Pourquoi il ne faut pas faire de location saisonnière ?

0

 

Découvrez dans cette vidéo la différence fondamentale entre la location saisonnière et la location courte durée.
Par abus de langage, on associe souvent la location à la nuitée à de la location saisonnière.
La location saisonnière est pourtant bien différente de la location courte durée.

Indiquez-moi dans les commentaires ci-dessous si vous vous positionnez plutôt en faveur de la location saisonnière ou de la location courte durée ?

Transcription

Bonjour à tous ! Ici Sébastien, auteur du blog louer-en-courte-duree.fr et spécialiste de la location courte durée. Je vous souhaite la bienvenue dans cette vidéo dans laquelle je souhaitais qu’on fasse le point et surtout qu’on voit la différence entre la location courte durée et la location saisonnière.

Alors, dès l’instant où on loue un appartement ou une maison à la nuitée, on dit par abus de langage qu’on fait de la location saisonnière, mais on parle également de location courte durée. Et en ce qui me concerne, je fais vraiment la différence entre ces deux modes d’exploitation et je vais vous expliquer pourquoi dans cette vidéo.

En fait, selon moi, la location saisonnière, comme son nom l’indique, est liée à une saisonnalité, c’est-à-dire que le bien immobilier que vous allez exploiter à la nuitée, vous allez l’exploiter en location saisonnière durant une certaine période de l’année. Donc, par exemple, durant la période d’hiver, si on parle d’un chalet ou d’un appartement à la montagne, et durant la période d’été si on parle d’un appartement ou d’une maison en bord de mer.

Contrairement à ça, avec la location courte durée, vous pouvez exploiter un bien immobilier 365 jours par an, c’est-à-dire tout au long de l’année. Et c’est vraiment cette différence que je fais entre une location saisonnière et une location courte durée.

Maintenant, ce que je vous propose qu’on voit dans la suite de cette vidéo, c’est la différence, et surtout les avantages et les inconvénients de ces deux modes d’exploitation. Et je vous propose qu’on démarre tout de suite par la location saisonnière.

#1 – La location saisonnière

Donc, comme je le disais, la location saisonnière va concerner des biens immobiliers que vous allez pouvoir exploiter uniquement une certaine partie de l’année.

Alors, forcément, si je reviens sur les exemples que j’ai cités précédemment, donc l’appartement à la montagne ou l’appartement en bord de mer, vous allez atteindre des rentabilités explosives durant la haute saison.

Alors là, on l’a tous remarqué parce qu’on est tous parti en vacances au bord de la mer ou on est tous partis faire du ski en hiver. Et c’est vrai que durant les mois de décembre, janvier, février, voire mars, pour les périodes de ski, la location des appartements ou des chalets atteignent des loyers très, très élevés. Et de la même manière, durant la période d’été, donc de juin à septembre, les appartements, les mobil-homes ou les maisons en bord de mer se louent extrêmement chers.

Mais ce qu’il faut voir en fait avec cette activité de « location saisonnière », c’est que votre activité, non seulement elle est liée à une saisonnalité, mais elle va être également à une météo.

On a tous vu des professionnels du tourisme être embêtés parce qu’il fait un temps épouvantable durant l’été. Donc, forcément, les touristes boudent les bords de mer ; et on a également vu des professionnels du tourisme à la montagne être très, très inquiets parce que durant la période d’hiver, la neige n’est pas au rendez-vous.

Et donc, les caprices de la météo peuvent avoir un impact direct sur l’exploitation de vos biens immobiliers en location saisonnière. Donc, il faut vraiment être conscient de ça. La météo peut avoir un impact sur votre rentabilité et sur votre cashflow.

Alors, ce que je voulais également préciser si vous souhaitez faire de la location saisonnière, c’est que le prix de votre immobilier va être également plus élevé.

Un appartement que vous allez acheter à Chamonix ou aux Deux Alpes vaudra bien plus cher qu’un appartement dans n’importe quelle autre ville de France ; mais de la même manière, un appartement ou une maison que vous allez acheter sur la côte atlantique ou sur la côte méditerranéenne coûtera bien plus cher qu’un appartement que vous allez acheter dans une ville « classique ».

