Rencontre avec Booking.com : les coulisses du géant

12

Booking.com est le leader mondial et incontesté de la réservation d’hébergement en ligne.
C’est également la plateforme sur laquelle il faut être absolument présent pour exercer une activité de location courte durée.

Dernièrement, j’ai eu l’occasion et le plaisir de rencontrer Guillaume Chevalier, responsable du bureau de Bordeaux.
Guillaume a bien voulu se soumettre à l’exercice de l’interview.

Je vous propose donc de découvrir dans cette vidéo les coulisses du géant de la location courte durée.

N’hésitez pas à poser vos questions et donner vos impressions dans les commentaires.

Transcription

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo sur louer-en-courte-duree. Je suis ravi de vous accueillir et je suis surtout ravi d’accueillir Booking.com représenté par Guillaume Chevalier.

Bonjour Guillaume !

Guillaume : Bonjour !

Sébastien : Je vous remercie d’accepter cette interview.

Dans cette vidéo, ce que je vais essayer de vous transmettre comme message, c’est comment fonctionne Booking, comment est-ce qu’il faut faire pour louer sur Booking, quels sont les techniques, les astuces à mettre en œuvre si vous voulez, vous aussi, travailler davantage avec Booking ou peut-être commencer à travailler avec Booking. Guillaume va nous expliquer tout ça dans cette vidéo.

Alors, avant que je lui pose toutes les questions que j’ai préparées, n’hésitez pas comme d’habitude à vous abonner gratuitement librement à ma chaîne YouTube en cliquant sur le bouton « abonnez-vous ! » qui vient d’apparaître. Ça me permettra de vous tenir informés de la publication de toutes mes nouvelles vidéos dans lesquelles je partagerai avec vous des conseils, des astuces, des retours d’expérience autour de l’immobilier et de la location courte durée.

Mais sur cette chaîne, je ferai également intervenir des experts comme Guillaume aujourd’hui présent.

Guillaume, merci beaucoup d’accepter cette interview.

Guillaume : Avec grand plaisir.

Sébastien : Donc, je suis ravi encore une fois d’accueillir Booking. Ce qu’on va faire dans un premier temps, pour les personnes qui, malgré tout, ne connaissent pas la plate-forme, je vais vous laisser vous présenter. Qu’est-ce que vous faites chez Booking ? Et puis, surtout, présenter Booking.

Guillaume : D’accord. Écoutez, merci déjà de m’accueillir aujourd’hui. Donc, je suis le responsable d’un bureau local, donc le bureau de Bordeaux, pour Booking.com. Donc, notre bureau reprend les destinations comme le Limousin, le Poitou-Charentes, l’Aquitaine, Midi-Pyrénées, ancienne région. Donc voilà. Et notre bureau a 23 collaborateurs.

Sébastien : D’accord.

Guillaume : Donc voilà. Je suis arrivé chez Booking en 2012 entre autre pour l’ouverture du bureau de Bordeaux.

Sébastien : D’accord. Et votre rôle ?

Guillaume : Je suis le responsable du bureau, vraiment, on va dire, on appelle ça chez nous un arrière-manager. On va dire je suis le directeur de la région.

Sébastien : Parfait.

Guillaume : Voilà.

Sébastien : Ok. Très bien. Et donc, en ce qui concerne Booking alors ?

Guillaume : Alors, Booking. Booking, c’est une maison qui a été fondée en 1996 par un entrepreneur néerlandais. Donc, à l’origine, c’était uniquement un site internet dédié à la réservation d’hôtels. On a commencé avec un hôtel, avec une clientèle néerlandaise.

Sébastien : Un seul hôtel ?

Guillaume : Un seul hôtel. Oui, oui.

Sébastien : On a fait du chemin depuis, hein ?

