Comment déceler et éviter la prostitution ?

7

Le risque de prostitution en location courte durée est faible, mais il existe quand même.
Dans cette vidéo, je vous explique comment le déceler afin de l’éviter.

Si vous avez été confronté à ce problème, n’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires ci-dessous.

Transcription

Bonjour à tous !

Ici Sébastien, auteur du blog louer-en-courte-durée.fr et spécialiste de la location courte durée. Dans cette vidéo, je vais répondre à une question qui m’est posée fréquemment : est-ce que le risque de prostitution est important lorsqu’on fait de la location courte durée ou de la location saisonnière ? Alors bien entendu, le risque, il n’est pas nul et je vais tout vous expliquer dans cette vidéo.

Alors, lorsque vous faites de la location en courte durée, le principe c’est que vous allez confier les clés de votre logement qu’il s’agisse d’une maison ou d’un appartement à un client qui est inconnu. Dans tous les clients que vous allez recevoir, il y a des risques de prostitution.

Vous pouvez contacter Booking, vous pouvez contacter Airbnb, vous pouvez contacter Abritel, vous pouvez contacter l’ensemble des principales plateformes de réservation en ligne, chacun de ces partenaires ou chacun de ces sites vous expliquera soit que le risque de prostitution est nul, soit que le pourcentage de prostitués louant un logement est nul.

La vérité, c’est que moi qui suis sur le terrain et comme un nombre important de personnes qui font de la location courte durée, la vérité encore une fois, c’est qu’il y a de la prostitution dans les logements dédiés à la location de courte durée. Cela, je peux tout à fait le comprendre. C’est finalement quelque chose de très intéressant pour les réseaux de prostitution.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à la différence des hôtels, il n’y a pas de service de réception, personne ne contrôle les allées et venues dans l’immeuble ou dans les appartements. En quelque sorte, c’est du pain bénit pour les réseaux de prostitution. C’est une manière « de travailler tranquillement. »

Comment est-ce que vous pouvez faire pour identifier en amont le fait que vous allez louer votre bien immobilier à une prostituée ? Il y a un certain nombre d’éléments récurrents que vous pouvez identifier en amont qui peut vous faire penser que ce n’est pas la bonne personne à qui vous devez louer cet appartement.

En général, ce sont des personnes qui veulent payer en cash. Elles peuvent vous contacter à partir d’Airbnb. Elles peuvent vous contacter à partir d’Abritel. Elles peuvent vous contacter à partir de Booking. Généralement, ces personnes vont vouloir payer en cash, en by-passant ou en s’affranchissant de la plateforme sur laquelle elles rentrent en contact avec vous.

Ensuite, ce sont des personnes qui vont rarement parler anglais ou français. Et moi, ce que je constate pour y avoir été confronté à plusieurs reprises, c’est que généralement ce sont des personnes dans la grande majorité qui viennent des pays de l’Est. J’ai énormément des personnes qui viennent de Russie qui me contactent.

Alors ces personnes, elles ont beau venir de Russie, le numéro de téléphone qu’elles affichent, c’est un numéro de téléphone français. Puis, ce sont souvent des personnes qui vont vous poser tout un tas de questions sur vos logements, en prétextant un besoin de sécurité. Est-ce qu’il y a un concierge ? Est-ce qu’il y a un gardien ? Est-ce qu’il y a un interphone ?

Bref, des personnes qui finalement ne parlent pas français ne connaissent personne dans la ville, pourtant des personnes qui vont s’interroger sur la présence ou non d’un interphone dans votre logement. Donc voilà autant de facteurs qui doivent et qui peuvent vous mettre la puce à l’oreille pour dire : dans ce cas-là, on a affaire à de la prostitution.

Alors, je disais un petit peu plus tôt dans cette vidéo que ce sont des choses qui me sont déjà arrivées. Alors, ce que j’ai fait, c’est le constater qu’a posteriori. Je vais vous donner deux, trois anecdotes, vous allez tout de suite comprendre.

En fait, j’avais vraiment eu la puce à l’oreille, le comportement de ces personnes au moment de la réservation était assez bizarre pourtant cela ne rentrait pas dans la grille de critères que je viens de vous énoncer. Au moment où ces personnes sont parties, j’ai posé la question à mon prestataire de services qui les a fait rentrer. J’ai dit : « écoutez, est-ce que vous pensez qu’il s’agit de prostitution. »

Moi, je n’ai pas pu le déceler de façon très nette et le prestataire de service, il m’a dit : « ouais, il y avait deux personnes, je pense qu’il y a une qui travaillait et l’autre qui était là pour surveiller. »

Maintenant, je vais vous raconter une autre anecdote. C’était sur un autre appartement. À l’époque, je m’occupais encore de l’entrée, du ménage et de la sortie des lieux. Je faisais tout dans cet appartement. Et au moment où j’ai fait le ménage, j’ai retrouvé une boîte de préservatifs dans l’appartement. Une personne qui était venue seule, elle était restée deux ou trois nuits et voilà, j’avais une boîte de préservatifs de 24 dans la poubelle. Et donc voilà, je pense, certainement que c’était de la prostitution.

