Cap vers l’indépendance financière !

7

« Indépendance financière ».
Terme très répandu dans le monde de l’immobilier et du blogging.
Chacun a sa propre définition.
Je vous propose de découvrir la mienne et surtout quels leviers j’ai mis en place pour atteindre ce Graal ! 🙂

Cet article est une participation au carnaval d’article d’Angélique du site Vivre de l’immobilier sur l’indépendance financière.
Elle explique notamment son parcours ici.

 

1 – Définition

Au sens littéral du terme, être indépendant financièrement, c’est être dégagé de toute contrainte d’ordre financier. Autrement dit, vivre sans souci d’argent.
Pour autant, la notion d’argent ne suffit pas. Avoir de l’argent ne rend pas automatiquement indépendant.
Et j’irai même jusqu’à dire le contraire. L’argent rend bien souvent dépendant, dépendant du travail : sans travail, pas d’argent.
Tout le monde se souvient par ailleurs du fameux « Travailler plus pour gagner plus ».
Pour illustrer cela, chacun connait dans son entourage au moins une personne qui certes gagne bien sa vie, mais travaille 7 jours sur 7 et 14 heures sur 24. On peut même en trouver qui travaillent plus 🙂

esclavage-argent-louer-en-courte-duree

La vraie richesse n’est donc pas d’avoir de l’argent, mais bel et bien d’avoir du temps.
Du temps pour profiter de la vie, pour profiter de ses proches, pour vivre ses passions, pour vivre ses rêves…
Le temps est la seule valeur que l’on possède et dont la quantité est non seulement limitée et finie, mais diminue à chaque seconde qui passe.
En effet, il existera toujours un moyen de gagner de l’argent. Il n’en existera jamais aucun pour rattraper du temps perdu.

La notion d’indépendance financière est par conséquent intimement liée à celle de l’argent mais aussi et surtout, à celle du temps.
Etre indépendant financièrement, c’est donc avoir suffisamment d’argent…pour avoir du temps.
Cette notion va donc à l’encontre du modèle du salariat qui n’offre aucune liberté et pour lequel le temps (ressource limitée) est vendu en échange d’un salaire.

cadre-rat-race-louer-en-courte-duree

De manière caricaturale (ou pas…), ce salariat s’apparente à de l’esclavage.
Il constitue en effet pour beaucoup la principale source de revenus. Dès lors que cette source se tarit, la survie devient difficile voire impossible.
La seule façon de (sur)vivre est donc de continuer à vendre son temps pour de l’argent. Le cercle vicieux est ainsi mis en place.
Votre temps devient la propriété de quelqu’un d’autre.
Le monde du salariat offre toutefois, généreusement, de l’indépendance financière à 2 périodes :

  • Durant les congés payés, mais cette indépendance financière n’est que de courte durée
  • Durant la retraite, mais c’est un peu tard 🙂

 

2 – Comment atteindre l’indépendance financière

route-liberte-louer-en-courte-duree

2.1 – Revenus passifs et alternatifs
La clef pour sortir de ce système et atteindre la véritable indépendance (ou liberté) passe par la mise en place de revenus alternatifs et passifs.

  • Un revenu alternatif est un revenu autre que celui issu de l’activité salariée principale
    Ex : donner des cours de mathématiques à un étudiant
  • Un revenu passif est un revenu qui tombe automatiquement…tout seul
    Ex : le loyer issu de la mise en location d’un appartement

La première force de ces 2 types de revenus réside dans le fait qu’ils ne nécessitent pas une présence 5 jours sur 7 au bureau ou à l’usine.
Leur seconde force, c’est qu’ils augmentent considérablement le taux horaire.
Conséquence directe : davantage de temps libre pour un temps de travail inférieur, voire nul.
La philosophie n’est plus la même. Il ne faut plus travailler pour de l’argent. L’argent doit travailler pour vous.

2.2 – Effet de levier

Les personnes qui sont indépendantes financièrement utilisent au maximum l’effet de levier.
L’effet de levier est une technique consistant à maximiser les profits en minimisant l’effort.
Il est souvent utilisé dans le domaine du crédit immobilier.
C’est lui qui permet, avec un apport de quelques milliers d’euros, de souscrire un crédit de plusieurs centaines de milliers d’euros pour acheter une maison ou un appartement.
Cet effet de levier est déclinable à tous les domaines.

  • Un romancier qui écrit un livre une fois touchera des commissions sur chacune des ventes.
    -> Dans ce cas le ratio, [Commissions]/[Effort de travail] est maximisé.
    L’effet de levier porte sur les ventes du livre au regard du temps d’écriture.
  • Un conférencier qui intervient en séminaire touchera un revenu sur chacune des places vendues.
    -> Dans ce cas, le ratio [Revenus]/[Temps de conférence] est maximisé.
    L’effet de levier porte sur le temps de présence au regard du nombre de personnes impactées.

2.3 – A partir de combien est-on indépendant financièrement ?