Guillaume : On a fait un peu de chemin, en effet. Donc, uniquement destiné à une clientèle néerlandaise. Donc, en 20 ans, on a vu les choses en effet évoluer. Et au fur et à mesure, on s’est aperçu qu’auparavant, lorsque vous vouliez réserver une chambre d’hôtel, il fallait soit passer par votre agent de voyage, soit pouvoir contacter l’hôtel directement ou carrément vous déplacer. Donc, ce qui nous paraît très simple aujourd’hui en allant sur un site internet était très fastidieux en 1996, il y a plus de 20 ans. Donc, on a commencé de cette façon. On a suivi également nos clients qui réservaient sur Booking.com. Donc, ce sont des clients néerlandais qui allaient principalement en Espagne, en France, au Royaume Uni. Et très vite, on s’est aperçu que c’était nécessaire de pouvoir être présent localement comme on l’est encore aujourd’hui. Et on a ouvert progressivement des bureaux un peu partout dans ces pays-là pour pouvoir répondre à la demande également de nos partenaires et d’avoir de nouveaux partenaires. Donc, voilà. Le principe fondamental de Booking, c’est de pouvoir proposer un large choix d’hébergement pour pouvoir répondre aux demandes des personnes qui vont sur la page Booking.com ; et tout ça, sous un seul et même site unique.

Et aujourd’hui, 20 ans après, c’est 180 bureaux à travers le monde, des bureaux de tailles différentes comme Bordeaux ou des bureaux un peu plus grands  et particulièrement en France, ça représente 8 bureaux, un service client également.

Sébastien : D’accord.

Guillaume : Et donc, une aventure en perpétuelle évolution.

Sébastien : Très bien. Alors, justement, quel type de logement on peut trouver sur Booking. Alors, j’entends que vous avez démarré avec un hôtel. Aujourd’hui, vous allez nous dire ce qu’on peut trouver mais pas uniquement des hôtels, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle je me trouve à côté de vous à cet instant.

Guillaume : C’est ça. C’est vrai qu’on a commencé à travailler avec un hôtel il y a plus de 20 ans. Et on s’est très vite aperçu qu’il y avait une véritable demande, donc progressivement, on a commencé à travailler avec d’autres partenaires. On a très vite travaillé avec des locations vacances. C’est vrai qu’on ne le sait peut-être pas spécialement mais on a très vite proposé ce genre de prestation. Aujourd’hui, ce qu’il faut savoir, c’est que 70 % de nos propriétés ne sont pas des hôtels traditionnels. Donc, sur cette partie-là, plus de la moitié sont des locations vacances.

Sébastien : D’accord.

Guillaume : Donc, aujourd’hui, sur le site internet Booking.com, vous avez à peu près 30 types d’hébergement différents. Donc, ce qui paraît énorme. Et si on reprend ça à l’échelle de la France, ça représente à peu près 19000 appartements meublés. On est sur à peu près 10000 locations vacances. On va également avoir une cinquantaine de chalets, des bateaux également. Donc, l’offre est vraiment diversifiée. Et c’est vraiment le but aujourd’hui. L’idée, c’est de pouvoir proposer en fait aux internautes la possibilité de faire un choix sur le site général Booking.com en choisissant soit un appartement, soit un hôtel ; ou sinon, en fonction du besoin de pouvoir filtrer. Puisque sur la gauche aujourd’hui, sur Booking.com, vous avez des filtres possibles en disant « non, je choisis uniquement une location saisonnière, et si possible avec une piscine pour mes vacances prochaines », et on aura uniquement cette offre-là qui va apparaître. Donc, le but, c’est d’être le plus généraliste possible et en même temps, le plus précis possible en fonction de la demande du client.

Sébastien : D’accord.

Guillaume : Absolument.

Sébastien : Donc, je peux réserver une chambre d’hôtel, je peux réserver un appartement. Puis, si je me sens un peu plus aventurer, ce qui n’est absolument pas mon cas, je peux réserver une cabane dans les arbres, un bateau, un yourte…

Guillaume : C’est ça. Voilà. Une tente de luxe, par exemple.

Sébastien : Ça, ça me convient davantage.

Guillaume : Et en fonction peut-être de votre déplacement si vous avez un déplacement fonctionnel, c’est vrai que vous allez avoir peut-être plus l’envie de réserver une chambre d’hôtel et puis, un weekend en famille, entre amis, peut-être réserver un appartement par exemple.

Sébastien : D’accord.

Guillaume : Le but, c’est vraiment de pouvoir proposer quel que soit le budget, quel que soit le type d’hébergement, une solution pour le voyageur.