Et pour le coup, là on rentrait vraiment dans la liste de critères que je vous ai décrits. La personne, elle venait de Russie. Elle ne parlait pas anglais, elle ne parlait pas français. Elle avait réservé via la plateforme Booking, j’avais encaissé la carte bancaire. Et pourtant au moment de la remise des clés, elle avait voulu me payer cash. Donc, ce qui fait que j’aurais pu encaisser deux fois le montant total de la réservation.

Ce sont des choses qui peuvent arriver. Moi, je les ai constatées a posteriori. Maintenant si vous êtes quasiment certain que vous avez affaire à de la prostitution, voilà ce que vous pouvez faire. Si la réservation vient d’Airbnb, vous pouvez tout simplement la refuser. Vous avez une option via Airbnb dans laquelle vous pouvez préciser pourquoi vous refusez la réservation parce que vous ne sentez pas à l’aise avec le client. Cela peut être une des raisons que vous pouvez cocher. Vous avez également la possibilité de refuser la réservation qui vient d’Abritel.

Maintenant si la réservation vient de Booking, c’est quelque chose d’un petit peu plus compliqué parce que les réservations Booking, elles sont automatiquement validées. Donc là, il y a deux possibilités. Soit vous êtes en paiement autonome, c’est-à-dire que Booking vous fournit les coordonnées de la carte bancaire du client, auquel cas c’est à vous de vous débrouiller pour encaisser. Là, ce que vous pouvez faire, c’est tout simplement marquer la carte de crédit comme invalide. N’essayez même pas de la débiter, marquez la carte de crédit comme invalide et cela vous évitera d’avoir de la prostitution dans votre logement.

Maintenant si vous êtes en paiement par Booking, c’est-à-dire que c’est Booking qui va encaisser la carte bancaire du client et vous reversez le montant de la location ensuite sur votre compte bancaire, là cela va être un petit peu plus compliqué de marquer la carte de crédit comme invalide. Ce que vous pouvez faire, c’est que vous appelez Booking et vous prétextez un surbooking dans votre logement, ce qui va obliger Booking a annulé la réservation.

J’ai plusieurs fois tenté de les sensibiliser sur ce problème de prostitution, j’ai dit : « nous, on est sur le terrain, on sait quand est-ce qu’on a affaire à de la prostitution. Cela ne parle pas français, cela ne parle pas anglais. Cela veut payer en cash. Cela demande s’il y a un gardien… » Booking me répondent : « oui, mais, là ce sont des suppositions que vous faites. C’est de la stigmatisation. Nous, on ne peut pas annuler une réservation comme cela. » Donc la manière la plus simple de procéder dans ces cas-là, c’est de prétexter un surbooking.

Maintenant, si vous constatez ce problème de prostitution a posteriori, c’est-à-dire que vous avez fait rentrer la personne, vous constatez qu’il y a des allées et venues d’homme dans votre immeuble ou un locataire ou un résidant de l’immeuble, vous indique que c’est un petit peu louche ce qui se passe au niveau de votre logement, là vous avez deux possibilités.

Vous prenez votre courage à deux mains, vous allez frapper à la porte, vous expliquez à votre locataire ou à votre client que ce n’est pas un hôtel de passe et qu’il faut immédiatement quitter les lieux parce que votre but ce n’est pas d’être proxénète. Si vous ne vous sentez pas de faire cela, appelez tout simplement la police, expliquez noir sur blanc ou clairement que vous faites de la location courte durée, que vous louez votre appartement à « des clients normaux » la plupart du temps, mais que là vous êtes tombé sur un cas de prostitution ou que vous identifiez comme de la prostitution et que vous avez besoin d’aide pour faire sortir cette personne de votre logement.

Donc voilà ce que vous pouvez faire pour éviter la prostitution. Donc en amont, essayez d’annuler les réservations si vous avez l’impression que votre locataire ou votre client va effectuer la prostitution. Et en aval, si c’est déjà trop tard vous avez confié les clés, soit vous faites sortir le client vous-même ou la cliente ou vous-même, soit vous faites appel à la police.

