Location courte durée VS Colocation

0

Utiliser des stratégies de location à haut rendement, c’est diminuer le risque locatif.
Parmi les stratégies qui se distinguent, il y a la location courte durée et la colocation.
Chacune présente des avantages et des inconvénients.

Indiquez-moi dans les commentaires ci-dessous celle que vous préférez.

Transcription

Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle vidéo. Je suis Sébastien, auteur du blog louer-en-courte-duree.fr ; et dans cette vidéo, j’ai souhaité faire le parallèle entre la location courte durée et la colocation.

Alors, pourquoi est-ce que j’ai souhaité faire cette vidéo ? Et bien, tout simplement parce que je reçois énormément de mails de personnes qui me demandent : « Sébastien, est-ce que tu penses qu’il vaut mieux que je me lance dans un projet de location courte durée ou dans un projet de colocation ? »

Alors, vous allez voir dans la suite de cette vidéo qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises stratégies, mais il s’agit tout simplement de stratégies immobilières à haut rendement, chacune avec ses avantages et ses inconvénients, et je vais commencer cette vidéo en parlant des points communs de ces deux stratégies immobilières.

Alors, le point commun, c’est que ce sont des stratégies immobilières à haut rendement et des stratégies immobilières qui amènent à faire de la multi-location, c’est-à-dire à faire entrer le maximum de locataires dans un même appartement ou dans une même maison.

En effet, en location courte durée, le but, c’est d’avoir un maximum de turnover sur un mois par exemple de façon à tirer le maximum de loyer. Et dans le cas d’une colocation, l’objectif, c’est de mettre le maximum de personnes, dans la limite du raisonnable possible, bien entendu, en jouant sur le nombre de chambres qui vont se trouver dans votre logement de façon à maximiser le loyer. Et l’avantage de ces deux stratégies de location également, c’est que le risque locatif est diminué.

En effet, si je prends le cas de la location courte durée, et bien, tout simplement, il n’y a aucun risque de loyer impayé puisque les locataires payent l’intégralité de leur séjour avant même de rentrer dans l’appartement ou dans la maison.

Et puis, maintenant, si je prends le cas de la colocation, par exemple, dans un premier temps, le cas d’une colocation à trois chambres, il est fort probable, si vous avez réalisé une bonne affaire immobilière, que deux chambres louées suffisent pour payer l’intégralité des charges de la colocation, c’est-à-dire que vous pouvez vous permettre d’avoir une chambre de libre.

Et puis, maintenant, si je prends l’exemple d’une colocation de quatre chambres, si vous avez également bien fait les choses, il est fort probable également que deux chambres suffisent à payer l’intégralité de la colocation. Et donc, vous pouvez, dans ce cas particulier, vous permettre d’avoir deux chambres de libre.

En tous cas, si vous partez sur de la colocation, ce qu’il faut bien avoir en tête, c’est que vous devez, en tout cas, faire en sorte qu’au moins une seule des chambres de la colocation puisse être libre sans que ça joue sur votre cashflow ou sur votre rentabilité.

Voilà donc pour les points communs de ces deux types de location : la diminution du risque locatif, des stratégies de location à haute rentabilité, et puis, bien entendu, des stratégies de location avec de multiples locataires au sein d’un même logement.

Alors, je vais maintenant m’intéresser au différence entre ces deux modes de location ; et je vais commencer par le temps de gestion.

Alors, c’est vrai que lorsqu’on fait de la location courte durée, le temps de gestion est bien plus important, tout simplement parce que l’activité est plus chronophage. En tous cas, si vous ne déléguez rien, et ce que j’ai l’habitude de dire, c’est qu’il y a trois niveaux de délégation lorsqu’on fait de la location courte durée :

  • Niveau délégation 0, c’est vous qui gérer tout, aucune délégation.
  • Niveau de délégation 1, vous gardez la partie amont de votre activité, c’est-à-dire les stratégies marketing, les stratégies tarifaires, les encaissements des clients ; et puis, vous déléguez tout ce qui va être sur site.
  • Niveau de délégation 2, vous confiez tout à un prestataire de service ou une agence immobilière, vous n’entendez jamais parler de votre logement, vous ne savez pas qui rentre, qui sort, quand, et d’où viennent ces locataires.

Forcément donc, plus votre niveau de délégation va être élevé, moins votre temps de gestion va être important. Mais quoi qu’il arrive, si vous voulez garder la main sur une partie de l’activité, forcément, le temps de gestion va être plus élevé.

Maintenant, dans le cadre de la colocation, il est clair que le temps de gestion sera moins élevé. Par contre, la difficulté que vous allez avoir, c’est de remplir votre colocation. Trouver un locataire, ça va être facile ; mais en trouver deux, trois, voire quatre, ça peut être quelque chose de plus compliqué. Dans un premier temps, tout le monde n’a pas envie de vivre ensemble ; mais surtout, il faut ensuite que les colocataires puissent s’entendre entre eux.

Mais j’ai envie de dire en ce qui concerne le temps de gestion, ça va être exactement la même chose que la location courte durée également. C’est-à-dire que si vous souhaitez gérer vous-même les entrées, les sorties, les états des lieux, vous allez devoir investir votre temps ; alors que si vous confiez tout à une agence immobilière qui va tout gérer, comme dans le cadre de la location courte durée, votre temps de gestion va être réduit. La contrepartie de ça, c’est que forcément, ça va avoir un coût comme en location courte durée.

