1 immeuble + une résidence principale + 100000 euros de plus-value…en interim !

0

On me demande régulièrement s’il est possible d’investir et d’acheter de l’immobilier sans CDI.
Je vous confirme que cela est possible au travers de l’histoire immobilière de Romain.
Avec un poste en interim, il a réussi a acheter un immeuble et une résidence principale.

Indiquez moi dans les commentaires ce que cette histoire vous inspire.

Transcription

Sébastien : Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo sur louer-en-courte-duree. Je suis vraiment ravi de vous accueillir aujourd’hui en compagnie de Romain.

Salut Romain !

Romain : Salut Sébastien !

Sébastien : Bienvenue sur ma chaîne YouTube. Dans cette vidéo, on va vous expliquer comment il est possible d’acheter de l’immobilier et voire même de faire plusieurs opérations lorsqu’on travaille en intérim. Allez, c’est parti ! Cela se passe tout de suite sur louer-en-courte-duree.

Alors aujourd’hui, comme je vous l’ai expliqué il y a quelques instants, on va vous expliquer comment il est possible d’investir dans l’immobilier lorsqu’on travaille en intérim. En l’occurrence, c’est plutôt Romain qui va vous expliquer comment. Romain, est-ce que tu peux te présenter et nous expliquer ce que tu fais dans la vie ? Puis tu vas nous expliquer comment tu as réussi à faire plusieurs opérations malgré ton poste en intérim.

Romain : Romain, 27 ans donc intérimaire depuis toujours. Cela fait 10 ans que je fais de l’intérim, jamais de CDI. Donc, j’ai réussi à acheter deux fois dans deux banques différentes, une résidence principale et un immeuble de deux appartements.

Sébastien : Ce que tu m’expliquais avant qu’on démarre la vidéo, c’est que tu n’as jamais voulu signer de CDI, vraiment l’intérim c’est un choix. Tu avais été voir ta banque une première fois en disant grosso modo : « je vais faire un projet immobilier de telle somme. » La banque t’avait dit : « non monsieur, on ne vous suivra pas. »

Romain : Oui !

Sébastien : Cela ne t’a donc pas découragé.

Romain : Non ! Parce que c’était une grosse enveloppe. Je voyais gros.

Sébastien : Grosso modo, c’était quoi ?

Romain : C’était dans les 300000 €.

Sébastien : 300000 €. Pour un premier investissement, on t’a dit : « vas-y mollo Romain. »

Romain : Commence doucement, commence par un appartement et on verra après.

Sébastien : D’accord ! Donc toi, tu ne t’es pas découragé, tu t’es dit : « je vais faire deux investissements. Je vais d’un côté chercher une résidence principale et de l’autre du locatif. » Explique-nous ce que tu as trouvé et comment tu as fait pour financer tout cela.

Romain : J’ai acheté donc une résidence principale, une maison de 130m², quatre chambres. C’est une opération qui m’a coûté 116000 €, le prix d’un deux-pièces à Chartres.

Sébastien : Parce que tu es à Chartres.

Romain : Voilà ! Simultanément dans une seconde banque, j’ai acheté un petit immeuble de deux appartements.

Sébastien : Tu peux nous en dire plus sur cet immeuble. Il y a deux appartements, mais il y a une dépendance aussi.

Romain : Il y a une dépendance supplémentaire et par la suite j’ai fait un troisième crédit pour faire deux duplex à l’intérieur.

Sébastien : Donc finalement, tu as acheté ta RP d’un côté, de l’autre un immeuble avec deux logements. Il y a une dépendance sur laquelle tu as fait des travaux. Donc grosso modo, tu vas te retrouver avec quatre projets locatifs et ta résidence principale.

Romain : C’est cela. Exactement !

Sébastien : Je trouve que déjà c’est très intelligent de ne pas avoir dit : « la banque, elle ne finance pas, je m’arrête là. » Non, tu as coupé ton projet en deux et c’est ce que je vous encourage également à faire parce que la banque souvent elle va regarder votre encours total, mais par contre elle va considérer que l’encours que vous avez chez elle.

Donc romain, ce qu’il a fait lui, c’est qu’il a divisé le risque en deux parce que dans la banque A, il n’y a que l’encours de sa résidence principale et dans la banque B il n’y a que l’encours de son immeuble. C’est donc génial. On va parler un petit peu chiffres parce que tu es vraiment sur des rentabilités.

Romain : De bonnes rentas.

Sébastien : De très bonnes rentas même. Est-ce que tu peux nous en dire plus ?

Romain : Résidence principale 116000 €, plus-value possible que je vise 100000 €.

Sébastien : 100000 € plus-value sur la résidence principale. C’est vraiment génial.

Romain : C’est une bonne plus-value.

Sébastien : Avec 40000 € de travaux.

Romain : Avec 40000 € de travaux, voilà. Le deuxième projet, 116000 € aussi. C’était un projet, l’ensemble appartenait à la même personne. On a donc divisé, on a coupé la poire en deux et pour chaque banque 116000 €.

Sébastien : D’accord !

Romain : Pour ce projet locatif, deux appartements un en nu, un en meublé 560 environ de mensualité pour 1050 € de loyer.

Sébastien : Sans la dépendance.

Romain : Sans la dépendance.

Sébastien : La dépendance, c’est donc du bonus.

Romain : C’est du bonus. C’était un troisième crédit que j’ai fait seulement pour les travaux, donc une enveloppe de 60000 € pour deux duplex.

Sébastien : Que tu vas exploiter en ?

Romain : En courte durée.

