Savoir jouer avec les Conditions Générales de Vente en location saisonnière

4

Les Conditions Générales de Ventes doivent être apprivoisées et maîtrisées en location saisonnière.
Elles permettent non seulement de pérenniser le calendrier de réservation, mais également de gagner davantage d’argent sur les périodes à forte demande.
Il faut les considérer comme un allier de taille qui aide à sécuriser l’activité.

Aviez-vous déjà pensé à les utiliser pour booster l’activité et le chiffre d’affaire ?

NB : La vidéo sur le surbooking se trouve ici : Maîtriser les annulations et le surbooking

Transcription

Pourquoi faut-il jouer avec les conditions générales de vente lorsque vous faites de la location saisonnière ? C’est la question à laquelle je vais répondre dans cette vidéo.

Bonjour à tous ! Je suis Sébastien du blog louer-en-courte-durée.fr. Je vous souhaite la bienvenue dans cette nouvelle vidéo dans laquelle je vais vous expliquer pourquoi il est indispensable de savoir jouer avec les conditions générales de vente lorsque vous faites de la location saisonnière.

Mais avant que je vous en dise plus, je vous invite à télécharger gratuitement mes deux e-books : « Convaincre la banque, Mode d’emploi » pour adopter la bonne attitude pour que la banque finance votre projet d’investissement locatif, et « Doubler son salaire avec la location courte durée ». Vous pouvez télécharger ces deux e-books en cliquant sur les deux vignettes qui apparaissent dans cette vidéo si vous vous trouvez dans un navigateur internet.
Si vous vous trouvez sur YouTube, vous trouverez les liens de téléchargement dans la description qui se trouve juste en dessous de cette vidéo.

Alors, pourquoi jouer avec les conditions générales de vente lorsque vous faites de la location saisonnière ? Tout simplement parce que pour gagner de l’argent aujourd’hui avec la location saisonnière, il est indispensable de se professionnaliser.

Je l’ai déjà dit au travers du blog, je l’ai déjà dit au travers de vidéos, je le redis aujourd’hui et je le redirai encore. Aujourd’hui, le marché de la location saisonnière n’est plus le même que celui qu’il était il y a encore quelques années. Aujourd’hui, lorsque vous souhaitez faire de la location saisonnière dans des villes comme Toulouse, Brest, Marseille, Paris…Vous êtes face à une concurrence de plusieurs centaines, voire plusieurs milliers de logements, ce qui n’était pas le cas à l’époque. Donc, pour pouvoir gagner de l’argent, il est indispensable de savoir jouer avec les conditions générales de vente.

Ces conditions générales de vente, vous allez les définir au travers des sites avec lesquels vous allez travailler (Airbnb, Booking, Abritel, Wimdu…), voire même au travers de votre propre site internet si vous avez fait le choix de créer un site internet pour que les gens puissent réserver directement, sans passer par des plateformes de réservation en ligne.

Lorsque j’ai commencé la location saisonnière, j’offrais au client la possibilité d’annuler son séjour jusqu’à 14 jours avant son arrivée. Et je me suis rendu compte que cette possibilité d’annuler jusqu’à 14 jours avant son arrivée n’était absolument pas favorable pour moi. Certes favorable pour le client mais pas du tout favorable pour moi, parce qu’en cas d’annulation tardive, je me retrouvais avec un calendrier vide dans les tous prochains jours et pour pouvoir relouer, j’étais souvent amené à devoir baisser mes prix pour remplir mon calendrier.

Le choix que j’ai fait aujourd’hui, il est différent. J’offre au client la possibilité de pouvoir annuler son séjour jusqu’à 60 jours avant son arrivée. Alors ça, ça permet, non seulement dans un premier temps, au client de pouvoir annuler son séjour s’il a envie de l’annuler, mais moi, ça me garantit une visibilité moyen terme sur mon calendrier et de pouvoir relouer en cas d’annulation tardive, donc de pouvoir finement louer deux fois les mêmes journées. Donc, c’est ce que j’appelle le « surbooking maitrisé », j’en parle d’ailleurs dans une autre vidéo, qu’il ne faut pas confondre avec le « surbooking subi ».

Alors je sais que certaines personnes qui pratiquent de la location saisonnière dans mon entourage ont des conditions générales de ventes encore plus drastiques, c’est-à-dire qu’elles ne permettent pas aux clients d’annuler sans frais. Alors moi, je n’en suis pas encore arrivé là parce que j’estime que le client doit pouvoir annuler, pour x ou y raisons, son séjour.

Je vais vous donner deux exemples dans lesquels j’ai joué avec les conditions générales de vente en location saisonnière. Je tourne cette vidéo en mars 2016  et dans trois mois, en juin 2016, aura lieu la coupe d’Europe de foot. Et dans la ville dans laquelle je me trouve, Toulouse, accueille des matchs. Donc, bien évidemment, pour l’évènement, pour l’occasion, j’ai augmenté les tarifs de mes nuits, je les ai multipliés par trois. Et sur l’un de mes appartements, j’avais tout un tas de réservations, d’annulations, de réservations, d’annulations. Alors ça, je peux tout à fait le comprendre parce que pendant que je vends mes nuits à plus de 150 €, il y a d’autres personnes qui continuent à les vendre 40 €.

