5 conseils pour bien démarrer dans l’immobilier

Au moment d’investir dans l’immobilier, il arrive qu’on se pose énormément de questions.

  • Comment chercher ?
  • Quel type de bien chercher ?
  • Comment trouver les bonnes affaires

Dans cette vidéo, je vous délivre 5 conseils pour bien démarrer et réaliser votre premier investissement immobilier.
La technique sera exactement le même pour tous les autres :-).

Indiquez moi dans les commentaires ci-dessous si vous utilisez ces 5 conseils et si vous en avez d’autres à partager.

Transcription

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo sur Louer en courte durée. Je suis Sébastien, je suis ravi de vous accueillir. Et dans cette vidéo, je vais vous délivrer 5 conseils pour bien démarrer dans l’immobilier.

Allez, c’est parti, ça se passe tout de suite sur Louer en courte durée.

Alors, au moment de réaliser son premier investissement locatif, on peut avoir certaines craintes et je remarque qu’il y a énormément de personnes qui ont peur d’investir dans l’immobilier parce qu’elles sont persuadées que leur banque ne financera pas le projet immobilier. Ensuite, il y a d’autres personnes qui se demandent si elles arriveront à louer le bien immobilier. Mais j’ai également une troisième catégorie de personnes qui me disent qu’elles n’ont pas le temps de chercher de biens immobiliers pour investir alors qu’elles aimeraient investir dans l’immobilier et ce sera là mon premier conseil.

#1 : Prendre le temps

Dès l’instant où vous souhaitez investir dans l’immobilier, il faut prendre le temps de passer à l’action pour rechercher des biens immobiliers et pour ensuite aller faire les visites.

Si pour vous, investir dans l’immobilier, c’est une priorité numéro une, il va falloir revoir la liste de toutes vos priorités de façon à ce que la recherche de votre investissement locatif arrive en tête des listes des tâches que vous avez à effectuer.

Alors, je sais de quoi je parle parce que dès l’instant où je suis en phase de recherche active de biens immobiliers, il m’arrive de consulter plusieurs fois les annonces sur les sites de publication d’annonces. Ça peut être Leboncoin, ça peut être SeLoger. Je crée également des alertes e-mail, et puis, je n’hésite pas non plus à aller en visite. Parce que si vous souhaitez investir dans l’immobilier, si vous ne voulez pas prendre le temps de rechercher votre futur investissement ou le temps de faire des visites, personne ne le fera à votre place. Donc, veillez bien à remettre en ordre la liste de vos tâches, la liste de vos priorités de façon à ce que l’investissement immobilier arrive en position une, en position deux ou en position trois dans la liste de tout ce que vous avez à faire.

Il est vraiment important de rechercher ce bien immobilier parce qu’un bien immobilier, une fois que vous l’aurez trouvé, ce sera une rente à vie. Donc, voilà mon premier conseil, prenez bien le temps de rechercher votre premier bien immobilier.

#2 : Ne pas s’éparpiller

Ensuite, le second conseil que je peux vous donner, c’est de ne pas vous éparpiller. N’essayez pas de trouver la bonne affaire dans toutes les villes de France, n’essayez pas de courir tous les types de logement. Il faut se fixer un type de bien que l’on recherche et une ville.

C’est vrai qu’en discutant avec des gens, je me rends compte qu’il y a certaines personnes qui recherchent à la fois des studios à Toulouse ou des immeubles à Brest, donc ce n’est absolument pas la bonne technique. Il faut se focaliser sur une ville et un type de bien. Alors, ça peut être par exemple le studio à Toulouse.

Dès l’instant où vous souhaitez investir dans un studio à Toulouse, il faut passer à l’action, rechercher les annonces de studios en vente à Toulouse, et ensuite aller effectuer les visites. Vous allez voir que c’est la meilleure façon de gagner en efficacité, surtout de ne pas s’éparpiller et de ne pas perdre du temps.

Voilà donc mon second conseil. N’hésitez pas à vous donner un cadre de façon à être efficace dans vos recherches.

#3 : Étudier le marché

Le troisième conseil que je peux vous donner dans cette vidéo, c’est d’étudier le marché de la ville dans laquelle vous souhaitez investir. Lorsque vous allez investir dans l’immobilier, il ne faut surtout pas investir sur un marché ou sur une ville que vous ne connaissez pas. Alors, vous vous demandez peut-être comment faire pour étudier le marché d’une ville parce que la ville où vous habitez dispose d’un prix de l’immobilier trop élevé, ce qui va vous amener à aller chercher des biens immobiliers dans des villes qui ne sont pas la vôtre, eh bien, la première étape va être d’appréhender ce marché immobilier.