Sébastien : Tu es sur la bonne chaîne YouTube.

Romain : Ouais !

Sébastien : Génial ! Dans tes opérations ultra-rentables, tu as une grosse plus-value potentielle sur la résidence principale. D’ailleurs, ce que tu me disais en préparant l’interview, c’est que tu vas faire quoi par rapport à cette résidence principale.

Romain : La revendre.

Sébastien : Tu vas la revendre. Pourquoi ?

Romain : Pour voir beaucoup plus grand.

Sébastien : Pour encaisser du cash, te donner de l’oxygène supplémentaire pour investir plus fort et plus gros.

Romain : Exactement !

Sébastien : Donc là, on a bien compris Romain ce que tu avais fait comme projet : deux très bonnes opérations sur un seul coup. Je répète, une résidence principale et quatre appartements. Tu es en intérim. Est-ce que cela a été compliqué d’aller chercher du crédit immobilier en intérim ? Comment as-tu fait ?

Romain : Pas du tout ! Cela a été très simple. J’ai été voir ma banque que j’y suis depuis toujours et je lui ai demandé un crédit.

Sébastien : D’accord ! Donc, c’est elle qui t’avait refusé le projet à 300000 €.

Romain : C’est cela voilà.

Sébastien : Donc là, tu as fait passer que la résidence principale.

Romain : Que la résidence principale donc dans une seconde banque, le projet locatif. Je leur avais dit que c’était pour une résidence principale aussi.

Sébastien : Tu défends ton beafteck. C’est normal. Donc, elle a dit oui de suite.

Romain : Oui !

Sébastien : Et tu m’as dit que tu étais passé par un courtier par contre pour l’immeuble et le projet locatif. Donc, il y a eu zéro difficulté pour trouver.

Romain : Non ! Pas de difficulté.

Sébastien : Tu m’as même dit que tu as cette banque-là qui t’a suivi. Par contre, il y avait une autre banque qui te suivait aussi, mais avec qui tu n’as pas voulu travailler parce que ?

Romain : Elle voulait une hypothèque.

Sébastien : Toi, tu préférais un crédit logement ou l’équivalent. Bon en tout cas, aucune difficulté pour obtenir les prêts immobiliers. Il y avait même deux banques qui te suivaient sur le locatif. Qu’est-ce qu’on peut retenir de ton histoire ? C’est qu’il ne faut pas se mettre de fausses barrières parce qu’on est en CDD parce qu’on est en intérim. Toi, c’est vraiment par choix que tu l’es. Chose très importante, tu as des comptes bancaires super propres.

Romain : Nickel !

Sébastien : Est-ce que tu peux expliquer ce que tu faisais juste avant d’aller chercher tes financements pour avoir des comptes propres ? Tu me disais que tu avais préparé de l’épargne.

Romain : Oui ! J’avais un peu d’argent de côté. Tout à fait !

Sébastien : Alors, tu avais de l’argent de côté, mais tu faisais également une provision d’épargne à la hauteur du montant des crédits que tu faisais.

Romain : A hauteur du montant du crédit, je mettais de côté à peu près 500 – 600 €, le prix des futures mensualités.

Sébastien : Du coup, cela rassurait la banque en disant : « même si Romain, il n’a pas de revenu sur ses appartements, les mensualités de crédit sont assurées. Il arrive à mettre l’équivalent d’épargne tous les mois. »

Romain : C’est cela. Exactement.

Sébastien : Donc, il suffit de demander. Il a réussi évidemment avec des comptes bancaires propres et affiché quand même une capacité d’épargne mensuelle, et ce n’est vraiment pas plus compliqué.

Romain : Ce n’est pas compliqué, un compte nickel, un peu d’argent de côté, pas de découvert et cela passe.

Sébastien : Il faut être sérieux. Romain, c’est un mec sérieux. Merci Romain, d’être venu partager ton expérience sur cette chaîne. Vraiment, retenez bien l’histoire de Romain, ne vous donnez pas de fausses excuses en croyant que parce qu’on est en intérim, en CDD qu’on ne peut pas chercher de crédit immobilier. C’est complètement faux.

Je vous remercie d’avoir suivi cette vidéo. Avant de vous quitter, je vous rappelle que vous pouvez télécharger gratuitement les deux ebooks que j’ai rédigés : « Convaincre la banque, mode d’emploi » et « Doubler son salaire avec la location courte durée. » Puis, je vous mets également une formation à disposition sur la fiscalité du loueur meublé non professionnel en location courte durée.

Vu que tu vas te lancer là-dedans, je t’invite à regarder cette formation. Dans cette formation, je vous explique quels impôts vous allez devoir payer lorsque vous faites de la location courte durée, mais surtout comment minimiser cet impôt, voire ne pas payer d’impôt du tout en adoptant le bon régime fiscal.

Pour télécharger ces deux ebooks et accéder à cette formation, rien de plus simple, vous cliquez sur le petit (i) qui apparaît en haut à droite de cette fenêtre. Puis, si vous regardez cette vidéo à partir de YouTube, je vous mets les liens d’accès à l’ensemble de ces éléments dans la description qui se trouve juste en dessous.

On va vous quitter. Romain merci encore une fois d’être passé sur cette chaîne. Puis on se retrouve très vite pour une nouvelle vidéo sur louer-en-courte-duree. À très bientôt. Ciao.


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Convaincre la banque : Mode d'emploi "

Recherches utilisées pour trouver cet article :INVESTIR DANS IMMEUBLE A 100000EUROS

Leave A Reply

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x