0 gestion, 0 problème. Il a tout délégué à une agence immobilière

3

La gestion d’un bien immobilièr en location courte durée ou location saisonnière peut être chronophage.
Toutefois, il existe de nombreuses méthodes pour déléguer tout ou partie de la gestion.
L’une ces méthodes consiste à confier son(ses) bien(s) immobilier(s) à une agence immobilière spécialisée dans la location courte durée.

Dans cette interview, Stéphane nous explique comment il gagne des revenus 100% passifs grâce à la location courte durée.

N’hésitez pas à partager dans les commentaires ci-dessous vos expériences de délégation.

Vous pouvez retrouver Stéphane sur son blog : Vous pouvez retrouver Stéphane sur son blog : http://investiralyon.fr

Transcription

Bonjour à tous, je suis Sébastien, auteur du blog louer-en-courte-duree et je suis ravi de vous retrouver dans cette nouvelle vidéo dans laquelle je vais vous parler de délégation, mais pas que. Et pour l’occasion, je vais vous présenter Stéphane.

Sébastien : Salut Stéphane.

Stéphane : Salut Sébastien. Bonjour à tous !

Sébastien : Alors, Stéphane, en fait, c’est une personne qui a déjà investi dans l’immobilier. C’est une personne qui a une activité de chasseur d’appartement. Donc ça, on va également en parler dans cette vidéo, il va nous présenter son activité. Mais ce que je voulais voir dans un premier temps, c’est comment il est possible de déléguer 100 % de votre activité de location saisonnière. C’est ce que fait Stéphane et il va nous expliquer tout de suite comment.

Alors, Stéphane, quand je disais que tu as investi dans l’immobilier, bien entendu, tu fais de la location saisonnière et tu me disais hier qu’en fait, tu ne sais pas qui rentre dans ton appartement, tu ne sais pas qui se trouve dans ton appartement, tu ne sais pas à quelle date ça rentre, à quelle heure ça sort parce que tu as tout automatisé, tout délégué. Est-ce que tu peux nous dire comment tu as fait ?

Stéphane : Alors, oui, tout à fait. Alors au niveau de la location, je fais de la location non meublée, donc je sais comment ça se passe de le gérer, c’est plutôt dans mes cordes. Je fais de la location meublée également, mais d’habitation, donc je sais le gérer aussi. Pour moi, ça reste gérable à côté d’une vie sur le terrain. Et la location saisonnière très clairement, je n’avais pas envie de devenir hôtelier. Donc, je sais que c’est un mode de location où la rentabilité peut être supérieure à d’autres modes par ailleurs. Mais j’avais cette contrainte de temps. Donc, j’ai fait en sorte de trouver des appartements qui répondaient aux critères de la location saisonnière, donc que tu connais mieux que moi, Sébastien. En gros, c’est le quartier, c’est la copropriété qui doit avoir un standing particulier, l’appartement lui-même. Et donc, au niveau de la location, j’ai décidé de remettre les clés et de signer un contrat avec une société qui est spécialisée dans ce domaine, donc sur la gestion locative courte durée. Et donc, effectivement, je n’ai juste qu’un calendrier en ligne où je vais voir ce qui se passe, le taux de remplissage, mais je ne sais pas, comme tu disais, qui est là, quelle est la profession, si le séjour dure une semaine ou trois. Donc, je ne m’occupe strictement de rien, je délègue intégralement la totalité, je vais dire, de cette gestion.

Sébastien : Alors, ce que j’ai l’habitude de dire, c’est qu’en fait, il y a trois niveaux de délégation. Niveau 0, vous faites tout vous-même, de la gestion des annonces à la correspondance avec les clients, entrée des lieux, ménage, sortie des lieux. Ça, c’est le niveau de délégation que j’appelle 0. Niveau de délégation 1, c’est ce que je fais. Je garde toute la partie amont (publication, gestion des annonces, contact clients). Par contre, je délègue tout ce qui se trouve sur le terrain à une société de conciergerie. Et donc, toi, Stéphane, la société en question, niveau 2 de délégation, tu ne t’occupes de rien, c’est l’agence immobilière.

Stéphane : Exactement. Voilà. C’est comme si, en fait, vous confiez votre appartement d’habitation classique à une agence. Vous ne savez pas ce qui se passe, qui vient l’occuper… C’est exactement la même chose qui existe en location de courte durée et des sociétés qui en ont fait leur spécialisation, ils ne font que ça.

Sébastien : Alors, tu vas un petit peu nous expliquer un petit peu comment ça se passe parce que lorsque je rencontre des gens, soit dans mes séminaires, soit au travers des mails, des commentaires que je reçois, « oui mais moi j’habite à 800 km du bien que je souhaite exploiter. Comment ça se passe si j’ai un problème de radiateur, si j’ai un problème de chauffe-eau. Moi, je ne peux pas me déplacer sur place », quelle est la solution à ces problèmes-là ?

