L’immobilier lui a offert sa liberté

1

Vivre de l’immobilier, c’est possible !
Dans cette vidéo, je vous propose de faire la connaissance de Sébastien qui peut désormais vivre de ses revenus locatifs grâce à de bonnes opérations d’achat-revente et à de très bons investissements immobiliers.
Sébastien nous dévoile également dans cette interview 2 techniques pour récupérer de la trésorerie.

Si le parcours de Sébastien vous inspire, indiquez-le moi dans les commentaires ci-dessous !

Vous pouvez retrouver Sébastien sur son blog : http://apprendre-investissement-immobilier.fr

Transcription

Dans cette vidéo, je vais vous parler à la fois d’immobilier et d’indépendance financière. Et pour l’occasion, je vais vous présenter Sébastien, un autre Sébastien.

Alors, Sébastien, c’est une personne que j’ai rencontrée il y a quelques jours. On a réalisé une interview ensemble que je vais vous présenter tout de suite. Et j’ai trouvé le parcours de Sébastien exceptionnel parce qu’en quelques années seulement, Sébastien a pu se sortir « des griffes du salariat » pour vivre de ses revenus locatifs.

Donc, j’ai trouvé ce parcours très, très intéressant, très, très inspirant et je pense qu’il y a énormément de choses à apprendre dans le parcours de Sébastien.

Donc, je vais vous diffuser l’interview que j’ai réalisée il y a quelques jours seulement. Je voulais, par contre, avant de la diffuser, m’excuser pour la qualité de l’image qui n’est vraiment pas très bonne. Je me suis rendu compte au moment où j’ai dérusché la vidéo que l’interview s’était réalisée dans de mauvaises conditions, on manquait clairement d’éclairage. Pour autant, je vais quand même la diffuser, encore une fois, parce que je trouve le parcours de Sébastien vraiment très intéressant et très inspirant.

Allez, je vous quitte ici et je passe la main à Sébastien et à moi-même, aux deux Sébastien pour cette interview. Et quant à nous, on se retrouve très rapidement pour une prochaine vidéo sur louer-en-courte-duree.

Sébastien A. : Peut-on devenir libre et indépendant grâce à l’immobilier ? C’est ce que nous allons voir dans cette vidéo. Et pour l’occasion, Sébastien va nous raconter son parcours, va nous expliquer tout ce qu’il a fait dans l’immobilier.

Salut Sébastien !

Sébastien D. : Bonjour Sébastien.

Sébastien A. : Deux Sébastien pour le prix d’un.

Sébastien D. : Bonsoir même.

Sébastien A. : Bonsoir, oui.

Bonjour à tous, je suis Sébastien, auteur du blog louer-en-courte-duree. Je vous souhaite la bienvenue dans cette nouvelle vidéo dans laquelle je vais vous expliquer comment devenir indépendant grâce à l’immobilier. En tout cas, c’est Sébastien plutôt qui va vous expliquer comment. Mais ce que je trouvais intéressant dans son parcours, c’est de nous dévoiler comment est-ce qu’il a pu le faire sans faire de la location courte durée.

Alors, avant qu’il nous explique ce qu’il a fait, n’hésitez pas, comme d’habitude, à vous abonner gratuitement et librement à ma chaîne YouTube en cliquant sur le bouton « abonnez-vous ! » ça me permettra de vous tenir informés en temps réel de la publication de toutes les nouvelles vidéos sur ma chaîne YouTube.

Alors, Sébastien, je te remercie d’accepter cette interview. Est-ce que tu peux nous expliquer ce que tu as fait dans l’immobilier et comment tu es arrivé aujourd’hui à pouvoir vivre de tes revenus locatifs.

Sébastien D. : Tout à fait. Alors, je n’ai pas commencé par du locatif. Aux alentours de 2003,  j’ai acheté mon premier appartement pour vivre dedans. Le marché a évolué, le marché a monté et j’ai fait un x2.5 en quelques années. J’ai continué, enfin, j’ai continué du coup sur cette lancée ; c’est là que j’ai acheté un deuxième appartement dans lequel j’ai vécu, qui était plus grand cette fois-ci. Et pareil, 2 – 3 ans après, je l’ai revendu, j’ai encore refait en fait une grosse culbute. Donc, une grosse plus-value qui vaut à peu près un studio à Paris au prix d’aujourd’hui. Et ensuite,  en 2011, je me suis lancé, cette fois-ci, sur de la location meublée à l’année. Donc, c’est des étudiants, des jeunes actifs. Voilà, c’est à peu près ça le profil. Là, ce n’était plus les histoires des plus-values, mais plutôt des revenus récurrents tous les mois. L’idée, c’est qu’effectivement, le crédit, le montant du crédit, du mensuel est bien moins élevé que ce que je touche en loyer ; ce qui permet de dégager un cash-flow parce qu’on en parlait tout à l’heure, la rentabilité sur Paris n’est pas extraordinaire, elle est plutôt faible. Moi, j’arrivais à avoir des rentabilités bien plus importantes que la moyenne. Mais surtout, ce qui va faire la différence, c’est le cash-flow qui est dégagé. Voilà. Et puis, récemment, en 6 mois, j’ai fait deux appartements également à Rouen, un 40 m² et un 25 m² ; il y a quelques jours que je l’ai signé.