Il n’existe pas de vérité toute faite.
Est indépendant financièrement celui (ou celle) qui arrive à dégager des revenus alternatifs et passifs suffisant pour pouvoir en vivre.
L’étape est généralement franchie lorsque ces revenus alternatifs et passifs arrivent au niveau des revenus salariés.
Certains seront donc indépendants à 1500 euros, d’autres à 10000 euros 🙂

 

3 – L’immobilier : générateur d’indépendance

argent-immobilier-louer-en-courte-duree

C’est l’immobilier que j’ai choisi pour atteindre cette indépendance.
L’immobilier offre en effet plusieurs axes intéressants pour s’enrichir à moindre effort :

  • L’effet de levier (cf ci-dessus) : pour acheter des appartements avec un minimum d’apport
  • Le mode d’exploitation : pour choisir quel revenu locatif générer en fonction du temps à y consacrer
  • L’amortissement de capital : pour construire un patrimoine tout en gagnant de l’argent (aucun effort d’épargne mensuel)

3.1 – Location courte durée

Dans le domaine immobilier, j’ai fait le choix de la location courte durée (location saisonnière).
Nous avons plusieurs appartements qui se louent à la nuit.
La clientèle est d’origine professionnelle et touristique.
La location saisonnière offre de nombreux avantages, parmi lesquels :

  • Des revenus non négligeables grâce à une rentabilité multipliée par 3 ou 4 par rapport à une location classique
  • Aucun risque de loyer impayé : les clients payent avant de rentrer dans les lieux
  • Un patrimoine constamment entretenu : les appartements sont joliment décorés et toujours propres
  • Une fiscalité très intéressante : grâce au régime fiscal BIC (Bénéfices Industriels et Commerciaux), il est possible de déduire et d’amortir des charges afin de ne pas payer d’impôts sur les revenus locatifs durant plusieurs années.

3.2 – Effet de levier

Pour atteindre et consolider l’indépendance financière, je joue bien entendu sur plusieurs effets de levier.

  • Effet de levier 1 : acheter de l’immobilier à crédit avec un minimum d’apport
    -> Nous avons, avec cette stratégie, acheté 6 appartements en moins de 2 ans sans apport.
  • Effet de levier 2 : maximiser le nombre de locataires
    -> Le turnover des locataires permet de multiplier les revenus locatifs.
    Le même appartement loué à plus de 100 locataires par an génère plus de revenus que s’il était loué à un seul et même locataire à l’année.
  • Effet de levier 3 : maximiser le taux horaire
    -> La délégation des tâches in situ (entrées des lieux, sorties des lieux, ménage) permet de rendre l’immobilier totalement passif, d’augmenter le taux horaire et d’utiliser ce temps gagné pour me consacrer à d’autres projets qui constitueront, eux aussi, de nouvelles sources de revenus passifs

3.3 – Revenus alternatifs / revenus passifs

Nous générons environ 7000 euros de loyer par mois.
Les revenus immobiliers constituent donc aujourd’hui une véritable source de revenus alternatifs et passifs.
Toutefois, ce n’est pas suffisant. Mon objectif est de les rendre passifs.
C’est la raison pour laquelle je travaille sur d’autres projets, toujours dans le milieu immobilier, qui permettront (cf effet de levier 3 ci-dessus) non seulement de transformer les revenus alternatifs en revenus passifs, mais également de constituer de nouvelles sources de revenus.

4 – Conclusion

L’effet de levier et l’automatisation sont véritablement LES deux clefs pour atteindre l’indépendance financière.
Ce sont ces deux clefs qui permettent de décorréler les notions de travail et d’argent.

Choisissez maintenant vos domaines de prédilection et mettez en place des business automatiques pour sortir du rapport Maître-Esclave du salariat.
Ne donnez pas votre ressource la plus précieuse à quelqu’un d’autre.
Utilisez votre temps pour construire vos rêves au lieu de l’offrir à quelqu’un qui l’utilisera pour construire les siens.

A vous de jouer 🙂
Indiquez moi dans les commentaires ci-dessous quels leviers vous souhaitez actionner pour atteindre votre indépendance financière.

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Recherches utilisées pour trouver cet article :avoir un revenu alternatif
Share.

7 commentaires

  1. Je suis tellement d’accord avec toi ! Il y a quelques années, j’ai aussi décidé de créer des sources de revenus automatiques. C’est comme une graine que tu plantes, et quelques temps plus tard tu en récoltes régulièrement les fruits.

    Grâce à cela, aujourd’hui, j’ai pu atteindre une certaine indépendance et surtout dégager beaucoup plus de temps. Ce temps me permet de me consacrer à mon fils et de voyager plus. 🙂

    • Sébastien on

      C’est exactement ça Eric.
      L’immobilier est un véritable outil qui permet de mettre en place des stratégies pour se dégager du temps et l’utiliser à autre chose.

  2. L’independance financière, sujet très vaste et au combien intéressant. Merci pour ce bel article.

  3. Bonsoir Sébastien,

    L’indépendance financière est à mon sens le fait de pouvoir gagner au moins autant d’argent que tu ne dépense. Ce n’est pas ni pour tout le monde pareil, ni figé dans le temps.
    Je suis tout à fait d’accord avec toi en ce qui concerne l’immobilier, même si la courte durée n’est pas vraiment passif. En ce qui me concerne, je suis plutôt axé sur la colocation.

    • Sébastien on

      C’est vrai. Le seuil de l’indépendance n’est pas le même pour tout le monde.
      Et ce seuil peut évoluer dans le temps. C’est exact et important de le mentionner.
      En revanche, en location saisonnière, à partir du moment où tu délègues tout, les revenus deviennent passifs.

  4. Bonjour Sébastien,

    Merci pour cet article. Je suis tout à fait d’accord avec ce que tu dis. Avant de vouloir devenir indépendant financièrement il faut surtout définir qu’elle est la somme d’argent qu’il faut chaque mois. A partir de cela il sera plus facile de savoir quelles stratégies devront être mises en place. Ces dernières ne seront pas les mêmes si la somme est de 1500, 10000, 20000 voir plus.

    A bientôt !

    • Sébastien on

      Exactement. La notion d’indépendance financière ramène essentiellement au temps, et non à l’argent.

Leave A Reply