Un agent immobilier pas comme les autres

2

L’agent immobilier est souvent une personne à qui on ne fait pas confiance :

  • Les offres d’achat ne sont pas transmises
  • L’autofinancement leur parait être une illusion
  • L’investissement immobilier leur est souvent inconnu

Dans cette vidéo, Kris, agent immobilier et investisseur, nous explique pourquoi et nous délivre quelques secrets.

Si vous avez été confrontés à des agents immobiliers « moyens », partagez vos expériences dans les commentaires ci-dessous.

Transcription

Sébastien : Bonjour à tous et bienvenue sur cette nouvelle vidéo sur louer-en-courte-duree. Je suis ravi de vous accueillir et aujourd’hui je suis avec Kris.

Salut Kris !

Kris : Bonjour à tous !

Sébastien : Alors, j’ai souhaité faire cette vidéo parce que vous allez voir, Kris, c’est un agent immobilier pas comme les autres et c’est ce que j’ai voulu partager aujourd’hui dans cette vidéo.

Sébastien : Alors Kris, bonjour !

Kris : Bonjour Sébastien !

Sébastien : Est-ce que tu peux, s’il te plaît, te présenter, nous dire d’où tu viens. Puis, on va rapidement arriver sur ton activité.

Kris : Très bien. Bonjour à tous ! Donc, Kris, je suis agent immobilier et chasseur de biens à Montpellier. Effectivement, aujourd’hui, je travaille avec des clients et je recherche pour eux des biens, notamment pour la location de courte durée, comme fait Sébastien lui aussi pour des résidences principales et pour tous types de projet.

Sébastien : Ok. Alors, ce qui m’intéresse dans ton parcours Kris, c’est que tu es à la fois agent immobilier, investisseur, tu exploites plusieurs biens à Montpellier en location courte durée avec ta femme. Je crois que vous avez 11 biens, c’est ça ?

Kris : On en est au onzième projet, mais comme on a fait quelques achats-reventes, là au jour d’aujourd’hui, il nous en reste huit.

Sébastien : Huit biens. Donc, huit biens en location courte durée ?

Kris : Plus un garage. Voilà, huit.

Sébastien : Ok.

Kris : En location courte durée.

Sébastien : Donc, une grosse expertise quand même sur la location courte durée. Et ce que je voulais que tu nous expliques aujourd’hui, c’est ta vision de l’agent immobilier parce que je me suis retrouvé comme beaucoup de personnes en visite, lorsque tu es en phase de recherche intensive d’achat d’appartement, moi, j’ai l’habitude de faire des offres en fonction de la rentabilité que je souhaite aborder, donc forcément, ce n’est jamais des offres au prix affiché et j’ai des agents immobiliers qui se trouvent face à moi, qui disent « non, cette offre, je ne peux pas la transmettre ». Alors, c’est quelque chose que je ne comprends pas parce que pour moi, si l’offre, elle est trop agressive, à limite, c’est de ma responsabilité, ce n’est pas de la responsabilité de l’agent immobilier. Pourquoi est-ce que l’agent immobilier, première question, refuse de transmettre des offres alors qu’il est tenu de l’affaire ?

Kris : Alors, j’ai envie de dire c’est très, très simple parce qu’en fait, il faut se mettre à la place de l’agent immobilier. C’est vrai que de prime abord, quand on entend que des agents immobiliers refusent éventuellement de faire passer les offres ou ne sont pas très, on va dire, coopératifs, on se dit mais ce n’est pas sympa, ils ne font pas son boulot, ce n’est pas bien, je vais changer d’agent immobilier, celui-là n’est pas bon. En fait, il faut se mettre à leur place, à la place de l’agent immobilier. Imaginez-vous en face de clients simplement. Un qui va vous faciliter le travail, on va dire peu importe le travail que vous faites, un qui va vous faciliter le travail, qui ne va pas vous prendre beaucoup de temps, et un autre qui va peut-être vous demander un peu plus d’effort, notamment là, dans l’immobilier, au niveau de la négociation, qui va peut-être vous générer un stress, ou potentiellement faire perdre une vente parce qu’on va rentrer dans une phase de négociation et du coup, peut-être que quelqu’un d’autre fera la transaction à sa place. Donc voilà, imaginez-vous à la place de l’agent immobilier, ce n’est pas l’agent immobilier qui n’est pas sympa ou qui n’est pas coopératif, c’est juste qu’il a envie de ne pas perdre de temps. Donc, lui, il va peut-être aller plus facilement vers ceux qui vont lui rapporter le plus d’argent, lui coûter, on va dire, un minimum de temps.