Alors, je voulais maintenant également parler d’investissement, d’investissement au sens euro du terme, ce que j’ai l’habitude de dire, c’est que dans le cadre d’un projet de location courte durée, le bien idéal, ça va être le studio ou le T2. Dans le cas d’une colocation, on va plutôt démarrer sur du T3 pour aller vers du T4, voire du T5. Et donc, forcément, dans le cadre d’une colocation, l’investissement immobilier va être plus important, tout simplement parce que vous allez devoir acheter plus de surface.

Maintenant, si je prends également la notion « travaux » en considération, puisque généralement, ce qu’il faut acheter, ce sont des biens avec travaux, et bien, vous allez forcément avoir plus de travaux à engager dans un bien immobilier que vous dédiez à la colocation. Et donc, sur du studio ou du T2, dans le cas de la location courte durée, forcément, le budget « travaux » sera plus faible.

Donc, tout ça pour dire quoi ? C’est que généralement, l’investissement lié à une colocation va être bien plus important que l’investissement lié à un bien que vous allez destiner à la location courte durée.

Et puis, maintenant, je vais finir cette vidéo en parlant du cashflow parce que le cashflow, c’est quand même le nerf de la guerre, c’est pour ça qu’on fait de l’immobilier, pour gagner de l’argent.

Si je prends le cas de la location courte durée, donc sur du studio ou du T2, vous allez pouvoir facilement dégager un cashflow de 500 € une fois que vous aurez payé toutes vos charges, y compris les charges liées à la délégation de votre activité.

Et puis, dégager 500 € de cashflow sur une colocation, c’est quelque chose qui va être largement possible également. Par contre, l’investissement immobilier pour dégager ces 500 € de cashflow devra être plus important. C’est ce que j’ai expliqué dans la partie précédente de cette vidéo, tout simplement parce que l’achat du projet immobilier sera plus conséquent et le montant des travaux engagés sera également lui aussi plus conséquent.

En tous cas, en matière de cashflow vous pouvez avoir sensiblement la même chose sur une activité de location courte durée ou sur une activité de colocation.

Alors, tout ça pour dire quoi dans cette vidéo ? Et bien, encore une fois, c’est ce que je disais dans l’introduction, c’est qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises stratégies. En tous cas, ce sont deux excellentes stratégies pour avoir un cashflow important pour réaliser des investissements immobiliers sans trop prendre de risque, à l’étude de marché près, qu’on parle de location courte durée ou de colocation.

Et puis, si ces deux sujets vous intéressent, ce que je peux vous engager à faire, c’est faire de la location courte durée ou faire de la colocation tout simplement parce que il n’y pas forcément d’incompatibilité. Moi, ce que je peux vous encourager à faire, c’est à mixer vos stratégies immobilières pour essayer de goûter un peu à tout et voir ce vers quoi vous souhaitez vous diriger parce que vous avez plus d’affinités avec tel ou tel autre sujet.

Donc, voilà ce que je voulais vous partager aujourd’hui dans cette vidéo : la location courte durée est une excellente stratégie immobilière, la colocation est une autre excellente stratégie immobilière.

Si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à la liker, n’hésitez pas à la partager. Si vous souhaitez en savoir plus sur l’immobilier et la location courte durée ou les stratégies de location à haut rendement, n’hésitez pas à me suivre sur mon blog louer-en-courte-durée.fr ; n’hésitez pas non plus à vous abonner à cette chaîne YouTube en activant la cloche de manière à être informés de la publication de toutes mes nouvelles vidéos.

Et puis, avant de vous quitter, je vous invite à télécharger les deux e-books que j’ai rédigés : « Convaincre la banque, mode de d’emploi » et « Doubler son salaire avec la location courte durée ». Dans ces deux e-books, vous allez comprendre comment il faut faire pour monter un dossier banquière pour convaincre votre banquier de financer votre projet immobilier ; et puis, vous allez également voir comment, avec une stratégie de location courte durée, vous allez pouvoir vous créer une rente immédiatement.

Et puis, je vous mets également à disposition une formation sur la fiscalité du loueur meublé non professionnel en location courte durée, formation dans laquelle vous allez comprendre comment il est possible de ne pas payer d’impôts lorsqu’on fait de la location courte durée au régime du loueur meublé non professionnel, ou en tout cas faire en sorte de payer le moins d’impôts possible.

Pour télécharger ces deux e-books et pour accéder à cette formation, vous cliquez sur le « i » qui va apparaître en haut à droite de cette fenêtre ; et puis, si vous regardez cette vidéo à partir de YouTube, vous avez les liens d’accès à l’ensemble de ces éléments dans la description juste en dessous de cette vidéo.

Allez, je vais vous quitter ici pour aujourd’hui et puis, on se retrouve très très prochainement pour une nouvelle vidéo sur Louer en courte durée.

À très très bientôt, ciao !


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Doubler son salaire avec la location courte durée "

Recherches utilisées pour trouver cet article :douvaine colocation et location court durée

Leave A Reply

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x