Comment gérer une carte bancaire volée ?

0

La location courte durée n’échappe pas à la règle des cartes bancaires volées.
Comment faire lorsqu’une carte bancaire a été utilisée frauduleusement ?
C’est ce que Cécile nous explique dans cette vidéo.

N’hésitez pas à partager vos expériences malheureuses à ce sujet dans les commentaires en dessous de la vidéo.

Transcription

Sébastien : Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Je suis Sébastien, auteur du blog louer-en-courte-duree.fr et spécialiste de la location courte durée. Donc aujourd’hui, je me trouve en présence de Cécile. Salut Cécile !

Cécile : Salut Sébastien !

Sébastien : Que j’ai souhaité interviewer pour qu’elle nous raconte une mésaventure qui lui est arrivée en faisant de la location courte durée. Ce qu’on va voir dans cette vidéo, c’est tout d’abord cette mésaventure-là et comment éviter que ces choses-là vous arrivent également.

Alors Cécile, je te remercie d’être présente dans cette vidéo. Est-ce que tu peux te présenter puis enchaîner sur ce qui t’es arrivé ?

Cécile : OK ! Merci Sébastien. Donc moi, je m’appelle Cécile AMIEL. Je loue des appartements en courte durée sur Toulouse. J’en ai quatre aujourd’hui que je loue en location courte durée. Et donc, j’ai mes appartements qui sont en promotion sur Airbnb et sur Booking.

Sur Booking en fait, j’encaisse directement les cartes bancaires des clients. Et il se trouve que j’ai eu à faire à un client qui avait usurpé la carte de quelqu’un d’autre, donc qui avait volé la carte, qui avait volé les chiffres plus exactement et qui m’a communiqué ce numéro de carte pour réserver six nuits dans mon appartement en fait.

Sébastien : Alors peut-être pour les gens qui ne connaissent pas le mode de fonctionnement de Booking, il y a en fait deux modes de paiement possible avec Booking. Le paiement par Booking qui fonctionne comme Airbnb. C’est-à-dire que vous ne gérez absolument rien. C’est Booking qui va encaisser la transaction et vous reverser l’argent alors en général le mois qui suit, le mois de départ du locataire.

Et la deuxième façon de fonctionner, c’est ce que j’appelle le mode autonome. C’est-à-dire que Booking vous transmet les coordonnées de la carte bancaire du client et à vous ensuite de débiter le client avec un TPE virtuel. Donc, j’imagine, c’est avec ça que tu travailles. Donc, c’est dans cette configuration-là que t’est arrivé cette mésaventure.

Cécile : Tout à fait ! Alors premier indice, en fait sur une carte. Déjà quand quelqu’un vole une carte, généralement, il s’attend à ce qu’il y ait une opposition qui se fait derrière rapidement. Donc, il a réservé en fait un samedi après-midi. Les banques sont donc fermées. Il a réservé avec un numéro de carte espagnol et lui était français en fait.

Bon jusque-là, ça peut arriver, on peut avoir des cartes étrangères. Mais moi en fait, j’ai eu « la puce à l’oreille » parce que quand j’ai encaissé la carte, immédiatement, parce qu’il m’a demandé en fait, il m’a appelé. Ça, c’était aussi un deuxième indice. Il m’a appelé pour me dire : « si vous pouviez encaisser la carte tout de suite parce que j’aimerais rentrer dans l’appartement rapidement cet après-midi. »

Et donc, c’est rare quand même qu’un client nous demande d’encaisser rapidement ses paiements. Ça, il faut savoir que ça n’arrive pas, qu’en général les gens ne sont pas pressés quand on débite leur carte. Donc-là déjà, premier suspicion qu’il se passe quelque chose de ne pas net. Bref !

J’encaisse la carte et là je me rends compte qu’il y a un petit logo. Moi, j’encaisse la carte par le système de paiement Stripe sur lequel en fait, il est indiqué le drapeau correspondant à l’origine de la carte. Je vois un drapeau espagnol alors que le gars était français. Donc, je me dis : « tiens, c’est bizarre ! » Deuxième chose bizarre.

Donc, j’appelle la personne en question sachant que moi, je n’accueille pas directement les gens parce qu’ils peuvent rentrer de manière automatique dans les appartements. Il y a une boîte à clé… En fait, je n’accueille pas, je ne vois pas les gens physiquement. Donc, je ne peux pas leur demander de me montrer leur carte.

Sébastien : Pièce d’identité.

Cécile : Voilà ou une pièce d’identité. Donc, je lui demande de m’envoyer ça en photo par email ou par SMS. Donc, il le fait. Quelques minutes après, je reçois une carte. Et là, il m’envoie une carte, ça se voyait vraiment que c’est un photomontage, mais comme c’était un samedi après-midi, enfin c’était toute une histoire parce que j’ai dû aller en fait au commissariat. Donc, je suis allé le lendemain. J’ai passé deux heures à attendre.

