Premier achat immobilier. Il va casser la baraque !

6

Le premier investissement immobilier est celui sur lequel il ne faut absolument pas se tromper.
Emeric vient de réaliser son premier achat. Il s’oriente vers de la location courte durée.

Dans cette vidéo, découvrez comment il a fait pour acheter plus de 43% en dessous du prix du marché.
Découvrez également combien de cashflow mensuel cet appartement va lui rapporter.
Une superbe aventure commence pour lui ! 🙂

Si cet exemple vous inspire, partagez cette vidéo et laissez un commentaire ! 🙂

Transcription

Bonjour à tous ! je vous souhaite la bienvenue dans cette nouvelle vidéo, je suis Sébastien, auteur du blog louer-en-courte-duree. Et aujourd’hui, je vais vous emmener dans l’appartement que vient d’acheter Emeric.

Sébastien : Salut Emeric !

Emeric : Salut, Sébastien.

Sébastien : Alors j’ai souhaité réaliser cette interview parce que l’appartement est en plein chantier. En fait, Emeric il a commencé à démolir, les artisans vont arriver d’ici quelques jours. Mais ce que je trouve intéressant, c’est de vous montrer comment Emeric a bien acheté son appartement, quels sont les chiffres prévisionnels de son cashflow et de sa rentabilité et puis ce qu’on va faire également dans cette vidéo, c’est vous faire faire un petit tour de cet appartement. Vous allez voir qu’il y a énormément de choses à faire.

Alors, avant que je passe la parole à Emeric, n’hésitez pas à vous abonner gratuitement et librement à ma chaîne YouTube. Ça me permettra de vous tenir informés de la publication de toutes mes nouvelles vidéos. Mais ça me permettra également de vous tenir informés de nouvelles interviews que je réaliserai comme aujourd’hui avec Emeric.

Sébastien : Alors Emeric, merci beaucoup d’accepter cette interview. Avant que tu nous expliques ton projet immobilier, ton investissement, est-ce que tu peux te présenter pour les gens qui vont regarder cette vidéo ?

Emeric : Je travaille dans l’informatique, je suis consultant et j’ai souhaité me lancer dans l’immobilier à Blagnac, là où j’habite.

Sébastien : D’accord. Alors, ce que tu m’as dit le moment où on s’est rencontré pour la première fois, c’est que t’avais plutôt un projet de colocation initialement et aujourd’hui tu pars plutôt sur…

Emeric : La location courte durée.

Sébastien : D’accord, donc t’as changé ton fusil d’épaule. Est-ce que tu peux nous expliquer qu’est-ce qui t’as fait changer d’avis ? Pourquoi t’es passé de la coloc à la location courte durée ?

Emeric : La coloc je trouvais ça un peu compliqué et difficile d’approche. Et la location courte durée, je pensais démarrer avec des surfaces plus petites.

Sébastien : D’accord.

Emeric : C’est pour que j’ai pensé à ça.

Sébastien : D’accord, donc en fait, c’est la taille de l’investissement qui t’as fait plutôt t’orienter vers la location courte durée pour réaliser ton premier achat. Tu t’es dit je vais plutôt mettre une petite somme sur la table, faire un petit emprunt plutôt qu’un gros emprunt parce que la coloc, forcément, c’est minimum de chambres 3 – 4 chambres, c’est ça.

Emeric : J’ai vu d’une manière modérée au départ.

Sébastien : Ok. Écoute, c’est tout à fait logique. Il vaut mieux commencer « piano, piano » comme disent les italiens pour après te lancer sur d’autres projets. Ok, donc cet investissement tu le réalises à Blagnac parce que t’es de Blagnac. Alors, il y a une seconde raison, c’est que Blagnac en fait, c’est un des poumons économiques de Toulouse ; donc c’est une commune qui touche Toulouse. D’ailleurs l’aéroport est à Blagnac. Et ici, on est dans un bassin aéronautique, aérospatial…

Emeric : J’espère avoir des clients professionnels.

Sébastien : Voilà. Donc, la bonne nouvelle en fait, c’est que toi tu vas certainement attirer une clientèle professionnelle en tout cas de Septembre à Juin, ça c’est certain. Mais sur les mois d’été, peut-être que tu auras une clientèle touristique parce qu’il y a quand même des musées autour de l’aéronautique évidemment à voir à Blagnac. D’accord. Alors maintenant, si on parle chiffres, et puis surtout, comment est-ce que tu as trouvé cet appartement ?

Emeric : Alors, j’ai fait appel à toi Sébastien pour rechercher le bien parce que je ne me sentais pas trop de le faire tout seul. J’avais pas trop le temps non plus, donc voilà.