Sébastien : Donc, Kris, pour faire simple, en fait, il y a une histoire de commission en jeu ?

Kris : Tout à fait. Imaginez-vous, donc encore une fois, à la place de l’agent immobilier ou de l’agent commercial. Vous avez plus de chance de gagner votre vie en présentant une offre plutôt qu’une autre ou en tout cas en aidant à faire passer une offre plus facilement qu’une autre. Si vous avez plus de chance d’avoir une commission, vous allez forcément faire passer celle qui va vous permettre de gagner votre commission. Je n’ai pas dit plus de commission, j’ai dit qu’il va vous permettre d’avoir votre commission plus facilement. C’est tout simple.

Sébastien : Ok. D’accord. Bon, alors ça, c’est une première question que j’avais pour toi. J’ai bien compris. J’ai également d’autres agents immobiliers que je rencontre lorsque je souhaite me positionner sur un bien, donc, qui sont d’accord avec moi en visite en me disant que c’est vrai que le prix de ce bien immobilier est peut-être un peu au-dessus de ce qui se pratique sur le marché dans le secteur. Par contre, monsieur Ascon, vous allez pouvoir vous en sortir si vous faites de la location courte durée. Alors, moi en visite, je ne dis jamais à quoi va être destiné le bien immobilier parce que ce que je vous dis, et systématiquement, c’est que de toute façon, ma rentabilité ne doit pas dépendre de l’exploitation de l’appartement. C’est-à-dire qu’en location meublée classique, je dois avoir une jolie rentabilité quand même. Mais voilà, j’ai ce type d’agent immobilier qui me dit, qui se sert finalement de la location courte durée pour justifier un prix dans la fourchette haute, voire au-dessus du prix du marché. Qu’est-ce que tu penses de ça ?

Kris : Alors, c’est très, très intéressant ce que tu dis. Effectivement, l’agent immobilier hein, puisque forcément dans son travail, je l’ai dit tout à l’heure, il veut gagner du temps, il veut gagner de l’énergie, en tout cas, il veut en économiser. L’agent immobilier, ce qu’il va faire, c’est que quand il va discuter avec vous, il va faire ce qu’on appelle une « découverte prospect ». La « découverte prospect » ; c‘est qu’il va vous poser des questions, il va voir un petit peu ce que vous cherchez et il va essayer de trouver finalement des éléments qui vont peut-être jouer un petit peu contre vous, parce que la négociation, elle commence avant les visites. Au moment de la première rencontre, il va se servir de ce type d’élément pour, on va dire, travailler un peu contre vous parce qu’il se rend compte que vous voulez faire de la location courte durée, il va se dire, c’est bon ce gars-là, il veut faire un investissement. Bon, si je lui présente un bien qui est peut-être un petit peu plus au-dessus du prix du marché mais qu’il est autofinancé, voire qu’il dégage un cashflow il sera peut-être plus enclin à l’acheter. Donc, effectivement, comme dit Sébastien, je préconise aussi de ne pas expliquer à l’agent immobilier en disant qu’on va faire de la courte durée mais dire tout simplement, par exemple, que c’est pour une résidence principale, hein ? J’imagine que c’est ce que tu…

Sébastien : Oui, ou non. Un investissement locatif classique avec un locataire à l’année. C’est ce que je dis régulièrement.

Kris : Voilà, ne donnez pas des arguments aux agents immobiliers qui vont aller contre vous effectivement.

Sébastien : Exactement. Parce que c’est une manière de se tirer une balle dans le pied en se disant voilà, donc lui, grosse rentabilité, gros loyer, gros cashflow, donc peut-être potentiellement prêt à payer plus cher.

Kris : À payer plus cher, c’est vrai.

Sébastien : Ce qu’on se disait à midi également, c’est que l’agent immobilier, ce qui n’est absolument pas ton cas, il n’est pas forcément investisseur, donc il n’a pas toute la mécanique derrière.

