Pourquoi refuser une réservation à 6800 euros ?

2

Refuser 6800 euros, est-ce raisonnable ?
C’est pourtant ce que j’ai conseillé à Emeric.
Je vous explique pourquoi dans cette vidéo.
On ne fait pas de la location courte durée pour si peu ! 🙂

Je vous laisse m’indiquer dans les commentaires ci-dessous si vous auriez fait la même chose.

Transcription

Salut à tous, ici Sébastien, auteur du blog louer-en-courte-durée et spécialiste de la location courte durée.

Je tourne aujourd’hui cette vidéo pour vous sensibiliser sur la politique tarifaire que vous devez adopter lorsque vous faites de la location courte durée, et je vais en particulier vous expliquer dans cette vidéo pourquoi j’ai conseillé à Aymeric de refuser une réservation Airbnb à 6800 €.

Alors, pour la petite histoire, Aymeric c’est une personne que j’ai accompagné dans la réalisation de son projet immobilier dédié à la location courte durée. J’ai d’ailleurs tourné deux vidéos avec Aymeric que vous pouvez retrouver en cliquant sur le « i » qui apparait en haut, à droite de la fenêtre de cette vidéo.

Donc, Aymeric a réalisé son premier projet immobilier dédié à location courte durée. L’appart, il est sexy, il est magnifique. Et donc, très rapidement, il a obtenu ses premières locations.

Alors, comment est-ce qu’il faut faire pour obtenir ses premières locations ? C’est tout simplement d’avoir, dans un premier temps, une politique de prix assez agressive, de façon à être bien référencé dans les résultats de recherche, et surtout pour obtenir les premiers bons commentaires. Et puis, dès l’instant où la machine est lancée, dès l’instant où vous avez de la visibilité sur votre calendrier, dès l’instant où vous avez recueilli vos premiers commentaires, l’objectif, c’est quand même de remonter les prix parce qu’on fait de la location courte durée quand même pour gagner de l’argent.

Donc, sur la mise en place de son appartement, j’avais conseillé à Aymeric de mettre le prix de la nuit entre 35 et 40 €. Et peu de temps après, la mise en ligne de son annonce Airbnb, Aymeric, il m’appelle tout affolé parce qu’il venait de recevoir une demande de réservation pour 6800 euros.

Alors, je peux comprendre Aymeric, on démarre la location, on a potentiellement 6800 € à encaisser tout de suite. Et pourquoi est-ce que j’ai conseillé à Aymeric de refuser cette réservation.

En fait, parce que cette réservation de 6800 €, elle était pour 10 mois. Le prix de la nuit était de 35 € ; par contre, avec les pourcentages de réduction qu’Aymeric avait appliqué au mois, on se retrouvait avec 6800 € pour 10 mois de location. Donc, je vous laisse faire le calcul, 10 mois de location ça fait à peu près 300 nuits. Vous divisez 6800 par 300, on a le prix de la nuit à 22 €.

Donc 22 €, ce n’est pas possible pour faire de la location à courte durée. Si vous faites 6800 divisé par 10, pour 10 mois de location, ça fait le prix au mois à 680 €, alors que la moyenne de cet appartement en vitesse de croisière, elle est plutôt estimée à 1500 € par mois. Ce qui fait que pour 10 mois, Aymeric il est censé touché 15000 €euros de chiffre d’affaire, là on lui en proposait uniquement 6800 €.

Alors, bien entendu que j’ai conseillé à Aymeric de refuser cette réservation parce qu’il est capable de faire beaucoup plus de chiffre, beaucoup plus de loyer, beaucoup plus de chiffre d’affaire avec cet appartement au moment où il sera en vitesse de croisière et où il aura positionné les tarifs adéquats, les tarifs normaux.

Donc, c’est ce que je veux vous dire aujourd’hui dans cette vidéo, lorsque vous démarrez une activité de location de courte durée, ça peut aller très, très vite.

Si votre appartement est sympa et bien situé, vous allez tout de suite avoir des demandes de réservation. Par contre, attention respirez un bon coup, prenez du recul par rapport à ce qu’on vous propose et bien entendu, si votre politique de prix initial, elle est agressive, encore une fois, pour obtenir vos premières réservations et pour obtenir vos premiers commentaires. Surtout n’acceptez pas les réservations de longue durée. Ça peut vous mettre dans l’embarras, ça peut vous faire perdre de l’argent, ça peut bloquer votre calendrier pendant une longue période. Donc encore une fois, refusez ces réservations.