Alors, comment on appréhende ce marché immobilier ? Vous consultez tout simplement les annonces sur les sites que j’ai déjà évoqués, donc ça peut être Leboncoin, ça peut être SeLoger, ça peut être PAP. Donc, vous regardez grosso modo, si vous cherchez un studio, combien coûte un studio dans la ville qui vous intéresse. Si vous cherchez un T2, c’est exactement la même chose, vous allez regarder combien coûte le T2 en moyenne dans la ville qui vous intéresse.

Et puis, surtout ensuite, il va falloir aller faire des visites pour s’imprégner des quartiers, pour pouvoir identifier les quartiers de cette ville qui sont bons pour l’investissement et ceux qui sont un petit peu moins bons pour l’investissement.

Et dès l’instant où vous allez chercher ce bien immobilier, ce que je vous dis toujours dans mes vidéos, c’est qu’il va falloir respecter deux critères :

– Avoir un immobilier liquide, c’est-à-dire que le bien immobilier que vous allez acheter, vous devez être capable de le vendre à tout moment, y compris le lendemain de votre achat ou le lendemain où les travaux seront finis de façon à pouvoir vous en séparer à tout moment sans avoir de queue de crédit à rembourser.

– Avoir un loyer suffisamment important pour couvrir non seulement le crédit, mais également l’ensemble des autres charges. Et généralement, ce qu’il faut faire, c’est respecter la règle des 70 %, c’est-à-dire que 70 % de votre loyer doit être supérieur à votre crédit de façon à avoir grosso modo une opération neutre ou blanche vis-à-vis de la banque.

Donc, voilà le troisième conseil que je pouvais vous donner. Imprégnez-vous du marché de votre ville et au moment d’effectuer les offres d’achat, faites-en sorte que votre immobilier soit liquide et que votre opération soit neutre vis-à-vis de la banque.

#4 : Faire des offres

Mon quatrième conseil, ce sera bien entendu de faire énormément de visites et énormément d’offres parce que justement, pour respecter les deux règles que je vous ai données précédemment, à savoir l’immobilier liquide et avoir un bien qui s’autofinance et respecte la règle des 70 %, il y a de fortes chances que vous ayez à faire des offres d’achat agressives de façon à acheter des biens en dessous du prix du marché. C’est uniquement en achetant des biens en dessous du prix du marché qu’on réalise de bonnes affaires immobilières.

Donc, surtout n’hésitez pas à faire énormément de visites, y compris les biens que vous identifiez comme trop chers au moment où vous consultez les annonces en ligne. Et ensuite, faites des offres d’achat agressives par rapport à vos objectifs de rentabilité et par rapport à l’objectif que j’ai indiqué tout à l’heure, à savoir avoir un immobilier liquide.

Il est très très important de faire énormément d’offres d’achat parce que la grosse majorité d’entre elles ne passeront pas. Et donc, pour pouvoir avoir plus de chance et de succès, il va falloir multiplier ces offres d’achat. Il suffira d’une seule offre agressive pour vous faire gagner de l’argent immédiatement au moment de l’achat et ensuite, comme je vous l’ai expliqué tout à l’heure, d’avoir une rente à vie parce qu’une bonne affaire immobilière, c’est un loyer que vous allez garder peut-être à vie si vous décidez de ne jamais revendre l’appartement ou la maison qui vous intéresse.

#5 : Préparer le RDV bancaire

Et le cinquième conseil que je voulais vous donner dans cette vidéo, c’est surtout de bien préparer le rendez-vous bancaire. Il est très très important de bien préparer le rendez-vous bancaire et de ne pas se présenter face à son conseiller en disant voilà, bah moi, monsieur le banquier, j’ai envie d’acheter un appartement de 100 000 €. Non, ce n’est pas du tout comme ça que ça se passe.

Il va falloir préparer un minimum ce rendez-vous en expliquant à votre banquier pourquoi vous souhaitez acheter ce bien immobilier, qu’est-ce qu’il a de particulier, pourquoi il est intéressant, combien vous allez le louer, mettez-lui des chiffres en face parce que les chiffres sont des choses qui parlent aux banquiers, rassurez-le par rapport au fait que vous allez avoir de l’immobilier liquide, cette opération va être neutre ou transparente parce que 70 % du loyer sera supérieur à la mensualité de crédit…

Rassurez votre banquier. Si le banquier vous finance, il va vous prendre un engagement sur 15 ans, 20 ans, ou 25 ans, ce n’est quand même pas rien comme engagement. Donc voilà, mettez-lui des chiffres à l’appui pour lui prouver qu’il prend un minimum de risque en finançant votre projet.