Je vais d’ailleurs ouvrir une parenthèse, et je vous l’ai déjà évoqué dans une vidéo précédente. Il faut savoir adapter les tarifs de vos nuits à la saisonnalité ou aux évènements qui vont avoir lieu dans votre ville. Donc, ces personnes-là n’ont toujours pas compris qu’avec un tel évènement, il était possible de gagner beaucoup plus d’argent. Je ferme la parenthèse.

Donc, de façon à pouvoir m’assurer des revenus sur le mois de juin, j’ai durci mes conditions générales de vente, sur mon principal site partenaire Booking, vous devez maintenant le savoir, de façon à ce que toutes les réservations faites durant l’Euro seront dues. La conséquence est que si maintenant les personnes annulent, je serais en droit de garder l’intégralité de la réservation et pour essentiellement, relouer les nuits, donc faire fois 6 par rapport à des nuits normales, fois 9, fois 12. J’espère bien arriver jusque-là.

Ce qu’il faut savoir également, c’est que vous pouvez jouer avec les conditions générales de vente sur toutes les périodes à fortes demandes. Je vais reprendre encore mon exemple particulier. Le mois de septembre est un mois très important pour moi, tout simplement parce qu’à Toulouse, on est encore sur la fin de l’été, donc on a de nombreux touristes qui viennent séjourner parce que les journées sont encore belles et on a également une forte demande locative de la part des étudiants qui n’ont pas tous trouvé leurs logements, et donc, qui ont besoin de  quelques nuits pour pouvoir se loger en attendant que le logement qu’ils ont choisi soit libéré.

Sur ces mois-là, il est indispensable d’augmenter les prix et de durcir également les conditions générales de vente, de façon à ce que, en cas d’annulation, vous puissiez relouer derrière. C’est ce que j’ai fait le mois de septembre dernier et j’ai pu générer plus de 2000 € de loyer avec un appartement de 20m², alors que tout le reste de l’année, ma moyenne est aux alentours de 1500 €. Donc, voilà comment utiliser intelligemment les conditions générales de ventes. À l’inverse, il faut savoir aussi les assouplir.

Je vais également vous donner un autre exemple. Si vous vous trouvez face à un calendrier qui est vide ou que vous avez des difficultés à remplir, surtout n’hésitez pas à être beaucoup plus souple, à permettre une annulation à J-30, à J-20, à J-14… voire abaisser vos tarifs pour faire un appel d’air et amener les clients à réserver. Et dès que vous aurez votre calendrier qui commencera à se remplir, revenez à des tarifs plus élevés et à des conditions générales de vente plus drastiques pour vous assurer des revenus significatifs. Je vous rappelle que le but de la location saisonnière c’est quand même de gagner de l’argent.

C’est vraiment le retour d’expérience que je voulais partager avec vous. Sachez qu’il est possible de jouer avec les conditions générales de ventes en location saisonnière.

J’espère que cette vidéo vous aura plu, n’hésitez pas à la liker, n’hésitez pas à la partager.

Je vous rappelle que vous avez la possibilité de me suivre sur louer-en-courte-durée.fr et que vous avez également la possibilité de vous abonner à ma chaîne YouTube pour être informés en temps réel et gratuitement de la publication de nouvelles vidéos.

Je vais m’arrêter ici pour aujourd’hui et je vous dis à très, très bientôt pour une nouvelle vidéo!

Ciao, ciao !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share.

4 commentaires

  1. Salut Sébastien,

    Etant investisseur immobilier (4 appartements) en location nue, je tenais à te dire que ton blog est parmi les meilleurs parmi ceux que je suis.

    Pour information je suis sur la région toulousaine depuis juillet et je réfléchie à commencer à investir dans la région. Je pense que ton aide pourrait mettre précieuse surtout que je souhaite commencer à faire de la location saisonnière.

    Je ne sais pas si tu peux être amené à aider des personnes sur la recherche de bien etc…

    @++
    Benoit

    • Sébastien on

      Bonjour Benoît,

      Je te remercie pour ton message.
      Je travaille en effet sur de l’accompagnement pour aider les gens dans la recherche du bien, la recherche du financement et la mise en exploitation.
      Tu trouveras plus de détails sur cette page : http://louer-en-courte-duree.fr/coaching/
      Je t’invite à m’écrire via le formulaire de contact du blog si tu souhaites que l’on se rencontre pour parler plus en détail de ton projet.
      Je serais ravi de t’aider dans ta démarche 🙂

  2. Yep Sébastien 😉 !!

    Merci encore pour tes précieux conseils lots du séminaire d’Olivier de Dimanche dernier. Je suis celui qui te parlait du projet de location courte durée sur Saint-Denis 93200.

    Je croise les doigts pour que mon projet aboutisse à court terme (achat + travaux).

    Je te tiens au courant.

    Cya

    • Sébastien on

      Bonjour Kris,

      Tiens-moi au courant de ce projet.
      L’emplacement est génial et d’après ce que j’ai compris de notre échange, le prix est canon.
      Fonce 😀

Leave A Reply