Ce que je voulais également dire dans cette vidéo, c’est qu’il faut faire attention à plusieurs choses lorsque vous démarrez votre activité de location courte durée.

La location courte durée ne concerne que les durées de séjour inférieures à 90 jours. Si vous louez votre logement au-delà de 90 jours, le logement va être considéré comme de la résidence principale. Il ne faut absolument pas que le logement que vous louez à une personne soit considérée comme de la résidence principale. Donc, veillez bien à limiter la durée de location ou la période de location à 90 jours. Donc, si la personne souhaite réserver plus longtemps, faites des contrats de location reconductibles de 3 mois mais surtout, ne vous faites pas piéger de façon à louer un appartement ou une maison qui pourrait être ensuite considéré comme résidence principale.

Faites également attention à votre politique tarifaire. L’objectif de la location courte durée, je le rappelle, je l’ai déjà dit, c’est de gagner de l’argent. Donc, faites bien attention aux tarifs que vous pratiquez.

Je vais prendre un exemple tout simple. Si l’appartement que vous proposez à la location courte durée se louerait 700 € en location meublée normale, si vous mettez le prix de la nuit à 20 € donc 20×30 pour 30 jours dans le mois, ça vous fait un loyer en location courte durée à 600 €.

Donc, ce n’est pas possible que le loyer de la location courte durée soit inférieur au loyer de la location meublée normale. L’objectif, c’est d’avoir un loyer supérieur lorsqu’on fait de la location courte durée.

Donc, soyez vraiment bien vigilent lorsque vous vous lancez dans votre activité de location courte durée. Veillez bien donc à la période maximale de location et baissez vos tarifs de façon à faire appel d’air pour obtenir vos premières réservations, vos premiers commentaires, mais ne mettez pas non plus les tarifs trop bas de façon à vous retrouver avec un loyer inférieur à celui que vous pourriez avoir en location traditionnelle.

Et puis surtout, encore une fois, respirez un bon coup, les choses peuvent aller très, très vite lorsqu’on démarre l’activité de location courte durée, on peut être très surpris par les réservations de plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’euros. Ça, c’est quelque chose qui peut arriver, donc respirez un bon coup et voyez ce qui est mieux pour vous, soit accepter soit refuser ces réservations.

Donc, encore une fois, voilà pourquoi j’ai conseillé à Aymeric de refuser cette réservation à 6800 € lorsqu’il est capable de faire, pour la même période, 15000 € de chiffre d’affaire donc 55% de plus de chiffre d’affaire.

Voilà donc tout ce que je voulais vous dire aujourd’hui dans cette vidéo.

N’hésitez pas à la liker, n’hésitez pas non plus à la partager. Et puis, si vous souhaitez en savoir plus sur l’immobilier et la location courte durée, abonnez-vous à cette chaîne pour rejoindre une communauté de plusieurs milliers de personnes passionnées d’immobilier et de location courte durée.

Et puis surtout, vous pouvez également télécharger gratuitement les deux e-books que j’ai rédigés : « Convaincre la banque, Mode d’emploi » et « Doubler son salaire avec la location courte durée ».

Vous avez les liens de téléchargement de ces deux e-books sur le « i » qui va apparaître en haut, à droite de la fenêtre de cette vidéo. Et puis, je vous mets également les liens de téléchargement de ces e-books dans la description si vous regardez cette vidéo sur YouTube.

Allez, je vous quitte ici, pour aujourd’hui. Bon investissement à tous. Faites, encore une fois, très attention à vos politiques tarifaires et on se retrouve très, très vite pour une nouvelle vidéo sur louer-en-courte-durée.

À très bientôt ! Ciao !


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Doubler son salaire avec la location courte durée "

2 commentaires

  1. stéphane on

    Bonjour
    Des conseils précieux, mais attention, le refus n’est pas toujours possible me semble-t-il ? (réservation instantanée sur AirBnB, booking…).
    Il faut donc bien paramétrer les réductions (qui sont parfois par défaut).

    • Sébastien on

      Oui, ici il s’agissait d’une simple demande.
      Mais même si la réservation avait été ferme, dans ce cas, il faut absolument l’annuler.
      Il y a quand même 9000 euros en jeu 🙂

Leave A Reply

24 Partages
Partagez21
Tweetez
Partagez3
+1
Email

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x