Sébastien : Tu as été au commissariat parce que tu suspectais l’entourloupe et tu t’es dit : « je sens qu’il y a quelque chose qui ne va pas derrière. » Donc voilà, tu as fait la démarche d’aller au commissariat.

Cécile : Voilà ! Mais c’est très compliqué en fait parce qu’à partir du moment où on suspecte quelque chose, mais que ce n’est pas avéré, on ne peut pas porter plainte, on ne peut rien faire. Donc en fait moi, je me sentais un peu dans la position de quelqu’un qui était vraiment démuni parce que j’ai essayé de tout faire pour montrer que cette carte était fausse. J’ai donc même appelé la banque en Espagne.

Je parle espagnol donc j’ai appelé la banque. J’ai été redirigé, je me suis fait envoyer bouler par la banque en disant que ce n’étaient pas mes affaires. Enfin bref, moi j’essayais en fait de…

Sébastien : Ça veut dire que la personne à qui appartenait la carte n’avait pas fait des déclarations de vols.

Cécile : Non ! Elle n’avait rien fait.

Sébastien : Elle ne s’est aperçue de rien.

Cécile : En fait, c’est grâce à moi que le client a su en fait que sa carte avait été volée, enfin son numéro avait été usurpé en tout cas. Et donc, il s’est passé entre temps quatre jours complets où le gars a pu loger dans l’appartement. En fait, à la fin, j’ai quand même réussi à retourner au commissariat. Donc, tout ça a été vraiment une perte de temps et d’énergie.

Si c’était à refaire en fait, je ne referais pas du tout de la même façon. Je vais vous dire concrètement comment je ferais aujourd’hui. C’est-à-dire que quand on veut être honnête, remonter et retracer le truc, ça prend vraiment un temps fou et on se rend compte qu’il n’y a pas vraiment une réaction rapide de tous les intervenants. Le système de paiement, enfin Booking, il s’en fiche un peu… Donc moi, je serais pour rembourser carrément tout de suite le truc et annuler la réservation ou avec Booking comment faire…

Sébastien : Oui parce que finalement, là tu as voulu donc, tu as remonté le problème à Booking qui n’a rien voulu savoir. Tu as appelé la banque du vrai propriétaire de la carte, la banque t’a dit : « ce n’est pas vos oignons. » Puis, tu as été voir le commissariat et « madame Cécile, on ne peut rien faire quoi »

Cécile : Ouais ! Bon au final, ils sont quand même venus, mais j’ai poireauté deux heures devant l’appartement pour les attendre. Parce que vous savez que quand on fait appel aux forces de l’ordre, il ne faut pas être très pressé quand même pour la réactivité.

Donc bref, ça a été vraiment une perte de temps et d’énergie. Et en fait, il vaut mieux concentrer quand même son énergie sur des choses positives. C’est-à-dire faire venir des gens à nouveau dans l’appartement…

Donc au final, j’ai tout perdu parce que j’ai perdu effectivement du temps, j’ai perdu l’argent de la réservation parce que j’ai dû quand même rembourser le client.

Sébastien : Le vrai titulaire de la carte.

Cécile : Voilà ! Et je n’ai quand même pas perdu les frais de réservation Booking. Heureusement, ils ont accepté de rembourser.

Sébastien : Alors, j’ai deux questions par rapport à ça. Dans ces cas-là, est-ce que toi, tu ne peux pas dire : « bon moi, j’ai perdu du temps, j’ai perdu de l’énergie puis c’est de la perte sèche pour mon business donc, je garde l’argent de la réservation puis c’est l’assurance du titulaire de la carte qui se démerde puis qui euh…

Cécile : Alors, j’aurais pu faire ça, mais j’avais un risque par rapport à Stripe parce que Stripe en fait dans leurs conditions, ils notent que si on a plus de 1 % de fraude, on peut se faire carrément éjecter du compte. C’est-à-dire que notre compte sur Stripe soit fermé.

Mais moi, je me suis dit : « j’encaisse tous mes paiements sur Stripe. » Ce sont les frais les moins élevés du marché. Donc, je me suis dit que je n’ai vraiment pas envie de rentrer là-dedans et je me suis dit : « tant pis ! » J’ai perdu 600 €, je crois, mais ce n’est pas grave. Enfin, je perds, je n’encaisse pas 600 €. Le gars, il est resté quatre jours dans mon appart.

Sébastien : Alors il s’est fait déloger, je crois ?

Cécile : Oui ! Il s’est fait déloger.

Sébastien : Alors, comment ça s’est passé ?

Cécile : Alors en fait, le gars qu’on a trouvé dans l’appartement n’était pas celui qui avait fait la réservation. Donc, ça a été toute une histoire, enfin bon. Enfin le gars qui était présent, il a réussi à raconter une histoire, le fait qu’on lui avait prêté l’appartement. Enfin, c’était tout un mensonge.