Mais en tout cas, il faut quand même être conscient du fait que la prostitution, ce sont des choses qui peuvent se passer en location courte durée. Alors, je vous rassure, ce n’est pas non plus 90 % des réservations, mais ce sont des choses qui peuvent arriver même si les plateformes de réservation en ligne vont vous expliquer le contraire.

Voilà donc tout ce que j’avais à partager avec vous aujourd’hui dans cette vidéo. Si cette vidéo vous a plu, liker-la, partagez-la. Le but, c’est d’éviter un maximum de prostitution dans tous les logements de personnes qui pratiquent de la location courte durée. Puis si vous souhaitez aller plus loin, n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube pour rejoindre plusieurs milliers de personnes amoureuses de l’immobilier et de la location courte durée.

Vous pouvez également télécharger les deux ebooks que j’ai rédigés : « Convaincre la banque, mode d’emploi » et « Doubler son salaire avec la location courte durée. » Pour télécharger ces deux ebooks, vous cliquez sur le petit (i) qui va apparaître en haut à droite de la fenêtre de cette vidéo puis sinon vous cliquez sur le lien de téléchargement qui se trouve dans la description. Si vous regardez cette vidéo à partir de YouTube, vous laissez votre prénom et votre adresse e-mail, cela me permettra de vous envoyer directement ces ebooks dans votre boîte email.

Écoutez, on va se quitter ici pour aujourd’hui. Encore une fois, soyez très vigilants sur ces histoires de prostitution et on se retrouve très rapidement pour une nouvelle vidéo sur Louer en courte durée. À très bientôt.

Ciao !


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Doubler son salaire avec la location courte durée "

Recherches utilisées pour trouver cet article :colocation et prostitution, comment eviter les prostituées, location eviter la prostitution, Louez des prostituée

7 commentaires

  1. Salut Seb,

    En effet, c’est un problème bien réel, même s’il ne faut pas stigmatiser car tout le monde n’en rencontre pas forcément sur ses locations courtes durées.

    Je n’y ai encore jamais eu droit mais merci pour tes conseils bien précieux, car je pourrai désormais le détecter.

  2. Article au thème qui sort de l’ordinaire.
    J’ai récemment vu un article sur un hôtelier (qui louait jouait le fond de commerce mais pas les murs) qui faisait de la prostitution, et ce sont les proprio des « murs » qui étaient embêtés .

    • Sébastien on

      Je pense que dans ce cas là le propriétaire peut se retourner facilement vers le gestionnaire…

  3. Genevray Guillaume on

    Merci Sébastien pour la vidéo. Je viens de démarrer la location courte durée et j’ai été confronté récemment à 2 cas de locataires qui faisaient de la prostitution. N’habitant pas sur place, j’ai déléguer les entrées/sorties à une personne de confiance. C’est cette personne qui m’a alerté ainsi que des voisins de l’immeuble dans lequel j’ai ses 2 appartements qui m’ont confirmé ce problème. C’est un immeuble sur Lens pour lequel j’ai eu des réservations de femmes seules venant d’Espagne. Je n’ai rien pu faire sur le moment car j’ai constaté le problème après coup. Par contre, ces prostituées ont du passer le mot car je viens de recevoir 2 nouvelles réservations (provenance d’Espagne à nouveau). L’une de ses réservations a été faite sur Airbnb et l’autre sur booking. Celle d’Airbnb est annulable mais pas celle de booking qui encaisse les paiements pour moi. J’ai appelé le service client qui m’a indiqué ne rien pouvoir faire pour l’annulation (j’ai expliqué que je soupçonnais un cas de prostitution). Booking m’a conseillé de laisser entrer la locataire et de faire intervenir la police pour vérifier si c’était bien le cas. Je ne peux malheureusement pas constater moi même n’étant pas sur place. Je vais esssayer d’enrayer le phénomène mais pas évident du tout que j’y arrive !! Je suis preneur d’autre conseil si tu en as! Merci.

  4. J’ai eu le cas via AIRBNB, et j’avais validé la réservation et je me suis rendue compte que le numéro de la personne renvoyait sur un site d’escort girl. Je ne souhaite pas annuler la résa dès le début, ainsi j’ai fait un mail à la personne afin de lui décrire les faits et que vis à vis de la loi je ne pouvais pas accepter de louer mon appartement dans ce contexte et je lui ai demandé expressément d’annuler la réservation, chose faite dans la minute qui a suivi ! Et dans ce cas de figure avec des conditions strictes au niveau de l’annulation j’ai perçu malgré tout la somme pour les 3 nuits qu’elle avait réservé !
    Donc en effet il faut être très vigilant ! Et pourtant des vérifications sont faites par Airbnb, et cette personne avait 12 commentaires d’hôtes….

Leave A Reply

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x