L’indépendance financière avec la location courte durée

8

La location courte durée permet-elle d’accéder à l’indépendance financière ?
C’est une question qu’on est en droit de se poser et que l’on me pose régulièrement.
Cette question est d’ailleurs valable en considérant l’immobilier d’un point de vue plus global.
Est-il possible de devenir indépendant(e) financièrement grâce à l’immobilier.

Découvrez dans cette vidéo mon point de vue sur la question.

Je suis curieux d’avoir votre avis dans les commentaires ci-dessous.


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Convaincre la banque : Mode d'emploi "

8 commentaires

  1. (Cela ne marchait pas mais après être revenu plus tard j’ai pu suivre la vidéo).
    Ce que je retiens c’est que l’on peut vivre de la location courte durée (indépendance ou liberté financière). Pourtant soit on passe par une société et on on a pas de revenu soit l’on considère une LMNP ou une LMP et dans ce cas on a du cash-flow (positif par postulât pour en vivre…) Or si l’on peut déduire les travaux et intérêts d’emprunts les 5 ou 6 premières années, ensuite c’est plein pot niveau Impôts. Une solution pourrait être de vendre à ce moment là mais non il faut garder son bien encore 3 ans de mémoire pour éviter de devoir rembourser sa défiscalisation. Or si on prend les tranches 30% ou plus au niveau Impots, imaginez le montant Que Cela fait à sortir en fin d’année…
    Bref, je pense qu’il faut voir au bout de 7 ans pour savoir si on peut en vivre. Comment avez-vous fait une fois passé le cap des 6 ans ? Il faut racheter un autre bien avant ? Pour Que Le csshflow du nouveau paye les Impots des anciens ?
    Cela me paraît hasardeux, pouvez-vous mettre vos chiffres années après années du loyer/emprunt-charges/cash-flow jusqu’aux Impots après 6 ans ? Car on a toujours les rêves après achats de présentes mais rarement le retour après Impots une fois que les travaux et intérêts ne sont plus déductibles des impôts. Merci.

    • Sébastien on

      Tu confonds un peu tout 🙂
      Il ne s’agit pas là de programme de défiscalisation, donc pas besoin de garder 9 ans. Tu peux revendre au bout de 6 mois comme de 20 ans.

      Par ailleurs l’impôt n’est pas un problème non plus dès lors que le revenu fiscal devient positif.
      Payer des impôt est normal.
      Tu ne te dis pas que tu ne vas pas aller travailler tous les jours car il y a les impôts à la fin de l’année :-).
      Voire même, tu ne te dis pas que travailler n’est pas intéressant à cause de l’impôt sur le revenu.

      L’indépendance financière, c’est vivre de son propre business (selon ma définition), pas d’échapper à l’impôt.

      Par ailleurs, rien ne t’empêche ensuite de racheter d’autres biens pour être toujours en résultat fiscal négatif.
      Enfin, la société permet biensûr d’avoir des revenus. Sinon, comment se rémunéreraient les chefs d’entreprise.
      Avec du volume, tu peux bien entendu tirer des revenus de ta société, quelle que soit sa structure : SAS, SARL, SCI…

  2. Etre propriétaire en saisonnier, c’est comme t’occuper d’un arbre.
    D’abord tu prépares le terrain.
    Ensuite tu sèmes.
    Après tu arroses.
    Et quand c’est mûr, tu récoltes les fruits.
    Et puis tu sèmes encore.
    Tu as même des saisons pour ça.
    Ce qui fait défaut à pas mal d’investisseurs?
    Et d’entrepreneurs?
    La vision long terme.
    Sébastien n’a pas tort dans sa vidéo.
    L’impôt ne doit pas être considéré comme un problème.
    C’est normal d’en payer un peu.
    Dans la mesure où tu touches des revenus confortables.
    Et très peu imposables pendant des années.
    D’ailleurs, beaucoup de propriétaires font des travaux pour générer du déficit.
    Et au passage, nourrir leur plante pour qu’elle donne des fruits.
    Après, libre à chacun de vouloir une foret industrielle avec des centaines d’arbres.
    Ou bien un jardin japonais en mode minimaliste.

  3. Vidéo très pertinente Seb, en effet on peut en vivre beaucoup plus rapidement que dans le cadre de la location plus classique (nue ou meublée). Je suis tout à fait d’accord avec toi sur la question de la fiscalité, qui est un frein très souvent évoqué alors que, comme tu le dis, quand tu travailles en tant que salarié tu ne te poses pas la question de ne pas aller bosser pour payer moins d’impôts.

Leave A Reply

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x