Sébastien : D’accord. En fonction de ses envies.

Guillaume : En fonction de ses envies. Absolument.

Sébastien : Et donc, pour en revenir à la location courte durée, qu’est-ce que ça représente aujourd’hui sur la plate-forme ?

Guillaume : En termes de volume ?

Sébastien : Oui, en termes de volume.

Guillaume : En termes de volume, aujourd’hui, on se situe à à peu près la moitié des types d’hébergement.

Sébastien : D’accord. Donc la moitié des hébergements.

Guillaume : Voilà. 70 % des hébergements ne sont pas des hôtels. Et ensuite, la moitié, c’est de la location vacances.

Sébastien : Alors ça, c’est un type d’hébergement qui est assez nouveau. On entend parler de la location courte durée, ça fait 5 – 6 ans, allez peut-être 7 – 8 ans mais pas davantage. S’il fallait aujourd’hui analyser l’évolution du marché, qu’est-ce que Booking mettrait en avant, puisque vu que vous avez toute cette palette de logements disponibles, comment est-ce que vous voyez le marché évoluer.

Guillaume : C’est vrai que nous travaillons depuis de nombreuses années avec les professionnels de la location saisonnière. Et avec le développement de la location saisonnière, on prend de plus en plus d’importance sur ce marché-là. Dans l’organisation de l’extranet, dans aussi les informations qu’on va pouvoir transmettre aux visiteurs, internautes, futurs clients. On prend vraiment ce genre de chose. La chose que les voyageurs vont apprécier, c’est de pouvoir avoir ce choix et de pouvoir naviguer sur le site facilement. Donc ça, c’est quelque chose de vraiment important et de pouvoir différencier leurs types de voyage. Comme je le disais tout à l’heure, vous êtes un professionnel, vous avez envie de vous déplacer, vous allez utiliser peut-être quelque chose de beaucoup plus traditionnel comme un hôtel. Et puis, parce que vous allez faire un déplacement entre amis, vous allez utiliser une location vacances… Ce qu’on s’aperçoit, c’est que aujourd’hui, en fonction des déplacements, la personne qui va réserver en location saisonnière va vouloir avoir cette sensation de local. Je vais réserver, je pars en weekend entre amis dans une ville européenne, j’ai envie de me sentir habitant de cette ville. Et de cette façon, va se retrouver à vouloir réserver un appartement. Donc ça, c’est vraiment quelque chose qui se retranscrit vraiment beaucoup avec des volumes généreux.

Sébastien : Ça veut dire que finalement, la tendance, c’est avoir une expérience « voyageur » différente.

Guillaume : C’est ça. En fonction du motif de déplacement évidemment.

Sébastien : Oui.

Guillaume : C’est ça. Mais on s’aperçoit réellement de ce genre de chose.

Sébastien : D’accord. Ok.

Guillaume : Absolument. Et aujourd’hui, le but pour nous, c’est de pouvoir aussi nous adapter. On s’adapte régulièrement avec des tests que l’on fait côté clients pour savoir comment il va réagir, mais également par rapport aussi à nos partenaires. Aujourd’hui, nos modèles, on ne peut pas se permettre de faire un modèle standard par rapport à un extranet, ce genre de chose. Donc on essaie d’adapter au maximum via aussi des retours de nos partenaires les réels besoins qu’ont nos partenaires, et également que ce soit en phase avec le client tout le temps. C’est toujours avoir ces deux idées en tête, se dire « j’ai un besoin d’avoir de nouveaux clients », le produit Booking.com doit également s’adapter par rapport aux nouveaux besoins de ces partenaires-là. Donc ça va du processus de l’inscription qu’on essaie de rendre le plus intuitif possible jusqu’au partenariat évidemment avec le partenaire et évidemment, la réservation avec le client qui viendra ensuite chez le partenaire.

Sébastien : Ok. Parce que j’imagine aussi qu’en fonction de l’origine du client, je parle du client voyageur, pas du client partenaire, on a des attentes différentes.