Kris : Effectivement ! Je me permets de juger un petit peu ma profession, j’espère que ça ne me portera pas préjudice, je ne pense pas. Aujourd’hui, j’ai pris un peu de recul par rapport à cette activité parce que je me rends compte que la plupart des agents immobiliers aujourd’hui ne savent pas réellement ce que c’est que la rentabilité. Eux, ce qu’ils veulent c’est vendre des biens, toucher une commission et du coup, c’est comme ça qu’ils mangent, c’est comme ça qu’ils vivent. Mais la réalité est que, du coup, ils ne savent pas réellement faire un bon investissement, ils ne savent pas vraiment faire la part des choses. Aujourd’hui, ce qui se passe, c’est que la plupart des investisseurs se contentent, on va dire, d’autofinancer le bien. Et c’est déjà très bien, nous dans la profession, en général, ce que les agents immobiliers disent : « Le bien est autofinancé, mais c’est génial ! » Au contraire, ils vont peut-être encore plus les amener vers un bien neuf qui va générer justement, même pas un cashflow, ça va générer un déficit mensuel. Mais ils vont dire que le patrimoine se crée, que vous avez la défiscalisation, donc ils vont même vous pousser vers du neuf, qui n’est pas du tout, qui est contre-productif par rapport à ce qu’on veut faire notamment avec Sébastien dans la location courte durée. Donc, ce que, je pense, Sébastien vous préconise, c’est justement peut-être ne pas forcément trop écouter l’agent immobilier, vous fier à ce que vous connaissez, à ce qu’on vous enseigne, à ce que Sébastien vous dit notamment. Surtout ne lui dites pas que vous cherchez de la location courte durée mais dites plutôt que vous cherchez un bien classique, ne donnez pas trop d’éléments qui vont en fait vous tirez une balle dans le pied, mais soyez plutôt vague, flou, ne donnez pas trop d’éléments et allez-y, foncez, croyez en vous, croyez en ce que vous avez appris et il faut y aller, il faut cravacher, il faut travailler dur.

Sébastien : Ok. Donc la négo en fait, ce n’est même pas juste avec vous et le vendeur, c’est déjà avec l’agent immobilier.

Kris : Mais tout à fait. C’est même avant ça, c’est même avant l’agent immobilier.

Sébastien : C’est intéressant parce que le discours que tu nous sers aujourd’hui Kris, mais c’est un discours à 180° par rapport à ce que, vraiment la discussion qu’on pourrait avoir avec un agent immobilier, le premier qu’on va rencontrer demain. Donc, c’est très intéressant. Mais t’as la vision également « investisseur » et c’est ça qui est bien. Justement, on va basculer rapidement sur la partie « investisseur ». Donc, tu fais la location courte durée avec ta femme à Montpellier sur huit biens, tu me disais tout à l’heure. Donc, tu es dans une logique de croissance perpétuelle.

Kris : Je développe mon patrimoine, oui.

Sébastien : J’imagine que tu ne vas pas t’arrêter là. Tu continues à investir et tu fais de la transaction aussi. Il y a des personnes qui souhaitent acheter à Montpellier, pourquoi pas, c’est une jolie ville, j’y ai fait mes études. Est-ce que les gens peuvent entrer en contact avec toi ?

Kris : Alors, tout à fait. Aujourd’hui, on va dire que j’ai même trois activités. La première que je garde depuis quelques années, c’est que je fais de la chasse immobilière, tout à fait. Je fais de la chasse immobilière maintenant, je ne le fais pas pour tout le monde. C’est vrai qu’on sélectionne quelques dossiers qui, du coup, comprennent bien ce qu’on essaie de faire, de gens qui sont transparents avec nous, qui ont envie d’avancer d’une manière pérenne ; et j’ai une petite équipe à Montpellier qui peut effectivement chercher pour vous si vous avez besoin des biens. On a aussi, ça nous est arrivé de travailler notamment à Bordeaux, à Lyon. On a aussi cherché sur Paris, même si à Paris, on n’a pas terminé le projet, mais on a terminé à Bordeaux et à Lyon et ça s’est très bien passé. Donc, si vous avez besoin effectivement, Sébastien vous donnera mon contact si besoin. Ma deuxième activité, c’est la location courte durée aujourd’hui. Comme le fait très bien Sébastien, moi je vis d’immobilier avec la location courte durée, les revenus de la chasse immobilière me servent à réinvestir derrière, voilà. Et ma troisième activité, c’est effectivement, je lance aussi un blog dans l’immobilier, dans l’investissement, mais chaque chose a son temps. Aujourd’hui on est surtout là pour mon travail de chasseur immobilier.

