2 conseils pour ne pas se rendre esclave

0

La location courte durée demande demande une gestion plus importante qu’une location classique.
Découvrez dans cette vidéo 2 conseils pour ne pas se rendre esclave de cette activité tout en optimisant le calendrier de réservation :

  • Afficher une durée minimum de séjour
  • Borner les horaires de check-in et de check-out

N’hésitez pas à utiliser les commentaires ci-dessous pour :

  • Partager vos retours d’expérience (pour celles et ceux qui pratiquent déjà)
  • Poser vos questions (pour celles et ceux qui souhaitent démarrer)

Transcription

Comment ne pas se rendre esclave de la location saisonnière ?
C’est la question à laquelle je vais répondre dans cette vidéo.

Bonjour à tous ! Je suis Sébastien du blog « louer-en-courte-duree.fr« . Je vous souhaite la bienvenue dans cette nouvelle vidéo dans laquelle je vais vous expliquer quelles sont les bonnes attitudes à adopter pour ne pas se rendre esclave de la location saisonnière.

Mais avant que je vous en dise plus, je vous invite à télécharger gratuitement mes deux e-books « Convaincre la banque, Mode d’emploi » pour adopter la bonne attitude pour que la banque soit convaincue de la viabilité de votre investissement locatif, et « Doubler son salaire avec la location courte durée« . Vous pouvez télécharger ces deux e-books en cliquant sur les deux vignettes qui apparaissent dans cette vidéo si vous vous trouvez dans un navigateur internet. Si vous vous trouvez sur YouTube, vous trouverez les liens de téléchargement dans la description qui se trouve juste en dessous de cette vidéo.

Alors, comment faire de la location saisonnière sans en devenir esclave ?
Si vous pensez qu’aujourd’hui je vais vous expliquer qu’il est possible de faire de la location saisonnière sans effort, vous pouvez tout de suite arrêter cette vidéo.
La location saisonnière demande davantage de temps, de gestion, qu’une location classique.
La contrepartie en revanche, c’est que la comptabilité est bien plus importante.
Alors, ce qu’il faut savoir quand même, c’est qu’il y a des possibilités de délégation qui existent et que des sociétés de conciergerie se sont montées tout autour de cette activité. Ces sociétés de conciergerie peuvent réaliser pour vous les check-in, les check-out et le ménage. J’en parle d’ailleurs dans un article du blog. Mais ce n’est absolument pas de ce sujet dont je voulais parler aujourd’hui.

Cette vidéo s’adresse davantage à des personnes qui souhaitent faire de la location saisonnière mais qui souhaitent gérer cette activité par elles-mêmes. Et pour cela, je vais vous donner aujourd’hui au travers de cette vidéo, deux conseils. Ces deux conseils sont issus de ma propre expérience.

Le premier conseil que je vais vous donner concerne la durée minimum de séjour. Lorsque vous allez démarrer cette activité et publier des annonces avec vos sites partenaires. Alors, les sites partenaires, c’est les sites avec lesquels vous allez travailler (Airbnb, Booking, Housetrip, MorningCroissant, Holiday Lettings…). Vous allez devoir indiquer une durée minimum de séjour. Cette durée minimum de séjour correspond à la durée minimum que les clients vont devoir passer chez vous. Alors, lorsque j’ai démarré la location saisonnière, j’avais indiqué une durée minimum de trois nuits. C’est-à-dire que les clients qui souhaitaient venir chez moi devaient rester au minimum trois nuits.

Je me suis rendu compte au fil des mois que le séjour minimum de trois nuits m’empêchait d’optimiser mon calendrier, c’est-à-dire que je me retrouvais avec des créneaux de deux nuits disponibles entre deux réservations et qu’il m’était impossible de les louer.
J’ai donc décidé de passer la durée du séjour minimum à une nuit. Alors, clairement mon calendrier s’est rempli beaucoup plus vite, j’avais beaucoup moins de trous ; par contre, j’avais également beaucoup plus de temps de travail à l’époque pour gérer ces activités puisque j’assurais moi-même le check-in, le check-out et le ménage. Donc, j’avais vraiment des journées qui se suivaient sur lesquelles j’assurais ces trois prestations. Donc, clairement là, l’activité est devenue trop chronophage et j’avais l’impression de devenir un esclave.

J’ai donc décidé après ce deuxième essai de passer la durée minimum de séjour à deux nuits. Et là, je pense qu’on est vraiment sur le bon compromis, c’est-à-dire que cette durée minimum de séjour à deux nuits vous permet d’optimiser votre calendrier sans vous rendre totalement esclave de votre activité.