Sébastien : Voilà. Donc, ça c’est un conseil que je peux vous. Lorsque comme Emeric, vous démarrez dans l’immobilier, vous avez besoin de vous rassurer sur votre premier achat, ne vous visez pas trop gros et puis faites-vous accompagner par quelqu’un qui va faire les recherches. Donc, c’est vrai qu’Emeric m’avait demandé de chercher l’appartement à sa place, alors je vais être honnête avec vous, j’ai été super surpris des tarifs de l’immobilier à Blagnac. On est entre 3200 – 3300 € du m². Donc c’est vrai que lorsque j’ai fait les visites, je me suis dit wow, ça va être compliqué de trouver une affaire rentable dans cette commune. Et, j’ai cherché, j’ai cherché et je suis tombé sur cet appartement. Alors, est-ce que tu te rappelles à combien il était affiché initialement ? Alors c’est un appartement qui fait 33 m².

Emeric : 76000.

Sébastien : Voilà. L’appartement déjà était affiché à 76000 € pour 33 m². Donc, je vais prendre la calculatrice et faire le ratio. Donc, 76000 divisé par 33. Voilà on était déjà à 2300 € du m² pour cet appartement sachant qu’à Blagnac, on est encore une fois entre 3200 – 3300. Donc, je t’ai dit de faire une offre et je t’ai dit de faire une première offre à combien ?

Emeric : 50…

Sébastien : Non, non, pas quand même. 60000. Je t’ai dit de faire une première offre à 60000. Donc, voilà, l’agence immobilière, il y a eu un petit jeu de ping pong avec elle et le vendeur, elle nous a dit que le vendeur n’était pas prêt à accepter ça. Toi, tu voulais envoyer à 66. Bon, je t’ai dit balance à 63 et puis voilà, la transaction elle s’est effectuée à 63000 € pour 33 m². Donc je vais refaire le calcul parce que c’est vraiment une putain de bonne affaire immobilière. Emeric étais en train de… enfin, que tu as fait puisque tu es déjà propriétaire. Alors, on est à 1900 € du m² là où on est plutôt autour de 3200 – 3300. Donc, bravo ! Bravo, t’es tombé sur un super projet. L’emplacement est idéal, on est au cœur de Blagnac.

Emeric : Hyper centre de Blagnac.

Sébastien : Hyper centre de Blagnac. Qu’est-ce qu’on a en bas au pied de l’immeuble ?

Emeric : On a les banques, une agence immobilière…

Sébastien : Qui t’a vendu l’appart d’ailleurs.

Emeric : Voilà, tout à fait. Et puis, des commerces.

Sébastien : Voilà. Des commerces. Donc on a des supérettes, des boulangeries, boucheries, j’ai mangé dans une pizzéria pas loin de là à midi, donc voilà. L’emplacement est vraiment idéal. Et chose importante : comme en fait, on a des locaux professionnels dans cet appartement, tu peux faire de la location courte durée et ça, évidemment, on avait épluché les règles de copropriété avant d’aller plus loin et de savoir si tu maintenais ton offre sur cet appartement. Donc, c’est vraiment génial. Alors, comment est-ce que tu finances ce projet ?

Emeric : Je le finance avec un crédit et avec une société qui emprunte.

Sébastien : D’accord. Alors, déjà est-ce que tu vas mettre de l’apport sur ce projet ?

Emeric : Non, je mets 0 d’apport et ma banque m’a suivi et je fais financer tous les frais occasionnels pour l’achat de cet appartement.

Sébastien: C’est-à-dire frais occasionnels, c’est quoi ?

Emeric : Les frais de notaire…

Sébastien : D’accord oui, donc c’est un emprunt à 110 % ?

Emeric : Oui.

Sébastien : Donc, tu fais financer le bien, les travaux parce que vous allez voir il y a énormément de travaux. Donc tu fais financer les frais dossiers bancaires, les frais de garantie bancaires et les frais de notaire.

Emeric : Tout à fait.

Sébastien : Donc, un emprunt à 110 %. Bon vous voyez, quand on dit qu’il est possible d’acheter de l’immobilier sans apport, Emeric en est la preuve vivante. 0 apport sur un projet global de combien ?

Emeric : 100.

Sébastien : 100000 € ?

Emeric : Oui.

Sébastien : 100000 €, ok. Bon, donc tu es resté sur quelque chose de parfait.

Donc je vous dis souvent qu’il y a une règle à respecter lorsque vous achetez de l’immobilier, c’est de pouvoir vous débarrasser de votre bien immobilier une fois les travaux finis. C’est ce que pourra faire Emeric parce que son appartement une fois refait, il vaudra entre 110000 et 115000 € donc, il pourra s’en débarrasser de suite.