Et donc, la ligne de conduite que je défends systématiquement sur mon blog et dans toutes mes vidéos, c’est que le bien immobilier que vous destinez à la location saisonnière ou courte durée doit vous ramener de l’argent quel que soit le mode d’exploitation.

Donc, comme je le disais précédemment, si vous avez fait le choix de cette location saisonnière, effectivement, vous allez avoir de gros, gros loyers durant la pleine saison. Maintenant, durant la faible saison, il faut vraiment se poser la question, est-ce que l’appartement ou la maison que vous avez achetée bien plus chère que ce que vous aurez pu acheter dans une ville « classique » va continuer à vous rapporter de l’argent si durant cette basse saison, vous l’exploitez en location traditionnelle, donc avec un locataire à l’année. Ça, ce n’est vraiment pas si sûr que ça.

Donc, pour en être certain, bien entendu, il faut faire une étude de rentabilité avant de se positionner sur un bien, mais il faut quand même garder ça en tête. Soyez bien conscient que votre bien immobilier, pour minimiser le risque, doit être rentable toute l’année quel que soit le mode d’exploitation.

Et donc, dès l’instant où vous achetez de l’immobilier, moi, je pars du principe que l’immobilier doit être un actif, c’est-à-dire que ce bien immobilier doit vous rapporter de l’argent tous les mois. Encore une fois, posez-vous la question : « est-ce que ce bien immobilier continue à être un actif en basse saison ? »

Alors, bien entendu, si l’objectif en achetant un appartement, une maison à la mer ou un appartement ou un chalet à la montagne, c’est d’acheter une résidence secondaire dans laquelle vous souhaitez passer quelques weekends ou quelques semaines ou quelques vacances avec votre famille, il n’y a aucun souci là-dessus, tout ce que je viens de dire ne vous concerne pas.

Maintenant, si votre objectif principal, c’est d’atteindre de grosses rentabilités et du cashflow, il faut alors se poser la question sur la rentabilité de cet investissement locatif et vraiment se poser la question : « est-ce que c’est une bonne chose que d’acheter un bien immobilier dont l’exploitation va être liée non seulement à une saisonnalité, mais également à la météo.

#2 – Location courte durée

Ce qui m’amène donc à la seconde partie de cette vidéo : la location courte durée que je distingue donc de cette location saisonnière parce qu’avec un bien immobilier que vous allez exploiter en location courte durée, vous allez pouvoir louer ce bien immobilier toute l’année 365 jours par an.

Et ce que je voulais préciser par rapport à cette location courte durée, c’est que le prix de cet immobilier va être encore moins élevé, c’est ce que j’ai expliqué il y a quelques instants. Le bien immobilier dans une ville « classique » sera beaucoup moins cher qu’un bien immobilier à la mer ou à la montagne.

Alors, bien entendu, il va y avoir des disparités entre les grosses villes (Toulouse, Bordeaux, Montpellier, Strasbourg,…) et les villes des moindres envergures (Clermont Ferrand, Limoges, Pau, Tarbes,…) Mais en tout cas, le prix de l’immobilier sera moins élevé.

L’avantage également d’acheter un bien immobilier en location courte durée dans une ville traditionnelle, c’est que si pour une raison X ou Y, vous décidez d’arrêter la location courte durée tout simplement parce que ça vous demande trop de temps de gestion, parce que ça ne vous intéresse plus, vous avez la possibilité dans ces villes de revenir plus facilement à un mode d’exploitation classique parce que que je parle de Toulouse, de Montpellier, de Tarbes ou encore de Pau, il y a forcément des gens qui vont avoir besoin de se loger à l’année. Et donc, il sera bien plus facile de changer de mode d’exploitation.