Voilà donc les 5 conseils que je voulais partager avec vous dans cette vidéo lorsque vous souhaitez vous lancer dans l’immobilier :

– Prenez le temps de faire des visites si votre objectif premier, c’est d’investir dans l’immobilier.
– Ne vous éparpillez pas, choisissez le type de bien et ciblez la ville dans laquelle vous souhaitez investir.
– Étudiez le marché de votre ville de façon à avoir un immobilier liquide ou à faire une opération neutre au moment où vous allez effectuer votre offre d’achat.
– Faites énormément de visites et faites énormément d’offres de façon à être certain de faire atterrir l’une d’entre elles parce que bon nombre seront refusés.
– Préparez bien le rendez-vous bancaire parce que c’est le banquier qui va vous financer ; et le banquier a besoin d’être en confiance.

Voilà ce que je voulais partager avec vous aujourd’hui dans cette vidéo, voilà mes 5 conseils pour bien démarrer dans l’immobilier.

Si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas la liker ; n’hésitez pas non plus à la partager.

Puis, je vous rappelle que si vous souhaitez en savoir plus sur l’immobilier ou la location courte durée, n’hésitez pas à me suivre sur mon blog louer-en-courte-duree.fr et puis, n’hésitez pas non plus à vous abonner à ma chaîne YouTube du même nom : Louer en courte durée pour rejoindre une communauté de plusieurs milliers de personnes passionnées d’immobilier et de location courte durée.

Et puis, avant de vous quitter, je vous invite à télécharger deux e-books que j’ai rédigés : « Convaincre la banque, mode d’emploi », justement dans lequel je vous explique comment bien présenter votre dossier d’investissement locatif pour convaincre votre banquier de vous financer ; et puis, mon second e-book : « Doubler son salaire avec la location courte durée » dans lequel je vous explique comment vous allez pouvoir vous créer une rente immédiate grâce à la rentabilité explosive de la location courte durée.

Pour télécharger ces deux e-books, vous cliquez sur le « i » qui apparaît en haut à droite de cette fenêtre. Et puis, si vous vous trouvez sur YouTube, vous avez également les liens d’accès aux pages de téléchargement de ces deux e-books dans la description juste en dessous de cette vidéo.

Et puis, je vous mets également à disposition une formation sur la fiscalité du loueur meublé non professionnel en location courte durée. Dans cette formation, je vous explique à quels impôts vous allez être assujetti lorsque vous faites de la location courte durée. Puis, je vous explique comment minimiser votre impôt, voire ne pas payer d’impôts du tout en choisissant le bon régime fiscal.

Donc, pour accéder à cette formation, c’est exactement la même chose. Vous cliquez sur le « i » et je vous mets le lien d’accès à cette formation dans la description juste en dessous de cette vidéo.

Allez, je vais vous quitter ici pour aujourd’hui et puis, comme d’habitude, on se retrouve très très prochainement pour une nouvelle vidéo sur Louer en courte durée.

Je vous dis à très très bientôt ! Ciao !


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Convaincre la banque : Mode d'emploi "

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Bonjour, Je voudrais me lancer mais j ai peur de m endetter. Je voulais savoir ce que vous pensez de Saint Étienne en France? Je souhaite commencer très petit. Je suis propriétaire de ma résidence principale mais le prêt est beaucoup plus petit que ma valeur du bien . Est ce que vous me conseiller de quitter la résidence principale? Merci d avance. Nathalie.

    • Bonjour Nathalie,

      Je ne connais pas Saint-Etienne.
      Difficile de me prononcer.
      Quant au fait de quitter sa résidence principale, c’est un choix qui vous appartient.
      En fait, il faut poser les chiffres sur un papier et les mettre en face de ce que vous souhaitez faire avec l’immobilier.

  2. Bonjour et merci pour la réponse. Je suis Belge et je connais peu la France mais c est un pays proche ce qui me rassure pour une première expérience. Je souhaite acheter le mois cher possible pour les mêmes raisons. En faisant une recherche sur le bon coin; Saint Étienne est autant une ville étudiante qu un ville qui a l air de pas mal se louer dur RBNB. C est a 60 km de Lyon. J hésite egalement avec la côte belge pour les mêmes raisons sauf que ce n est pas une ville étudiante. Pour ma résidence principale je n en ai pas du tout l envie . Nous n aurions pas du commencer par cet achat mais le prêt est petit et il y a déjà une plu value. Merci d avance. Nathalie.

    • Il faut faire une étude de marché.
      A votre place, je commencerais pas un premier investissement proche de chez moi, et dans mon pays 🙂