Après, je n’ai pas suivi jusqu’au bout parce que c’est beaucoup de perte de temps en fait parce qu’après il a fallu aller au commissariat à nouveau.

Sébastien : Toi, tu t’en foutais. Tu voulais que ça sorte.

Cécile : Oui, voilà ! Je voulais surtout qu’il me rende les clés parce qu’il avait gardé le double, le passe de l’immeuble. Voilà ! Donc, ça a été fait. Surtout, je voulais qu’il parte de l’appartement. Donc, ça a été fait. Une fois que c’était fait, j’ai préféré passer à autre chose.

Sébastien : D’accord ! Alors, quels conseils tu peux donner aux gens pour éviter de se retrouver dans cette situation ? Qu’est-ce que tu appliques maintenant puisque tu m’as expliqué comment tu faisais ?

Cécile : Alors maintenant, je n’accepte plus les réservations de dernière minute sur Booking. C’est-à-dire que les gens, ils doivent réserver au moins 24 heures à l’avance. Ce qui veut dire que ça limite un peu les risques puisque les gens qui volent des cartes en général, ils veulent qu’on les encaisse tout de suite pour éviter que l’opposition se fasse et que ça remonte jusqu’à eux, quoi.

Donc première chose, 24 heures de délai entre le moment où ils peuvent réserver et le moment où ils peuvent occuper l’appartement. Depuis, je n’ai pas eu de problèmes. Ça date d’il y a quelques mois déjà et je n’ai pas eu d’autres problèmes de ce type.

Deuxième chose, si vous constatez effectivement qu’il y a des choses qui vous semblent un peu suspicieuses, enfin honnêtement, je vois que l’honnêteté en fait, elle ne paye pas vraiment parce que quand on déroule le truc au final, ça se retourne quand même contre nous…

Sébastien : C’est toi qui es pénalisée.

Cécile : Donc, soit vous laissez courir le truc jusqu’au bout. Puis de toute façon, au pire, vous allez être payé puis c’est la banque du client qui remboursera le client final, celui qui s’est fait voler sa carte.

Mais honnêtement, je ne referai pas ce que j’ai fait. Voilà, c’est dommage. Je trouve ça dommage. Mais franchement, la perte de temps et d’énergie, c’était vraiment énorme.

Sébastien : On va quand même essayer de terminer cette vidéo sur une note un petit peu plus positive, ces cas sont extrêmement rares. Moi, cela fait plusieurs années que je fais de la location courte durée, ça ne m’est jamais arrivé. Toi, ça t’est arrivé

Cécile : Deux fois en fait !

Sébastien : Ça t’arrive à deux fois quand même. Ça t’est arrivé deux fois. Mais vu le nombre d’appartements que tu as et le nombre de locations que tu as, c’est quand même pas beaucoup.

Cécile : C’est 99 % de bonnes réservations sur la totalité du chiffre d’affaires. Moi, j’ai fait 60000 € l’année dernière sur les quatre appartements que j’ai en location saisonnière. Donc, c’est de l’argent qui rentre. C’est du chiffre d’affaires. C’est du concret. Ça tombe tous les jours. Et ça, c’est vraiment des cas isolés donc, bon voilà. Mais, c’est vraiment pour vous dire qu’il y a des choses à faire toutes simples en fait comme mettre un délai de réservation plus important pour limiter ce genre de mésaventure.

Sébastien : OK ! Écoute, merci Cécile d’être passé sur cette chaîne nous raconter cette anecdote. Donc, si vous souhaitez en savoir plus sur l’immobilier et la location courte durée, si vous souhaitez que je partage davantage d’expériences comme le cas de Cécile, n’hésitez pas à vous abonner librement et gratuitement à cette chaîne YouTube. Ça vous permettra de rejoindre une communauté de plusieurs milliers de personnes passionnées d’immobilier et de location courte durée.

Puis, je vous rappelle que vous pouvez télécharger gratuitement les deux ebooks que j’ai rédigés : « Convaincre la banque, mode d’emploi » et « Doubler son salaire avec la location courte durée. »

Pour les télécharger, c’est très simple, cliquez sur le petit (i) qui va apparaître en haut à droite de cette fenêtre ou je vous mets également les liens de téléchargement dans la description juste en dessous de cette vidéo.

Écoutez, je vous dis à très bientôt pour une nouvelle vidéo. Cécile encore merci d’être passée ici aujourd’hui.

Cécile : Je t’en prie. Merci à toi !

Sébastien : Puis, on se retrouve très vite sur louer-en-courte-duree. À très bientôt ! Ciao !

Cécile : Bye, bye !


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Doubler son salaire avec la location courte durée "

Leave A Reply

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1
Email

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x