Guillaume : C’est ça. Et c’est vrai que malgré tout, on essaie de rester le plus généraliste possible donc c’est pour ça qu’on fait beaucoup de tests chez Booking et on expérimente quotidiennement. Donc, on a des retours de la part de nos clients, on a des retours de la part de nos partenaires et on essaie d’adapter réellement le produit par rapport aux vrais besoins que chaque partie peut avoir. Donc ça, c’est vraiment important. Aujourd’hui, c’est vrai que notre plate-forme est traduite en 43 langues et il faut qu’on soit le plus généraliste possible pour pouvoir transmettre la véritable information.

Sébastien : D’accord. Donc, c’est ça en fait l’image que vous donnez, c’est l’image d’un généraliste, en fait, avec, je n’ai pas retenu, excusez-moi, le nombre de logements différents.

Guillaume : 30 logements.

Sébastien : 30 types de logements…

Guillaume : C’est ça.

Sébastien : Ce qui paraît énorme alors que certains de vos confrères ou concurrents ont plutôt accès sur  un type de logement particulier. Donc vous, c’est l’image de généraliste. Alors nous, ce qui nous intéresse en tant que propriétaires mais je pense qu’on soit un hôtel, qu’on soit un logement de vacances, qu’on soit un logement atypique, c’est de remplir vite le calendrier. Donc, quels conseils Booking peut donner aux gens qui regardent cette vidéo pour remplir ce calendrier ?

Guillaume : Alors, c’est vrai qu’on s’aperçoit au niveau des tendances de marché que la part des réservations aujourd’hui prend une place de plus en plus importante sur Booking.com. Aujourd’hui, il faut savoir que ça représente, Booking.com fait à peu près 1,2 million de réservations de nuitée par jour.

Sébastien : 1,2 million de nuits par jour. Wow ! J’aimerais bien faire ça.

Guillaume : Voilà. Et les réservations de locations vacances représentent 50 %. Donc, on voit que ça a une part de plus en plus importante à travers le monde. C’est vraiment quelque chose d’important. Et on s’aperçoit aussi d’une chose, c’est que la croissance des réservations de ce type de logement, donc des locations vacances, augmentent beaucoup plus rapidement que les réservations des hôtels traditionnels. Donc, ce qui est quand même quelque chose d’assez prometteur on va dire.

Sébastien : Mais c’est ce que vous disiez tout à l’heure en fait, il y a les modes de consommation qui évoluent et les voyageurs viennent chercher une authenticité, une expérience différente sur un logement de vacances qu’ils ne retrouveront pas sur un hôtel. Après, ce que je dis toujours, c’est qu’on aura toujours des inconditionnels de la chambre d’hôtel, des inconditionnels de l’appartement en centre-ville, puis des inconditionnels de la cabane dans les arbres parce qu’on a des amoureux de l’aventure. Encore une fois, ce n’est absolument pas mon créneau…

Guillaume : Une fois dans des cabanes dans les arbres…

Sébastien : … de luxe.

Guillaume : De luxe.

Sébastien : Il faut que j’aille sur Booking.com regarder un petit peu ce qui se fait. Et donc, pour remplir plus rapidement nos calendriers, quels conseils donner sur la qualité des photos, sur l’annonce. Qu’est-ce qui peut faire la différence ?

