Objectif colocation. Etape #10 : Dernières poses de placo

13

Petit à petit, les cloisons sont remontées et on arrive à se faire une idée plus précise du résultat final de l’appartement même si la mise en location est encore loin.
Difficile de faire croire à des étudiants à ce stade qu’ils partageront bientôt une colocation dans ce même appartement ! 🙂

Je vous laisse apprécier et me dire ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous.


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Convaincre la banque : Mode d'emploi "

13 commentaires

  1. Bonjour,
    Toujours super intéressant les séries comme celle ci.
    Attention par contre les saignées horizontales sont totalement interdites dans des briques.
    (Il faut les faire en biais). Enfin je n’ai pas été chercher le DTU, c’est une Enterprise qui me l’a indiqué.

  2. Oui, une raison de plus (cf « amortissement » pour les meublés et rapidité=moins de perte de loyers comme indiqué dans d’autres vidéo de la chaîne) de ne pas faire les travaux sois-même car l’entreprise a une garantie décennale (qu’elle doit remettre au moment de la signature du contrat). En tout cas c’est super Comme feuilleton.
    Pour répondre à la question sur la faïence, les listels étaient très à la mode il y a 2/3 ans mais cela se perd, après les mosaïques(2x2cm) s’il y a 5/6 ans, on revient aux unis sans listel.
    Mais quel est l’horizon du rafraîchissement ? Tous les 3 ans ? Tous les 5 ans ? Tous les 8 avec baisse du tarif au bout de 4 ans car déco sera moins moderne ? Quel provision de budget pour Cela ?

    • Sébastien on

      Honnêtement, l’appartement va être refait à neuf. Je ne me pose pas la question du prochain rafraîchissement ni de la prochaine décoration. 🙂

  3. Je pensais qu’il y avait un lissage de la rentabilité tenant compte des frais de remise en état/rafraîchissement. Car les gains sont maximums au début lorsque c’est neuf mais ensuite (mastic de douche qui jaunit, littérie qui s’use, etc) Cela se déprécie par rapport à d’autres apparts neufs il faut donc rafraîchir Cela un coût. Je suis étonné que cela ne soit pas intégré dans la rentabilité.(puisque la question du rafraîchissement n’est pas posée).

    • Sébastien on

      Le calcul de la rentabilité n’inclut pas cela.
      En revanche, tu peux provisionner une somme par mois et auquel cas, ça jouera sur le cashflow.

      Mais de toute façon, les travaux d’entretien seront passés en charge et viendront ramener le résultat fiscal à 0 (voire négatif) pour éviter l’impôt

      • Merci.
        Je pensais effectivement au cash-flow lissé (incluant des provisions) Que j’appelle à tord rentabilité puisqu’avec un financement à 110% et un cash-flow positif on ne met pas d’argent. La rentabilité est donc de mon point de vue « infinie ».
        Avec un livret a 2% de rentabilité. 100€ rapportent 2€. Mais la Avec votre méthode la renta n’existe pas puisque l’on on ne met pas d’argent.
        Qu’importe le calcul de rentabilité, ce qui compte c’est le cash-flow mensuel moyen. Du moment que le crédit restant est inférieur à la valeur de l’appartement. Qu’importe qu’il vaille 80k€ ou 400k€ s’il rapporte par exemple 500€ de cash-flow, l’opération à le même intérêt, non ?
        Je ne vois pas pourquoi le concept de rentabilité est encore utilisé en immobilier à partir du moment où l’on n’achète pas dans l’idée de faire une plus value à la revente.
        J’ai vu des vidéos Avec « xxx %renta » mais je ne vois pas l’intérêt de regarder cette valeur. Pour eZ-vous m’éclairer ?

        • Sébastien on

          Il n’y en a pas 🙂
          Mais de façon générale, au delà de 10% de rentabilité, le cashflow est positif.
          Cela reste donc un indicateur de la « santé » de l’investissement.

        • Bonjour TRUC (?),

          Je ne suis pas d’accord avec ta phrase : « Qu’importe qu’il vaille 80k€ ou 400k€ s’il rapporte par exemple 500€ de cash-flow, l’opération à le même intérêt, non ? »

          Dans le premier cas, le risque est très faible, car en cas de problème locatif (impayé, vacances, travaux…), tu auras suffisamment mis de coté (en supposant que les soucis n’arrivent pas dès le premier mois).
          Dans le cas du second, le crédit sera bien plus important, et le moindre écart locatif qui dure, peut te mettre en galère.

          Erick.

          • Sébastien on

            Oui, effectivement, plus le coût de l’opération est important, plus on attend un cashflow important.

  4. Bonjour Sébastien,
    Merci pour le partage !
    L’entreprise a prévue combien de temps pour réaliser le chantier de A à Z ?
    Et de ton coté, as-tu prévu une enveloppe en cas d’imprévu sur les travaux ?
    Vincent

    • Sébastien on

      il y aura 1.5 mois de travaux et il y a une enveloppe « imprévus ».
      J’en parle dans une autre vidéo.

Leave A Reply

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x