Stéphane : Alors, très clairement, il y a eu du vécu. Alors, pour le coup, j’habite très proche, dans le même quartier, des appartements qui sont confiés en gestion locative. Donc, c’était aussi une réflexion de ma part de savoir si j’allais le faire moi-même ou ne pas le confier et donc, et donc il peut y avoir parfois des incidents comme dans la vraie vie j’allais dire, c’est-à-dire typiquement vous avez une panne dans l’appartement. Alors, ça peut être un ballon d’eau chaude qu’il faut réparer. Et ça, on ne peut pas s’en passer. Le locataire a besoin d’eau chaude évidemment. Donc, que vous soyez à 500 m ou que vous soyez à 500 km, la procédure est la même. La société vous envoie un e-mail pour dire il y a tel souci factuel, on vous propose cette solution : c’est de faire intervenir un plombier partenaire qui va faire l’intervention sous 24 heures et tout le monde sera content. Et le devis c’est tant donc l’acceptez-vous ? Et si ce n’est pas le cas, il faut être réactif aussi, c’est à dire, de dire si vous êtes propriétaire, si vous êtes à 500 km, vous dites non, je ne veux pas ce devis pour telle raison. Mais vous devez proposer une autre solution, trouver un autre plombier, intervenir vous-même. Ça peut être un peu surréaliste vu la distance que je prends dans cet exemple. Mais vous avez la liberté de tout déléguer, de tout confier à cette agence, que ce soit les pannes, que ce soit un souci, un locataire qui s’est enfermé à l’extérieur de chez lui avec le deuxième trousseau de clés à l’intérieur, ça c’est déjà arrivé, l’agence a prévu la parade, c’est-à-dire un jeu de clés de secours. Donc ils interviennent parfois même le week-end. En tout cas, ils interviennent eux, et pas vous. Donc, il y a un tas d’incidents à mon avis qui peuvent arriver comme ça dans la vie quotidienne et dont j’ignore tout puisque c’est géré intégralement par la société. Donc, vous n’avez rien à faire. Ça n’accapare pas du tout votre temps, ni votre esprit d’ailleurs.

Sébastien : Ce que j’ai l’habitude de vous dire également, c’est que que l’appartement soit géré en location courte durée ou en location saisonnière ou en location traditionnelle ou meublée, ces problèmes de chauffe-eau ou problème d’eau chaude, pour reprendre l’exemple de Stéphane, il intervient, ce n’est pas parce que l’appartement est exploité en location courte durée que ça va être différent dans la résolution du problème. Évidemment que l’agence a la possibilité de résoudre ces problèmes-là, c’est même dans son intérêt parce que si le problème n’est pas résolu, l’appartement ne sera pas occupé, du coup, elle ne prendra pas la commission qu’elle doit prendre sur les loyers de l’appartement en question.

L’autre question qu’on me pose également et qui revient souvent, c’est le coût de la délégation lorsqu’on est à ce niveau-là de délégation. Est-ce que tu peux nous dire ce que prend ton agence ?

Stéphane : Oui. Alors, très clairement, cette société qui gère la location hôtelière, elle vend du temps homme. Très clairement, il y a des personnes qui travaillent sur le terrain qui sont des salariés de la société et qui au quotidien vont changer les draps, faire des états des lieux d’entrée et de sortie, viennent encaisser, restituer les clés. C’est du temps homme. Donc ça coûte de l’argent, ce sont des salaires, ce sont des charges salariées. Et donc, ça prend, si je devais schématiser, en gros 30 % du montant du loyer. C’est-à-dire que si je schématise, si j’ai un appartement qui me rapporte, qui a généré plutôt 1000 € de loyer, vous enlevez de cela 30 %, donc vous êtes à 700 € pour moi propriétaire qui vont tomber de loyer dans ma poche. Ça a un coût incontestablement. Si je vais au bout de ma réflexion, je pense que si je prenais le parti de tout gérer par moi-même, ce serait plus rentable, j’en suis sûr que oui, vu encore une fois la proximité, la petite expérience que j’ai dans la location meublée déjà. Donc je pense que c’est plus rentable mais ça se fera au détriment je vais dire et de mon temps, et encore une fois l’espèce d’état d’esprit, la tension que ça nécessiterait. Donc moi, je suis partisan de tout déléguer. Donc, c’est un choix à assumer. Mais en tout cas, le coût de cette tranquillité, de cette sérénité, de cette délégation totale, c’est néanmoins 30 %, donc il faut le prendre en compte évidemment, ce n’est pas gratuit.