Guillaume : Alors, avant de parler de ça, c’est vrai que ce qu’on s’est aperçu, c’est qu’on a fait une étude auprès des utilisateurs de Booking.com et on s’aperçoit que 70 % des utilisateurs choisissent de réserver un appartement parce qu’ils veulent se sentir à l’aise. Ils veulent vraiment se sentir comme chez eux et être autonomes. Et on s’aperçoit aussi que 59 % de ces mêmes voyageurs ont envie d’avoir ce contact avec le propriétaire, avec l’hôte, avec le responsable de l’hébergement. Et ça, en fait, ce sont deux choses importantes puisque aujourd’hui, c’est beaucoup plus compliqué de trouver ça dans certains hôtels traditionnels où il y a ce contact direct. Donc ça, c’est vraiment, vraiment important. Aujourd’hui, ce qui est important aussi de prendre en compte, c’est que nous, au niveau de la location saisonnière, nous sommes juste une option pour vous aider, aider nos partenaires à remplir leurs plannings et à trouver des clients. L’idée, c’est de pouvoir proposer de façon simple et le plus efficace possible de nouveaux clients et grâce à ça, comme je le disais tout à l’heure, notre site est traduit en 43 langues. Ce qu’il faut savoir, c’est que l’idée, c’est toujours de pouvoir vous aider, on va prendre une location vacances au bord de la mer en pleine saison, ça va être très facile de pouvoir le louer. Par contre, trouver des clients en avant ou en après saison ou sécuriser son activité plus à long terme, ça, on va pouvoir le faire en collaboration par exemple avec nous, avec Booking.com en proposant sa maison, son appartement, une clientèle internationale d’où la traduction des 43 langues. Donc ça, c’est vraiment quelque chose d’assez important et on fait régulièrement des développements là-dessus. Une chose qui est vraiment également importante, c’est qu’il faut savoir qu’au moment du choix de la réservation, il y a trois choses importantes qui vont être décisionnaires. Ça va être le prix, ça va être l’emplacement, et ça va être surtout la note client. Et il faut savoir qu’aujourd’hui, un client va beaucoup plus prendre en considération le commentaire et la note client de l’établissement que le conseil de la famille, de l’ami en disant j’adore cet endroit et tout ça. Là, ce sont des commentaires authentiques, donc il faut vraiment prendre en considération ces commentaires-là. Il faut prendre en considération que ce sont des commentaires qui sont constructifs, qui peuvent vous aider, nous aider à améliorer l’établissement, la propriété. Donc, il faut également répondre à ces commentaires de façon réfléchie évidemment pour pouvoir donner aussi cette proximité avec les futurs clients puisqu’aujourd’hui, si vous répondez aux commentaires de façon constructive, le client potentiel va voir que vous vous intéressez aux retours d’expérience des clients et de cette façon va pouvoir se dire que c’est une propriété fiable et donc, va plus facilement le convaincre de réserver sur cette propriété. Donc ça, c’est quelque chose d’important.

Sébastien : Donc 1) les commentaires.

Guillaume : Les commentaires ! Autre chose : souvent, on dit qu’une photo vaut mille mots ; c’est vrai. Les photos sont la vitrine de votre propriété. Donc, ce qui est très important, c’est de pouvoir proposer des photos de bonne qualité et en bonne quantité. Vraiment. De pouvoir montrer une photo de salle de bain parce que ça va correspondre, ça va rassurer certaines nationalités, de pouvoir montrer l’espace qu’il y a dans la pièce de vie ou dans la chambre, la vue sur le jardin ou sur la ville, ou quand vous avez une maison de vacances, s’il y a une piscine, mettre en avant la piscine. En fait, c’est vraiment ces petits plus qui n’ont pas de mots en fait, de pouvoir le mettre en avant via les photos. Donc, 2) les photos.

Sébastien : Ce que je dis toujours, c’est qu’en fait, la location courte durée, en fait, c’est de la vente par correspondance. Donc, il faut attirer le prospect et transformer l’essai pour le faire devenir client, il n’y a pas 36 façons de l’appâter. Donc les commentaires, on l’a vu évidemment, si vous avez des mauvais commentaires, ça ne donnera pas envie de réserver chez vous. Par contre, surtout, les jolies photos pour mettre en avant la propriété et n’hésitez surtout pas à faire venir des photographes professionnels pour mettre en valeur ce logement.

Guillaume : Et un troisième point qui est quand même assez important et pas des moindres, c’est l’ouverture du planning. C’est vrai qu’on entend beaucoup que les tendances du marché, c’est la réservation dernière minute… Le comportement en fonction de l’ethnicisation peut varier réellement et la location vacances montre que certaines nationalités, certaines personnes veulent réserver longtemps en avance. Donc, ce qui est très important, c’est toujours d’avoir une disponibilité constante. Et au minimum à 1 an, l’idéal, c’est d’être autour de 18 mois, pour toujours avoir cette possibilité de visibilité à long terme parce qu’on aussi des internautes des futurs clients qui recherchent et qui organisent leur séjour longtemps en avance. Donc, c’est très important.