Le second conseil que je vais vous donner aujourd’hui concerne les horaires de check-in et de check-out. Il faut absolument que vous borniez les horaires d’entrée et de sortie des lieux. Vous allez tout de suite comprendre pourquoi.

Si vous ne bornez pas les horaires d’entrée des lieux, vous allez avoir des clients qui vont vouloir arriver chez vous à 9h le matin, à midi, à 15h, à 21h, à minuit, peut-être même à 3h du matin. Et ces mêmes clients, si vous ne bornez pas vos horaires de sortie, vont vouloir rester chez vous jusqu’à 15h, jusqu’à 18h, jusqu’à 21h.
Et ça, vous ne pouvez pas l’accepter pour deux raisons : la première raison, c’est que vous ne devez pas vous rendre esclave de cette activité ; la seconde raison, c’est que vous avez besoin de temps de préparation entre deux rotations, autrement dit, entre deux clients.

Alors, en ce qui me concerne, mes horaires d’accueil de clients sont entre 18h et 22h et mes horaires de sorties entre 7h et midi. Alors, ça, ce sont mes horaires personnels parce qu’ils correspondent à mes contraintes. Rien ne vous empêche d’adopter d’autres horaires bien entendu.
Lorsque vous allez publier vos annonces en ligne, les sites partenaires avec lesquels vous allez travailler vont d’ailleurs vous demander à compter de quelle heure les clients peuvent arriver chez vous.

Alors, il faut savoir qu’il y a deux catégories de sites : la première catégorie qui demande uniquement l’heure à compter de laquelle vous allez accueillir vos clients ; et la deuxième catégorie qui va vous demander l’horaire à partir duquel vous allez accepter de recevoir les clients, mais également l’horaire à compter duquel vous n’acceptez plus de recevoir les clients.

Alors, dans la première catégorie, on va trouver des sites comme Airbnb, Housetrip, MorningCroissant. Dans la deuxième catégorie, des sites beaucoup plus professionnels comme Booking.

Sur la première catégorie de sites, moi ce que je vous invite à faire c’est d’indiquer dans la description de votre annonce, clairement, noir sur blanc, l’horaire à compter duquel vous n’acceptez plus de réaliser des check-in, et ça c’est vraiment très important. Je vais vous expliquer pourquoi au travers d’une anecdote.

Il y a encore quelques mois, dans ma description de mon annonce Airbnb, je n’avais pas indiqué l’horaire maximal pour accueillir le client et voici ce qui m’est arrivé.
Donc, j’avais par contre indiqué que l’entrée des lieux s’effectuait à 18h et un client m’avait indiqué qu’il arrivait à 22h. Donc, j’avais accepté de réaliser l’entrée des lieux, le check-in à 22h. Sauf qu’à 22h, le client n’est pas arrivé. A 23h, le client n’est pas arrivé. A minuit, le client n’était toujours pas arrivé. Je n’avais aucun moyen de le joindre parce qu’il ne répondait pas au téléphone et lui, il ne me donnait aucun signe de vie. J’ai donc décidé d’appeler Airbnb et Airbnb m’a indiqué que j’étais dans l’obligation d’attendre le client jusqu’à ce qu’il arrive. Et le client est arrivé à 3h du matin. J’étais dans une rage absolue. Je crois que j’ai réalisé le plus mauvais check-in, le plus mauvais accueil de toute mon activité de location saisonnière.
Donc, pensez bien à indiquer l’heure à compter de laquelle vous n’acceptez plus de recevoir le client. Ca c’est très important pour ne pas devenir esclave de cette activité.
Alors, pour la petite histoire par rapport à cette anecdote, j’ai quand même rappelé le support Airbnb et on a trouvé un terrain d’entente, c’est-à-dire qu’Airbnb a accepté de me rembourser la nuit que j’avais passé à attendre le client. Mais il faut savoir que ce sont des choses qui peuvent arriver, elles sont rares, donc soyez très vigilants là-dessus.

Voilà, j’espère que ces deux conseils sauront vous être utiles si vous souhaitez vous lancer dans la location saisonnière.

Si vous souhaitez davantage de conseils et d’astuces sur la location saisonnière, n’hésitez pas à me suivre sur louer-en-courte-duree.fr. Vous avez également la possibilité de vous abonner à ma chaîne YouTube. J’espère que cette vidéo vous aura plu. N’hésitez pas à la liker et à la partager si tel est le cas. Je vais m’arrêter ici pour aujourd’hui. Je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo.

Ciao, ciao !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share.

Leave A Reply