Sébastien A. : D’accord. Alors, deux choses dans ce que tu dis. Alors, c’est vrai que les rentabilités à Paris ne sont pas extraordinaires. Mais je suis tout à fait d’accord avec toi. Maintenant, je ne raisonne plus en termes de rentabilité, je regarde le cash-flow qui va tomber tous les mois parce que c’est ça qui reste essentiel lorsque vous investissez dans l’immobilier. Donc, aujourd’hui, tu es, en tout cas, tes investissements sont à la fois à Paris, à la fois à Rouen. Et ce que tu m’expliquais lorsqu’on préparait cette vidéo, c’est que tu avais adopté plusieurs stratégies pour générer de la trésorerie, tu peux les partager avec toutes les personnes qui vont regarder cette vidéo, interrompre tes prêts durant certaines périodes. Et puis, tu as demandé sur tes deux nouveaux investissements un report de 3 ans des mensualités. Est-ce que tu peux nous expliquer comment tu fais tout ça ?

Sébastien D. : Tout à fait. En fait, un bien… Tout dépend comment on va le gérer et comment, en fait, on va travailler les crédits immobiliers. Donc, il y a plusieurs choses à demander sur les crédits immobiliers. Notamment, il y a une stratégie que j’ai découvert. Sur mon tout premier appartement. Il y avait une clause qui sait que je pouvais suspendre une mensualité par an. Et en fait, au début, elle m’a servi parce que je m’apercevais, donc les toutes premières années, donc j’étais jeune, je n’avais pas forcément beaucoup d’argent de côté. Et quand je voulais partir en vacances, je n’avais pas d’argent. Et un mois avant, ce que j’ai fait, c’est que je suis allé voir mon banquier, je dis : « Bah voilà, je voudrais partir en vacances, je n’ai pas d’argent. Voilà, j’ai un crédit chez vous, j’ai un appartement, mais voilà. » Et il m’a dit : « Mais dans votre crédit, vous pouvez suspendre une mensualité. » « Ok, super, on fait quoi ? » « Vous me faites un papier et le mois prochain, vous ne payez pas votre mensualité. Elle sera reportée. » Donc ça, c’était une première chose. Ça permettait d’avoir… Alors là, je n’avais pas de loyer, mais du coup, je n’avais pas de sortie d’argent pour moi. Donc, ce que je payais en fait en crédit était rajouté, ça me faisait la trésorerie disponible. Ça, c’est quelque chose que j’ai continué après lorsque je demandais mes crédits, toujours de pouvoir suspendre une mensualité. Toutes les banques ne le font pas mais voilà, c’est quelque chose qui se demande.

Sébastien A. : Ça fait partie de la négociation qu’on peut faire à la banque au moment de l’édition des offres de prêt.

Sébastien D. : Oui. Exactement. Même avant. Oui, quand on négocie le crédit, tout à fait. Ils le rappelaient aux offres de prêt parce qu’il faut bien revoir les offres de prêt de temps en temps, ils oublient des choses.

Sébastien A. : Oui. Ça m’est déjà arrivé, oui.

Sébastien D. : Et autre chose, sur les deux derniers appartements, en fait, j’ai demandé des reports pour travaux. Donc, sur l’un, j’ai 18 mois de report ; et sur l’autre, en fait, j’ai la même période mais je peux l’étendre à x2. Donc, ça permet de… C’est vraiment des reports, c’est un report total, ce n’est pas un report partiel. Donc, ce que je devrais payer, mensualité plus le coût du crédit, donc les 18 premiers mois, ils sont reportés. Et l’idée, c’est que je ne paie rien à part le coût de l’assurance. Donc, sur l’un, ça me fait 14 €, et sur l’autre, ça me fait 7 € par mois. Et cela, réellement, il faut que je rajoute les charges de chaque appartement. Et après, c’est tout. Donc, ça veut dire que dès je vais mettre en exploitation, ça va me faire une vraie trésorerie d’avance. Après, je peux couper ça et commencer à rembourser plus tôt si je veux. Mais pour l’instant, ce n’est pas ce que je veux faire. Ça me permet vraiment d’avoir un coussin, un matelas de sécurité.