Sébastien : Ça, je le constate en fait sur des, donc moi, je suis à Toulouse, sur des déplacements professionnels, donc des parisiens qui vont venir à Toulouse, ça va être la réservation dernière minute. Ce que je constate également, c’est que les australiens, pour ne citer qu’eux, vont s’y prendre 9 à 12 mois à l’avance pour la réservation. Mais ça, je peux tout à fait le comprendre quand on est en train d’organiser un séjour depuis l’autre bout du monde pour arriver à Toulouse et visiter la France, on réserve le billet d’avion, on va réserver l’appartement ou l’hôtel, donc on s’y prend suffisamment  à l’avance. En revanche, pour un déplacement professionnel, c’est peut-être des déplacements, hier encore, vous ne saviez pas, en étant à Paris, que vous alliez venir à Toulouse, boom, vous avez besoin d’un logement de dernière minute.

Guillaume : C’est ça. Absolument.

Sébastien : Ok.

Guillaume : Et c’est vrai qu’il y a également des choses sur lesquelles il faut faire attention, des petites erreurs qu’on peut facilement faire et c’est très important de prendre ça en considération. Je vous parlais des commentaires. C’est vrai qu’un commentaire, les commentaires, ce sont pour des clients qui ont séjourné dans votre établissement. Donc, ce sont des commentaires et une expérience réelle. Mais c’est quelque chose d’en même temps très personnel. Donc parfois, ce que je peux appeler un commentaire constructif n’est pas tout le temps à la première lecture très facile et très agréable à entendre mais il faut toujours prendre un certain recul et toujours voir le côté constructif et l’amélioration que cela peut apporter à la propriété. Et toujours répondre à ce type de commentaires toujours de façon constructive aussi pour montrer réellement qu’on a pris en considération ce qui n’avait pas réellement plu aux clients. Donc ça, c’est quelque chose de vraiment très important. Ce qu’il faut également voir, c’est que notre bien est unique. Ça, c’est clair. Vous mettez votre bien en location. C’est le bien généralement qui est formidable, il est unique. Mais il faut quand même rester réaliste. L’idée, c’est vraiment de pouvoir transmettre, véhiculer l’information la plus objective possible. Donc, montrez réellement que votre bien est particulier, spécial, et différent des autres. Qu’est-ce que ce bien va véhiculer en image pour déclencher la décision de réservation. Ça, c’est très important. Et il y a une autre erreur parfois qui peut être commise, c’est par rapport au tarif. C’est vrai qu’il est parfois difficile de pouvoir se dire quel tarif je peux donner à mon bien. Il faut que le tarif soit compétitif, que ce soit cohérent, et par rapport au marché, et par rapport également au bien qu’on propose. Donc, on a quelques outils qui ont été développés chez Booking.com via BookingSuite ; ce sont ce qu’on appelle chez nous Rate Intelligence par exemple. C’est un système qui va permettre de vous aider à regarder à analyser le marché pour pouvoir, on va dire, optimiser le tarif tel qu’il est sur la destination par exemple.

Sébastien : Ça, c’est quelque chose que je vous encourage vraiment à regarder parce que vous pouvez comparer vos tarifs par rapport à 5 logements concurrents. Vous avez également l’étude de la demande en fonction de la saisonnalité. La demande locative au mois de mars ne sera pas la même qu’au mois de juillet en fonction, bien entendu, de la ville dans laquelle vous vous situez. Tout ça, le Rate Intelligence peut vous le faire analyser.

Guillaume : Oui. Absolument. Et puis, c’est vrai qu’aujourd’hui, on s’aperçoit que l’expérience client évolue. On a quelques tests qui sont faits régulièrement. On peut s’imaginer qu’au-delà de pouvoir réserver une chambre ou un appartement, demain, on a envie d’aider le futur client à travailler encore plus sur cette expérience et de pouvoir proposer en plus de la location une visite dans un musée ou un événement particulier où vous allez pouvoir lui dire « vous allez pouvoir déguster telle et telle chose, une spécialité locale »… Et c’est vrai que l’idée, c’est vraiment de faire évoluer ça, non pas seulement de pouvoir proposer un hébergement mais également de pouvoir prolonger l’expérience. Et ça, c’est en proposant des suppléments, mais également au moment de l’accueil, de personnaliser absolument l’accueil, et c’est quelque chose de très important et très sensible pour le client.