Alors en termes de cashflow ensuite parce que tu vas le faire exploiter en saisonnier, tu as une idée de ce que tu vas gagner ? Enfin, on en a parlé juste avant de faire cette vidéo.

Emeric : Dans les environs des 500 €

Sébastien : 500 €, une fois que tu auras payé ton prestataire qui va déléguer, voilà. Et donc on est plutôt sur 700 € hors-délégation. 700 € si Emeric faisait tout lui tout seul (ménages, check in, check out) mais je pense que ce n’est pas du tout ce que tu as envie de faire. Et par contre, en passant par un prestataire de services, tu vas te retrouver avec 500 € de cashflow, ce qui n’est pas mal sur un premier achat immobilier. 500 € tous les mois sans rien faire sauf gérer les annonces, répondre aux clients…Ok. Et donc, ton crédit est de 400 et quelques tu m’as dit ?

Emeric : 420.

Sébastien : 420 € donc ce n’est pas vraiment quelque chose qui va t’embêter. Ok, plutôt satisfait de cet achat ?

Emeric : Oui, oui, très content. Impatient de démarrer.

Sébastien : Un mois de travaux, c’est ce que tu m’as dit ?

Emeric : Oui.

Sébastien : Un mois de travaux. Donc, ce qu’on va faire maintenant, on va vous faire visiter l’appartement. Toi par contre, t’as commencé à bosser dedans ?

Emeric : Oui.

Sébastien : Qu’est-ce que t’as fait ?

Emeric : J’ai fait toute les déposes, les faïences des sanitaires, de la cuisine et du papier peint, parquet donc j’ai passé pas mal de jours, oui.

Sébastien : D’accord. Donc ce qu’on va voir là, c’est déjà mieux que ce que c’était avant, c’est ça ?

Emeric : Oui, il est resté dans son jus l’appartement.

Sébastien : Oui, mais c’est pour ça que tu as réalisé une bonne affaire immobilière. C’est parce que l’appartement, franchement, quand moi, je l’ai visité la première fois, j’ai ouvert la porte, j’ai dit : « Wow ! On est en 1975 dans cet appartement. ». Le propriétaire n’avait jamais rien fait dans cet appartement mais c’est pour ça que tu l’as acheté aussi à ce prix-là. Plus l’appartement va être pourri, plus vous allez réaliser une bonne affaire immobilière. Et moi, ce que je vous encourage à faire, c’est acheter des appartements pourris. Donc, ce que je vais faire dans cette vidéo, c’est de vous mettre les photos de l’appartement au moment de la visite et je vous mettrai également les photos du prévisionnel du futur appartement parce qu’Emeric a travaillé avec une architecte d’intérieur, Marine que vous avez certainement vu dans des vidéos précédentes. Et vous allez voir un petit peu d’où on part, où on va. Emeric, tu es prêt ? Tu nous fais visiter l’appart ?

Emeric : Allons-y.

Sébastien : Ok, parfait. Merci.

Sébastien : Allez, Emeric tu nous fais faire la visite ?

Emeric : Ok, ici, les premiers placards.

Sébastien : Donc là on est à l’entrée de l’appart, c’est ça ?

Emeric : Oui, les placards qui ont été déposés.

Sébastien : D’accord.

Emeric : On passe dans le couloir. J’ai cassé donc tout l’intérieur de la salle de bain.

Sébastien : Alors attends, je vais rentrer dans la salle de bain.

Emeric : Il y avait une baignoire, à droite.

Sébastien : Effectivement, ici à cet endroit-là, il y avait une baignoire.

Emeric : Tout à fait.

Sébastien : Et toi, ce que tu vas mettre, c’est une douche, c’est ça ?

Emeric : Oui, avec un receveur. Il y avait les WC au fond, un lave-linge.

Sébastien : Et donc là, de l’autre côté, tu vas mettre…

Emeric : Un lave-linge.

Sébastien : Un lave-linge ici. Et donc, évidemment, là, c’est prévu de mettre un lavabo.

Emeric : Tout à fait.

Sébastien : Donc vous voyez, au passage, Emeric a bien bossé, il a tout pété. Allez, on continue. donc on sort du couloir.

Emeric : C’est ça, on arrive dans le salon.

Sébastien : Donc là, on est dans le salon. Donc c’est une grande pièce, pas mal là. Donc tu peux nous montrer où c’est que tu auras un canapé ?

