Ne jamais accepter les paiements en espèces

11

Je vous laisse découvrir en vidéo pourquoi il ne faut jamais faire confiance à un client qui vous indique qu’il payera en espèces le jour de son arrivée.
Le meilleur moyen de préserver son activité de location saisonnière, c’est de faire payer le client avant son arrivée.

J’espère que cette vidéo vous aura convaincu de la nécessité d’encaisser la totalité de la réservation AVANT la remise des clefs.

Transcription

Dans cette vidéo, je vais vous expliquer pourquoi, en location saisonnière, vous ne devez jamais faire confiance à un client, et comment le non-respect de cette règle de base m’a fait perdre plus de 220€.

Bonjour, je suis Sébastien du blog louer-en-courte-durée.fr, je vous souhaite la bienvenue dans cette vidéo dans laquelle je vais vous expliquer comment j’ai perdu bêtement plus de 220€.

Mais avant que je vous explique ce qui s’est passé, je vous invite à télécharger mes deux e-books « Doubler son salaire grâce à la location courte durée » et « Convaincre la banque, mode d’emploi » pour mettre les toutes les chances de votre côté pour que la banque finance votre investissement locatif. Vous pouvez télécharger ces deux e-books en cliquant sur les deux vignettes qui apparaissent dans cette vidéo si vous êtes dans un navigateur internet. Vous trouverez également trouver les liens permettant les téléchargements dans la description de la vidéo si vous vous trouvez sur YouTube.

Voici maintenant ce qui s’est passé :

Il y a quelques jours, j’ai reçu une réservation de booking.com pour une entrée des lieux qui était prévue dans les 5 jours.

Alors, il faut savoir que booking.com, c’est mon partenaire privilégié puisque c’est le site qui me ramène non seulement le plus de réservations, mais c’est également le site qui me génère le plus de chiffres d’affaire.

Je précise également que j’ai des conditions générales de vente sur booking.com qui stipulent que le client peut annuler sans frais jusqu’à 60 jours précédant son arrivée mais que je suis en droit de garder la totalité de la réservation si le client annule dans les 60 jours précédant son arrivée, ceci au titre de dédommagement.

J’ai également une seconde clause qui indique que l’entrée des lieux dans mon appartement se fait à compter de 18 heures.

J’ai donc reçu cette réservation pour une entrée des lieux qui était prévue 5 jours plus tard. J’ai tenté de débiter la carte bancaire du client et la transaction n’est pas passée. Peut-être que le numéro de carte était erroné, peut-être que le client n’avait pas les fonds nécessaires sur son compte bancaire au moment de la réservation, peu importe !

J’ai donc informé le client de cette problématique.

Le client m’a répondu le lendemain, donc 4 jours avant son arrivée, qu’il n’avait pas la possibilité de saisir un nouveau numéro de carte parce qu’il était à l’étranger et m’a demandé de lui faire confiance parce qu’il me paierait en liquide le jour de la remise des clés.

Honnêtement, j’ai hésité parce que je me suis dit que j’aurai peut-être des difficultés à relouer l’appartement compte tenu du délai très court, soit 4 jours avant la date d’arrivée, donc j’ai décidé de lui faire confiance et ça a été ma plus grande erreur !

J’ai répondu au client que j’acceptais ces conditions et lui ai demandé son heure d’arrivée. Le client m’a répondu le lendemain, donc à 3 jours de sa date d’arrivée, qu’il arriverait à 10 heures, ce à quoi j’ai répondu à mon tour que ce n’était pas possible puisque dans mon appartement, l’entrée des lieux, le check-in, se fait à compter de 18 heures. Le client m’a finalement répondu que dans ces conditions, il souhaitait annuler la réservation.