Sébastien : D’accord. Donc, un bon accueil, des tarifs cohérents, et pas vendre du rêve, juste raccord avec le logement en question.

Guillaume : C’est ça.

Sébastien : Autre chose Guillaume ?

Guillaume : Écoutez, non, je pense qu’on a fait le tour. En tous les cas, merci beaucoup de nous avoir accueillis.

Sébastien : Merci à vous. J’étais ravi de vous recevoir.

Donc, si vous souhaitez en savoir davantage sur l’immobilier et sur la location courte durée, si vous souhaitez également visionner d’autres vidéos dans lesquelles je ferai intervenir des experts, n’hésitez pas à me suivre sur mon blog louer-en-courte-duree.fr et à vous abonner à ma chaîne YouTube en cliquant sur le bouton « abonnez-vous ! »

Et puis, avant de clore cette vidéo, je voulais vous rappeler que j’ai rédigé deux e-books que vous pouvez télécharger en cliquant sur les deux vignettes qui viennent d’apparaître dans votre écran ou en cliquant sur le « i » qui va apparaître en haut à droite de cette vidéo. Et troisième solution, dans la description juste en dessous de cette vidéo, comme ça, je suis sûr que vous ne pourrez pas louper ces deux e-books.

Alors, le premier e-book s’appelle « Convaincre la banque – mode d’emploi ». Et dans cet e-book, je vous explique quels arguments mettre en avant et comment convaincre votre banquier de la viabilité de votre projet d’investissement locatif pour lui donner envie de vous financer votre projet d’investissement locatif que vous pourrez mettre sur Booking.com.

Et le second e-book s’appelle « Doubler son salaire avec la location courte durée » dans lequel je vous explique pourquoi la location courte durée ou la location saisonnière va vous permettre de vous créer une rente, un revenu complémentaire que vous pourrez avoir en louant sur Booking.com, voilà.

Écoutez, c’est tout pour aujourd’hui.

Guillaume, encore merci beaucoup pour les quelques minutes prises sur cette interview.

Guillaume : Merci.

Sébastien : Et quant à nous, on se retrouve très, très vite sur une nouvelle vidéo sur louer-en-courte-duree.
Ciao !

Guillaume : Merci.


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Doubler son salaire avec la location courte durée "

12 commentaires

  1. Bonjour Sébastien, bonjour Guillaume.

    Personnellement j’aimerai beaucoup être sur booking mais le peu de d’expérience que j’ai pour le moment est une peu difficile.

    L’inscription c’est : l’envoie d’une lettre à un appartement locatif donc qui n’a pas de boite aux lettre ou de nom spécialement.
    Du coup on me demande de mettre mon adresse perso à la place pour recevoir cette lettre et de la changer plus tard.
    Je reçois la lettre, je fais changer l’adresse, mais le département ne change pas du coup pour un appartement qui est à coté de la gare il reste à l’autre bout de Lyon au lieu d’être juste à coté de la gare.
    Même le bureau local à galéré pour résoudre le problème.

    On me dit vous n’avez pas de TPE ? il faut mettre inscription sans carte de crédit. et paiement cash. du coup je me retrouve (comme dit dans un autre commentaire) avec que des gens sans visa chili, maghreb … qui ne se présentent même pas.
    Je déplace un concierge ça me coûte de l’argent, si je loupe la fenêtre de 48h pour dire que la personne ne s’est pas présentée c’est moi qui paye la commission parfois exorbitante et je passe mon temps avec Booking.

    Il faut également une visite à l’appartement pour avoir le pré paiement.
    Puis on m’a dit que j’aurais le paiement par booking en 1 semaine et finalement le truc est annulé.

    Bon j’imagine que une fois tout cela réglé c’est nickel mais mince c’a fait deux mois que je suis dessus!

    • Sébastien on

      Bonjour Michaël,

      Oblige tes clienst à réserver via CB. Surtout pas de paiement cash.
      Prends Stripe comme TPE virtuel. C’est très simple, pratique d’utilisation et les commissions sont raisonnables. En plus, moi je les fait porter à mes clients 🙂

      Moi je préconise le paiement autonome.
      Ca permet de se faire de la trésorerie et d’avoir la main sur la caution.
      C’est au final un peu plus de gestion, mais la garantie de mieux gérer son business.