Sébastien : Et donc, le nom du blog, c’est ?

Kris : « investandthecity »

Sébastien : Je mettrai le nom du blog dans la description…

Kris : Merci !

Sébastien : … incrusté dans la vidéo pour que les gens puissent aller voir ce que tu fais. Ce qui est marrant, enfin ce n’est pas marrant, mais cette activité, tu l’as avec ta femme ?

Kris : Oui. Alors, effectivement, et j’irai même plus loin. Je ne l’ai pas qu’avec ma femme. On a un positionnement un peu spécifique. C’est vrai que moi je suis quelqu’un d’assez passionné et ce n’est pas qu’avec ma femme, c’est aussi avec mes enfants. On a deux bébés aujourd’hui qui ont 1 an et 2 ans. C’est vraiment une activité qui est familiale parce qu’aujourd’hui, je pense que pour que ça tourne dans le temps, que ça fonctionne, en tant qu’investisseur, il faut aussi arriver à en parler un peu à la maison, il faut en parler aussi en famille parce qu’on est dans une logique de développement aussi personnel. On est dans une logique, on va dire, de liberté financière et il faut le partager autour de soi, il faut le donner aux amis, il faut le donner aux collègues. Ça se partage ! Ce n’est pas un métier, l’investissement immobilier, c’est aussi un état d’esprit, c’est aussi une vie. Et nous, on le vit en famille, tout à fait !

Sébastien : C’est parfait. Donc, le mot de la fin : Passez à l’action !

Kris : Passez à l’action mais tout de suite ! Et dépêchez-vous !

Sébastien : Parfait ! Je te remercie d’être passé sur ma chaîne.

Kris : Merci à toi !

Sébastien : Donc, si vous souhaitez faire comme Kris, sa femme, ses enfants et moi-même, n’hésitez pas à passer à l’action pour investir dans l’immobilier.

Si vous ne l’avez pas encore fait justement, abonnez-vous à cette chaîne, c’est totalement gratuit. Ça vous permettra de recevoir toutes mes prochaines vidéos, puis de rejoindre une communauté de plusieurs milliers de personnes qui sont passionnées d’immobilier et de location courte durée.

Et puis, si vous souhaitez en savoir plus, je vous rappelle que j’ai rédigé deux e-books que vous pouvez télécharger : «Convaincre la banque, Mode d’emploi » où je vous explique comment présenter votre dossier à la banque pour qu’elle ait envie de financer votre projet  ; et le second e-book « Doubler son salaire avec la location courte durée » pour apprendre pourquoi la location courte durée va vous permettre de vous créer une rente, maintenant, immédiatement, et pas dans 20 ans à la fin de votre crédit immobilier. Kris a très bien expliqué ce qu’il avait pu faire avec ce type d’activité.

Donc, pour télécharger ces deux e-books, cliquez simplement sur le « i » qui va apparaître en haut, à droite de cette vidéo. Et puis sinon, je vous mets les liens de téléchargement dans la description juste en dessous de cette vidéo.

Si vous avez apprécié cette interview avec un agent immobilier pas comme les autres, n’hésitez pas à la liker ou à la partager avec des personnes qui ont peut-être un mauvais a priori sur l’agent immobilier. Ce n’est absolument le cas de Kris qui a une casquette « investisseur » en parallèle.

Voilà, on va vous quitter ici pour aujourd’hui et on vous dit à très bientôt. Merci d’être passé Kris.

Kris : À très bientôt ! Merci, Au revoir !

Sébastien : Au revoir !


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Convaincre la banque : Mode d'emploi "

2 commentaires

  1. Merci kris pour tes conseils.
    Ma maman habite Montpellier et veux acheter sa Rp. J’ai aussi vécu à Montpellier pendant 11 ans et serai aussi intéressée pour y investir. Je serai en vacances à Montpellier à partir de demain après midi. Serait il possible de se rencontrer ?
    Merci par avance pour votre retour.
    Florine Bonnet

Leave A Reply

24 Partages
Partagez24
Tweetez
Partagez
+1
Email

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x