vous. Je vous conseille notamment une conférence en ligne, et donc valider votre offre.

Par exemple, vous créez une offre, vous essayez de faire un premier test soit avec de la publicité ou quelque chose comme ça pour avoir un petit peu un ROI. Savoir aussi comment améliorer l’offre, avoir les différents feedbacks. Et ensuite derrière, pour vous développer, et c’est très important d’avoir un Affiliate Manager. C’est une personne qui va recruter des partenaires pour vous, parce que c’est des gens qui connaissent un petit peu tout le réseau, et convaincre ces partenaires en question parce que vous, comme vous êtes inconnu, c’est beaucoup plus difficile de les convaincre.

Sébastien Ascon : Il y a beaucoup de gens qui nous regardent, qui souhaitent se lancer dans l’immobilier, dans l’entrepreneuriat, dans le web, etc. et qui vont toujours se trouver une bonne excuse pour ne pas passer à l’action. Qu’est-ce que tu pourrais dire aux gens qui se sentent un petit peu fébriles ou pas suffisamment sûrs d’eux-mêmes pour pouvoir démarrer et se lancer, quel que soit le domaine ?

Maxence : Alors, c’est un conseil que pareil, vous avez certainement déjà entendu mais qui est vrai, c’est de pratiquer. Je vous donne un exemple tout bête. Vous n’avez jamais joué au tennis de votre vie, vous n’avez jamais fait une vidéo, vous n’avez jamais écrit un article, bref, vous démarrez de zéro. C’est logique, c’est normal, vous allez être en quelque sorte pathétique, vous n’allez pas être brillant. Mais c’est normal. Vous jouez la première fois au tennis, la balle va dans le filet, ça va 10 mètres au-dessus du court. Après, une fois, deux fois, cinq fois, dix fois, quinze fois, vingt fois… Nous, les êtres humains, on est des êtres d’habitude. Donc, dès qu’on a pris l’habitude, on s’améliore, on devient de plus en plus bon. Après, naturellement on va se professionnaliser. Mais c’est important, même si on n’est pas bon au début, ce qu’il faut que vous sachiez également, je vous le souhaite, mais quand vous allez publier le premier contenu, vous n’allez pas avoir un milliard de vues. Donc, il n’y a pas besoin de paniquer, hormis votre mère ou quelques amis, votre tout premier contenu, il va être invisible. C’est peut-être la bonne nouvelle en quelque sorte. Ensuite, en pratiquant, vous allez vraiment vous améliorer. Voilà, c’est comme n’importe quelle activité. Vous voulez apprendre une langue étrangère ; au début, vous êtes catastrophique, la prononciation, les mots, vous avez des trous de mémoire. Et après, en dialoguant petit à petit, vous enregistrez la langue en question. Puis après, c’est ce qu’on appelle être bilingue, c’est exactement pareil.

Sébastien Ascon : Tu es en train de dire que l’échec fait partie du processus d’excellence ?

Maxence : Absolument !

Sébastien Ascon : Je te remercie vraiment pour cette vidéo. Pour tous les gens qui souhaitent se lancer aussi bien dans l’entrepreneuriat sur le web que sur la course à pied, ou sur les paris sportifs, parce que Maxence, vous aide également à gagner des revenus complémentaires grâce aux paris sportifs. Où est-ce qu’on peut te retrouver ?

Maxence : Qui est un autre pilier d’ailleurs par rapport à tous les piliers qu’on a évoqués tout à l’heure, bourse, immobilier, etc., j’ai un site qui s’appelle : « gagner-de-largent-grace-aux-paris-sportifs.fr ». C’est destiné à toutes personnes qui veulent avoir un complément de revenu en 15, 20, 30 minutes par semaines à travers les paris sportifs. Donc, si vous avez donc déjà parié ou vous connaissez un peu le sport, je pense que vous connaissez un petit peu cette thématique. Ensuite, j’ai un site web sur la course à pied qui s’appelle : « blog-course-a-pied.com ». Vous tapez dans Google blog-course-a-pied.com et vous allez tomber directement sur moi, où j’explique comment s’améliorer sur 10 km, sur des courses de trail, 5 km semi-marathon. Et un dernier site que j’ai ouvert début 2015, parce que j’étais au-delà, j’allais franchir la base des 10 000 euros net par mois, qui s’appelle : « vivre-de-son-site-internet.com » où j’explique des conseils sur YouTube, Facebook, sur le blogging, le web entrepreneuriat pour aider toutes les personnes qui souhaitent se lancer sur internet.

Sébastien Ascon : Je pense que tu as inspiré beaucoup de monde de par ton parcours. Maxence, il est quand même assez jeune, il a 26 ans.

Maxence : De passer de la campagne où je suis au milieu des canards, des chevreuils, des lapins à l’indépendance financière, c’est possible. Quel que soit votre environnement, il n’y a pas besoin d’être né dans une famille de riches, il n’y a pas besoin d’être né dans un lieu particulier, c’est seulement à l’intérieur que ça se passe.

Sébastien Ascon : Exactement. Maxence, je te remercie pour cette vidéo.

Maxence : Merci à toi. Si vous avez aimé la vidéo, cliquez sur le bouton Like juste en dessous. Ça nous permettra d’avoir votre feedback.

Sébastien Ascon : On vous remercie et on vous dit à très bientôt !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :gagner 10000 euros par mois sur internet 2016, 10000 euros par mois a 17 ans, gagner 10000 euros par mois sur internet, gagner de largent sur internet 2016 100o00 freelance, je gagne 10000 euros par mois grace a limmobilier
Share.

Leave A Reply