Sébastien : Alors, ce n’est pas gratuit. Mais par contre, c’est le prix de la tranquillité. Donc voilà, je répète, trois niveaux de délégation :

  • Niveau de délégation 0 : vous faites tout.
  • Niveau de délégation 1 : c’est ce que moi je pratique. Je gère toutes les annonces ainsi que la relation avec les clients, mais je délègue tout ce qui se passe sur le terrain.
  • Niveau de délégation 2 : vous déléguez à une agence immobilière comme le fait Stéphane. Forcément, vous allez perdre en rentabilité, mais c’est le coût de la tranquillité.

Donc, surtout, ce qu’il faut retenir de cette intervention de Stéphane, c’est que vous pouvez tout déléguer à 500 km de votre lieu de résidence. L’agence immobilière, si elle fait bien son boulot, si elle est vraiment spécialisée dans la location courte durée, elle va tout faire pour vous.

Tu m’as facilité la transition Stéphane. Donc, le temps que tu récupères, parce que tu ne t’occupes pas de tout ce qui se passe sur ta location courte durée, toi, tu l’utilises pour ta seconde activité, tu es chasseur d’apparts sur Lyon et sa région, est-ce que tu peux nous dire comment ça se passe, ce que tu fais, et peut-être que ça va même intéresser des personnes qui souhaitent investir sur Lyon.

Stéphane : Alors oui, tout à fait. Donc, la conséquence de pouvoir tout déléguer, ne s’occuper de rien effectivement, c’est de pouvoir justement profiter de son temps pour faire ce que l’on veut. Hors moi, mon activité principale, elle est aussi dans l’immobilier en l’occurrence puisque je suis chasseur d’appartements. Donc, j’habite à Lyon et le but, c’est de fournir des solutions clé en main des investisseurs, lyonnais par exemple. Ou alors, comme tu le citais Sébastien, à des gens qui sont justement à distance, hors de Lyon, parfois à des centaines de kilomètres, et à l’extrême expatriés. C’est-à-dire que au-delà de trouver l’appartement qui répond aux critères de l’investisseur, je fais gérer les travaux puisque j’ai une équipe d’artisans partenaires, j’ai une décoratrice professionnelle aussi qui est en mesure de décorer l’appartement et de meubler le cas échéant. Et je vais jusqu’à mettre en place le ou les premiers locataires, alors pas en location saisonnière, ta spécialité, une de tes spécialités, mais en location d’habitation, que ce soit de l’habitation meublée, un peu haute gamme, ou de la location non meublée pour générer ce qu’on appelle un déficit foncier plus une stratégie de défiscalisation. Et donc, c’est en cela qu’il y a du sens, vous achetez une solution clé en main, appartement, et vous achetez un rendement finalement puisque vous recevez en fait votre chèque de dépôt de garantie et le premier loyer alors que tout est géré à distance par mes soins puisque j’ai une carte professionnelle. Ce métier nécessite, c’est très encadré, d’avoir une carte professionnelle T pour la transaction et G pour la Gestion. Moi, je suis titulaire de cette carte qui fait les deux et donc, c’est en ça que je peux fournir une solution clé en main.

Sébastien : Donc, c’est ça. La solution clé en main, donc si vous recherchez un appartement sur Lyon ou sa région, si vous voulez investir dans cette région-là, que vous souhaitez déléguer l’intégralité de votre recherche, voire la mise en place du premier locataire, n’hésitez pas à contacter Stéphane.

Stéphane, où est-ce qu’on peut te retrouver ?

Stéphane : Alors, sur internet, je m’appelle Stéphane Lejeune. Le site internet s’appelle investiralyon.fr. Donc, on ne peut pas faire plus simple, donc tout attacher, investiralyon.fr. Il y a un autre site internet en court de développement, c’est chasseur-d-apparts.com où là, je vais transposer tout ce savoir de chasseur d’appartement sur internet, typiquement dans des formations effectivement, et sur la location saisonnière aussi si vous avez des critères de location saisonnière, ce n’est pas moi qui mettrai en place les premiers locataires mais typiquement cette société dont on a parlé dont je suis client et dont je connais le sérieux. Donc ça peut aussi tout à fait répondre à votre attente.

Sébastien : Tu peux donner le nom ?

Stéphane : Je peux citer cette société, elle s’appelle appart-ambiance, appart-ambiance.com. Elle est très sérieuse, et puis voilà, j’utilise ses services depuis plusieurs années et il existe à mon avis, enfin là, je n’ai pas étudié les autres villes, mais il existe l’équivalent de ces sociétés spécialisées dans les locations saisonnières dans d’autres grandes villes, je suppose. Là, c’est à chercher, ça nécessite des recherches mais je ne serai pas surpris qu’il y en ait dans les autres villes si vous ou vous seriez vous-mêmes.

Sébastien : À Toulouse, on a notamment We-Toulouse. En fait, c’est Isabelle Ducos qui gère cette société, elle propose les mêmes prestations. Voilà. Ok.