Sébastien A. : Alors, voilà. Ça, c’est une très, très bonne technique que vous pouvez adopter. Lorsque vous souhaitez vous constituer une trésorerie, c’est ce qu’a fait Sébastien, c’est-à-dire que pendant 1 an et demi, peut-être 3 ans s’il décide de doubler cette option, il va avoir la possibilité de toucher des loyers pleins, avec juste, oui, vraiment juste, même pas des guillemets, l’assurance à 7 € et 14 € à payer, donc 3 fois rien par rapport à des revenus pleins.

Donc, voilà également ce que vous pouvez négocier, ce que je vous encourage d’ailleurs à négocier avec vos banques au moment de l’édition des offres. Donc, voilà. C’est grâce à ces stratégies, d’achat – revente, de cumul de trésorerie, que Sébastien peut aujourd’hui vivre de son immobilier.

Sébastien D. : Oui parce que ça fait 1 mois que c’est fait, que j’ai décidé d’arrêter de travailler. Si j’avais voulu, j’aurai pu arrêter un peu plus tôt mais j’avais voulu continuer à travailler. C’est vrai, on en parlait pas mal. Le CDI, c’est quand même beaucoup plus facile pour avoir un crédit immobilier. Donc voilà, j’ai continué à travailler, j’ai fait deux derniers appartements, et puis, j’arrête.

Sébastien A. : Ok. Sébastien, si tu as un blog, tu es en ligne…

Sébastien D. : Oui, tout à fait.

Sébastien A. : Où est-ce qu’on peut te retrouver pour les gens qui souhaiteraient prendre contact avec toi ou regarder ce que tu fais.

Sébastien D. : Oui. Deux possibilités : soit la chaîne YouTube, donc Sébastien D., avec la lettre D. Ou alors, mon blog apprendre-investissement-immobilier.

Sébastien A. : Parfait. Ecoute, Sébastien, je te remercie pour cette interview.

Sébastien D. : Merci à toi.

Sébastien A. : N’hésitez pas à aller voir son blog. Il y a plein de jolies choses à lire et à visionner. Et puis, si vous souhaitez en savoir plus sur l’immobilier et la location courte durée, n’hésitez pas à vous abonner à la newsletter de mon blog louer-en-courte-duree ou à vous abonner également à ma chaîne YouTube en cliquant sur le bouton « abonnez-vous ! » qui est apparu dans cette vidéo.

Et puis, avant de vous quitter, je voulais vous rappeler que j’ai rédigé deux e-books que vous pouvez télécharger gratuitement dans cette vidéo en cliquant sur les deux vignettes qui viennent d’apparaître. Et si vous regardez cette vidéo à partir de YouTube ou d’un appareil mobile, je vous mets les liens de téléchargement dans la description juste en dessous de cette vidéo ou sur le « i » qui vient d’apparaître en haut à droite de cette fenêtre.

Alors, de quoi parlent ces deux e-books ? Le premier e-book s’appelle « Convaincre la banque – mode d’emploi ». Et dans cet e-book, je vous explique quelles stratégies adopter et quels arguments mettre en avant pour convaincre la banque de la viabilité de votre projet d’investissement locatif.

Et le second e-book s’appelle « Doubler son salaire avec la location courte durée » dans lequel je vous explique comment vous créer une rente immédiate avec la location courte durée sans attendre 20 ans ou 25 ans, la fin de votre crédit immobilier. Voilà.

Sébastien A. : Sébastien, je te laisse le mot de la fin ?

Sébastien D. : Agissez.

Sébastien A. : Agissez.

Sébastien D. : Il faut se lancer si vous ne savez pas comment c’est, il faut vous lancer. Oui.

Sébastien A. : Voilà. Passez à l’action, agissez, ce sera le mot de la fin.

On vous quitte ici, on vous dit à très, très vite pour une nouvelle vidéo sur louer-en-courte-duree.

Sébastien A. : Ciao !

Sébastien D. : Ciao !


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Convaincre la banque : Mode d'emploi "

Un commentaire

  1. Salut les mec!!!!

    Franchement rien a dire vous êtes fort sa rassure moi je kiff mon but est de vivre de mes loyer je vous suit c’est un plaisir d’apprendre j’espère un jour pouvoir y arrivé continué les gars c’est un kiff!!! Je me suis inscrit à la formation de Cédric QLRR 5.0!!! Je suis excité motivé à bientôt.

    fadhel

Leave A Reply

0 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
+1
Email

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x