Alors, je voulais également revenir sur le fait que l’investissement locatif dans des villes traditionnelles va être moins important. Et moi, je pars du principe que quitte à mettre 100000€ sur la table, donc je prends 100000€ vraiment pour cas d’école, mais il vaut peut-être mieux acheter deux biens immobiliers à 50000€ dans une ville traditionnelle plutôt que de mettre 100000€ en bord de mer ou à la montagne. Pourquoi ?

Dans un premier temps, comme je l’ai évoqué, dans une ville traditionnelle, vous allez pouvoir choisir plus facilement votre mode d’exploitation et il ne sera pas lié à une saisonnalité. Mais avec 100000€ dans une ville, je vais prendre le cas de Tarbes ou de Pau par exemple, vous avez la possibilité d’acheter deux biens immobiliers qui vont vous rapporter du cashflow tous les mois.

Donc, je pars du principe vraiment que dans ces deux villes, pour 100000€, on peut facilement atteindre 500€ de cashflow avec deux appartements, ce qui veut dire que pour 100000€, vous pouvez avoir 1000€ de cashflow tous les mois.

Maintenant, posez-vous cette question : « Avec 100000€ d’investissement à la mer ou à la montagne, est-ce que je suis capable d’avoir 1000€ de cashflow tous les mois tout au long de l’année. Franchement, je ne suis pas convaincu de ça. En tout cas, une étude de rentabilité s’impose fortement.

Voilà donc tout ce que je voulais partager avec vous dans cette vidéo.

Et puis, je voulais conclure par une dernière chose. Comme dans tout business en fait, l’objectif, c’est d’être dépendant du moins de personnes ou du moins de choses possible. Et encore une fois, avec cette location saisonnière, vous êtes dépendant d’une saisonnalité et de la météo, alors qu’avec une location traditionnelle dans une ville traditionnelle, vous restez 100% maître de votre activité qui plus est qu’il pleuve ou qu’il fasse beau, que ce soit l’hiver, que ce soit l’été, le printemps ou l’automne, votre calendrier va rester plein si vous vous débrouillez bien, bien entendu, tout au long de l’année.

Donc, voilà vraiment ce que je voulais partager avec vous dans cette vidéo. Faites bien la distinction entre la location saisonnière d’un côté, et de la location courte durée d’un autre. À vous maintenant de faire votre choix en fonction de vos contraintes personnelles, et puis surtout de votre objectif de vie.

Encore une fois, si votre objectif, c’est d’avoir un pied à terre à la mer ou à la montagne, préférez bien entendu la location saisonnière. Maintenant, si votre objectif, c’est d’investir et de ramener le plus de cashflow tous les mois, préférez la location courte durée.

J’espère que cette vidéo vous aura aidé à faire le choix dans le mode d’activité que vous souhaitez faire pour louer vos biens immobiliers à la nuitée.

Si cette vidéo vous a plu, n’hésitez pas à la liker, puis n’hésitez pas non plus à la partager.

Puis, si vous souhaitez en savoir plus sur l’immobilier et la location courte durée, n’hésitez pas à me suivre sur mon blog ou sur ma chaîne YouTube ; vous pouvez vous abonner, c’est totalement gratuit et ça vous permettra de rejoindre une communauté de plusieurs milliers de personnes passionnées d’immobilier et de location courte durée.

Et puis, si vous ne l’avez pas encore fait, vous pouvez télécharger gratuitement les deux e-books que j’ai rédigés : « Convaincre la banque, mode d’emploi » et « Doubler son salaire avec la location courte durée ».

Pour télécharger ces deux e-books, c’est très simple. Cliquez simplement sur le « i » qui va apparaître en haut à droite de la fenêtre de cette vidéo. Et puis, si vous vous trouvez sur YouTube, je vous mets les liens de téléchargement dans la description juste en dessous de cette vidéo.

Allez, je vous quitte ici pour aujourd’hui et on se retrouve très rapidement pour une nouvelle vidéo sur louer-en-courte-duree.fr

À très bientôt !

Ciao !


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Doubler son salaire avec la location courte durée "

Recherches utilisées pour trouver cet article :a verifier achat pour location saisonniere

Leave A Reply

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x