Donc, ce qu’il faut retenir de cette vidéo, c’est que

1) Vous pouvez déléguer sans souci l’intégralité de votre location courte durée à une agence immobilière, et

2) Si vous souhaitez investir sur Lyon et sa région, prenez contact avec Stéphane, il sera ravi de trouver le bien qui correspond à vos critères de recherche. C’est ça ?

Stéphane : Avec grand plaisir, à votre service.

Sébastien : Très bien. Ecoutez, on va s’arrêter ici pour cette vidéo. Alors, si vous souhaitez en savoir plus sur l’immobilier et la location courte durée, n’hésitez pas à me suivre sur mon blog louer-en-courte-duree ou à vous abonner à ma chaîne YouTube en cliquant sur le bouton « abonnez-vous ! » qui va apparaître dans cette vidéo. Vous serez tenus ainsi informés de la publication de toutes mes nouvelles vidéos dans lesquelles je partage mon expérience autour de l’immobilier et de la location courte durée, où je fais intervenir également des experts comme Stéphane qui peuvent véhiculer certains messages.

Et puis, je voulais également vous rappeler que j’ai rédigé deux e-books que vous pouvez télécharger en cliquant sur les deux vignettes qui sont apparues dans cette vidéo si vous regardez cette vidéo à partir d’un navigateur internet. Et puis, si vous la regardez à partir de YouTube ou d’un appareil mobile, vous avez les liens de téléchargement dans la description juste en dessous de cette vidéo ou sur le « i » qui apparaît en haut à droite de cette vidéo.

Alors, ces deux e-books, ils parlent de quoi ?

Le premier e-book s’appelle « Doubler son salaire avec la location courte durée ». Et dans cet e-book, je vous explique pourquoi la location courte durée va vous permettre de dégager une rente ou un revenu complémentaire immédiatement sans attendre la fin de votre crédit immobilier dans 20 ou 25 ans, tout simplement parce que ce type d’exploitation va dégager une rentabilité explosive.

Et le second e-book que j’ai rédigé s’appelle « Convaincre la banque – mode d’emploi ». Et dans cet e-book, je vous explique quels arguments mettre en avant, comment présenter son dossier bancaire à la banque pour la convaincre de vous suivre et de financer le projet sur lequel vous allez peut-être faire de la location courte durée.

Voilà. Écoutez, on va s’arrêter ici pour aujourd’hui.

Stéphane, merci beaucoup.

Stéphane : Merci à toi, Sébastien. Abonnez-vous. Moi, je suis abonné aussi donc je connais, sérieux Sébastien, donc allez-y volontiers.

Stéphane : Abonnez-vous, abonnez-vous.

Sébastien : Abonnez-vous. Allez, on se retrouve très, très vite dans une prochaine vidéo. Ciao !

Stéphane : Au revoir à tous, salut ! Salut Sébastien.

Sébastien : Salut Stéphane.


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Doubler son salaire avec la location courte durée "

Recherches utilisées pour trouver cet article :délégué location colocation

3 commentaires

  1. Bonjour Sébastien et Stéphane,

    Cette délégation de dernier niveau, ça sent le welkeys ou lukey. C’est vraiment cher en tous cas.
    Je passe par eux pour un de mes apparts et c’est sur le papier 20% des revenus locatifs.
    Mais réellement :
    – 35€ de ménage
    – 20% des revenus locatifs de chaque réservation
    – avec un minimum de 40€ (soit 75€ mini par Check-in )
    – une propriété totale des annonces Booking et Homeaway, très compliqué de récupérer son annonce AirBnb. Dommage pour tous les commentaires.
    – Comment savoir s’il n’y a pas de sur réservation.
    – Comment savoir s’ils ne refusent pas les longs séjours au détriment des petits séjours. (On peut mettre un nombre de nuits max sur les annonces) et ceci afin de rester sur le minimum de 40€
    Exemple j’ai une nuit à 59€ et la plupart des gens viennent entre 2 et 3 nuits, le minimum de 40€ est toujours supérieur aux 20% du montant de la résa.

    Depuis que j’ai la main sur mes autres annonces c’est complètement différent. J’ai même des demandes de résa longue durée ce qui ne m’était jamais arrivé avant.

    Depuis j’ai trouvé un concierge qui me gère tout (Niveau 2) et qui me prend 2 fois moins cher.
    Après il n’y a pas les petites pantoufles mais on s’en rapproche.

    Bref ce n’est pas mon truc.

    Vous me faites penser à faire un article dessus 🙂
    D’ailleurs Stéphane je ne t’ai pas oublié mais j’étais très occupé dernièrement (naissance + apparts) faudrait qu’on se le prenne notre café ^^

Leave A Reply

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x