Alors, dans une configuration normale, j’aurais eu un moyen de pression sur le client puisque j’aurais déjà débité sa carte bancaire donc j’aurais pu l’obliger à rentrer à 18 heures, tel que c’est écrit dans mes conditions générales de vente, ou le client aurait pu annuler s’il le souhaitait mais moi en contrepartie j’aurais pu garder la totalité de la réservation sauf que là, comme je n’ai pas pu débiter la carte bancaire, je n’avais aucun moyen de pression sur le client, et le client a pu annuler sa réservation sans que je puisse faire quoi que ce soit.

Donc, je me retrouve à J-2 de la date d’échéance avec une perte sèche de plus de 220€ et un calendrier vide pour les dates concernées.

J’ai voulu être conciliant, j’ai voulu arranger le client et ça s’est retourné contre moi.

Je n’ai pas respecté la règle de base : « Ne jamais faire confiance à un client » !

Vous qui faites de la location saisonnière, vous qui souhaitez peut-être vous lancer dans la location saisonnière, retenez bien ce principe ! Si une carte bancaire ne passe pas, annulez purement et simplement la réservation.

Si le client souhaite vraiment réserver votre appartement, il aura toute la latitude pour faire une nouvelle réservation avec un nouveau numéro de carte ; à défaut, votre calendrier ne sera pas bloqué et d’autres clients pourront réserver votre appartement.

Voilà, je voulais vraiment partager ce retour d’expérience malheureux avec vous. Je vais mettre tout en œuvre pour pouvoir relouer mon appartement sur ces dates-là, je pense que je vais être obligé de baisser les prix.

J’espère que cette vidéo vous aura été très utile et je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo dans laquelle je partagerai soit un succès, soit une nouvelle erreur !

À très bientôt !

Bye bye !

 

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Share.

11 commentaires

  1. Je pense que la finalité aurait été la même dans tous les cas… Si tu t’étais tenu à vouloir une réservation via CB à tout prix, je pense qu’il n’aurait pas donné suite également… 🙂

    • Sébastien on

      C’est possible, mais là j’ai en plus bloqué mon calendrier inutilement pendant 2 jours.

  2. Anne-Marie on

    Tu as tout à fait raison. Il y a aussi une autre chose à éviter : l’acceptation des mandat cash, en particulier depuis la côte d’Ivoire. Avec mon mobil home j’ai eu l’an passé ce type de déconvenue avec un client qui me disait ne pas pouvoir se servir de sa carte et qui désirait m’envoyer un mandat. J’ai voulu être conciliante et j’ai éviter de justesse une arnaque par western union. Ils sont très malins et un réseau très bien rodé.
    Merci pour ce partage.

    • Sébastien on

      Encore un bel exemple de mise en garde, merci.
      La chose à retenir, c’est que c’est à vous (propriétaire bailleur) de fixer les conditions de paiement, pas au locataire.

  3. Bonjour,

    Moi aussi j’ai eu une demande de réservation en mandat cash mais je n’ai pas accepté ce règlement.
    Et bizarrement, je n’ai plus eu de nouvelle…

    Dans ces conditions je demande aux locataires de m’envoyer un chèque pour valider la réservation.
    Cela me permets de voir s’ils sont de bonne foi.

  4. Merci Sébastien pour ce témoignage et ton blog qui est plein de bonnes infos.
    Ton expérience m’est déjà arrivée et j’en ai tiré les mêmes leçons.
    Quand le paiement commence mal dès le départ ce n’est pas bon signe pour après.
    Maintenant je préfère dire non dès le départ que d’être pris dans un engrenage sans fin où je serai perdant.
    A bientôt
    Emmanuel

    • Sébastien on

      Merci Emmanuel. On a donc vécu la même expérience 🙂
      Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras !

  5. Guillaume on

    Bonjour Sébastien,
    Comment faites vous pour débiter la carte bancaire de vos clients? Avez vous un terminal de paiement?
    Bien cordialement,
    Guillaume

  6. Hello Sébastien,

    Merci pour ces conseils
    Nous n’avons pas encore recours au TPE virtuel et c’est vraiment handicapant
    On va essayer ceux que tu suggère

    Bien à toi

Leave A Reply