      • Merci Sébastien. Effectivement tu m’en as déjà parlé.

        J’ai déjà Stripe. du coup comment fais tu?

        Tu fais un mail d’accueil avec un lien stripe pour paiement CB?
        Et si ils ne paient pas sous 24/48h par ex tu recontactes Booking par mail ou tel?

        • Sébastien on

          Non, avec Stripe, c’est moi qui ai les numéros de CB et j’encaisse dès que la réservation tombe.

  2. CORINNE CABROL on

    bonjour Sébastien
    J’ai visionner la vidéo du Géant Booking.com
    Intéressant mais il y a 2 points très importants qui n’ont pas été évoqué, c’est le PAIEMENT LORS DE LA RESERVATION ET LE PLANNING.
    LE PAIEMENT : En effet, j’ai mis mes 3 appartements sur Booking.com que j’ai rapidement fermé car ils n’ont de plateforme comme AIRBNB de centraliser les paiements pour les partenaires. Il faut absolument avoir un TPE ou une plateforme de TPE VIRTUEL.
    Dommage que Guillaume n’est pas expliqué cette info importante et que Booking puisse mettre en place à l’avenir une centralisation de paiement comme AIRBNB qui est plus simple de gestion pour des petits loueurs comme moi.
    LE PLANNING. Il faut adhérer à une plateforme de planning qui a un coût alors qu’avec les autres sites, AIRBNB, MORNING CROISSANT, ABRITEL….. on peut synchroniser nous même les calendriers entre eux. impossible avec BOOKING.COM
    UNE AIDE sur ces 2 points essentiels pour adhérer avec Booking sont TRES IMPORTANTS pour un partenariat fiable avec eux.
    Je suis toujours en attente de réouvrir mes établissements avec Booking.com
    Dans l’attente d’une réponse, bonne journée
    corinne

    • Sébastien on

      Bonjour Corinne,

      Je te recommande vivement de prendre un TPE virtuel. C’est très pratique.
      Tu en auras besoin pour prendre les clients en direct ou pour que les clients passent par ton site internet (si tu prévois d’en mettre un en place).
      Et tu en auras besoin aussi pour travailler avec Booking 🙂
      Je te conseille Stripe comme TPE virtuel.

      Pour la synchronisation des calendriers, la version light de l’extranet de Booking permet une synchronisation iCal. Tu peux donc importer ton calendrier Airbnb pour synchronisation.
      Tu peux aussi utiliser un channel manager. Avec 3 appartements, je pense que ça te simplifierait la vie 🙂

      Plus on évolue, plus il faut s’outiller ! 🙂

  3. Bonjour Sébastien,

    je travaille avec Booking et je n’ai jamais utilisé de TPE virtuel. Les clients payent via Booking avec leur CB et me reversent le montant des réservations le mois suivant. Du coup, quelle est l’utilité du TPE virtuel ?

    • Sébastien on

      Tu bénéficies du paiement par Booking.
      Ce n’est pas le cas de tout le monde.

      L’avantage que tu as, c’est que tu n’as pas à te soucier des paiements.
      Les inconvénients :
      – tu ne peux pas te créer de trésorerie (tu dois attendre le mois qui suit le départ du locataire pour être payé)
      – tu n’as pas les numéros de CB pour gérer les cautions via le TPE virtuel.

      • Je n’ai rien demandé à Booking de particulier concernant le paiement, donc cela devrait être quelque chose disponible pour tout le monde ?

        Pour la trésorerie, il ya un mois à attendre au commencement mais ensuite cela tombe tous les mois 🙂

        Sinon bravo pour ce blog et page Facebook très intéressante

        • Sébastien on

          Le mode d’attribution du système de paiement est aléatoire.

          Pour la trésorerie pas tout à fait.
          Nous sommes en mars. Si j’ai une réservation qui tombe pour octobre, je peux l’encaisser immédiatement (conforme avec mes CGV). Je trouve ça plus pratique 🙂

  4. Bonjour, j’ai une question .
    Ayant un cashflow positif , mon pourcentage d’endettement ne bougera ou augmentera ?

Leave A Reply

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x