Emeric : Ici, de l’autre côté. Ici, à cet emplacement. Et ici, ça sera une chambre ; donc, fermée avec des rideaux.

Sébastien : Voilà derrière, dans cet emplacement, on va mettre une chambre, ok. D’accord. Alors, quand même, ce que je voulais montrer, est-ce que tu peux montrer la vue parce qu’on a une super vue.

Emeric : Oui, la vue du centre de Blagnac, la vieille église.

Sébastien : Alors, quand même une super vue depuis la fenêtre. Et chose très, très importante, parle nous de ta place de parking.

Emeric : En bas, tout à fait.

Sébastien : Alors peu importe mais en tout cas, le stationnement est difficile à Blagnac. Et donc, c’est toujours bien d’avoir cette place de parking.

Emeric : C’est effectivement un point capital et un atout d’avoir une place de parking avec un badge pour rentrer facilement.

Sébastien : Ok. Et donc là ?

Emeric : On passe à la cuisine. Avec une chaudière pour assurer le chauffage.

Sébastien : Ok, et donc là, pareil, t’as tout déposé.

Emeric : Oui, il y avait effectivement une hotte, il y avait du lambris, beaucoup de décorations intérieures.

Sébastien : Des décorations lambris, c’est ça ?

Emeric : Oui, des années 70.

Sébastien : Ok. Oui, non, mais c’est vrai, tu as bien démoli, c’est bien.

Emeric : Et les huisseries seront changées aussi, donc les deux fenêtres : fenêtre cuisine et fenêtre salon.

Sébastien : Donc, ici, la fenêtre de la cuisine va être changée, et celle-ci du séjour aussi, très bien. Et donc là, tant qu’on est là, la cloison, je crois qu’elle vire celle-là.

Emeric : Oui, celle-ci s’en va, oui, tout à fait, pour faciliter l’espace et le meuble cuisine viendra justement à ce niveau-là.

Sébastien : D’accord. Et sur le pan de mur qui est juste derrière toi là ?

Emeric : La télé avec la box internet.

Sébastien : Voilà. Ici, on aura la télé avec la box, ok. Donc, écoute, on va refaire un tour. Donc là, la chambre. Ici, un salon. Il faut se projeter mais en tout cas, moi qui ai vu leplan 3D c’est nickel. La cuisine, voilà, en plein chantier. Et là, on repart dans le couloir. Vas-y, je te laisse montrer le couloir.

Emeric : Le couloir.

Sébastien : La pièce d’eau, complètement en chantier. Et voilà, puis derrière, l’entrée. Voilà, vous remarquez le papier peint magnifique juste derrière Emeric. Le papier peint qui fait rêver.

Emeric : Des années 70.

Sébastien : Voilà. Mais l’appartement est resté dans son jus, encore une fois, c’est-ce que je dis, c’est pour ça que tu as acheté si peu cher. Ok, écoute, merci pour cette visite, Emeric.

Sébastien : Bon Emeric, merci pour cette visite. Un joli projet en perspective. Donc là, les travaux vont démarrer d’ici 10 jours, un mois de travaux, c’est ce que tu me disais…

Emeric : Un petit mois.

Sébastien : Un petit mois de travaux. Donc tu devrais être opérationnel pour le weekend du premier mai. Ce serait bien, c’est un weekend de trois jours si tu pouvais choper tes premières locations, voilà.

Emeric: Premiers touristes.

Sébastien : Exactement. Bon écoutez, si vous souhaitez faire comme Emeric, acheter bien en dessous du prix marché, il n’y a pas de secret. Il faut chercher, il faut chercher, il faut faire des visites, il faut faire des visites, il faut faire des visites. Et vous voyez que le financement à 110 %, c’est possible.
Tu me confirmes ? 0 apport sur ce projet immobilier, tu as gardé toute ton épargne.

Emeric : Oui.

Sébastien : Bon, parfait. Il faut faire comme toi ! Qu’est-ce que tu peux donner comme conseil aux gens qui se posent des questions sur comment rechercher, comment faire le financement, voilà donne un conseil.

Emeric: Je dirais que vis-à-vis de la banque, il ne faut pas les lâcher, il faut vraiment persévérer. Parce qu’on m’a prévu au départ un nantissement, il fallait que je finance, il fallait que j’ampute mon capital et j’ai insisté pour ne pas le faire. Donc proposer des alternatives : des hypothèques ou prêteurs deniers. Et si ça passe, c’est le jackpot, quoi. Donc, voilà.

Sébastien : Donc en tout, négocier. Négocier et ne pas avoir peur d’aller au combat. De toute façon, si vous n’allez pas au combat, encore une fois, il ne se passera rien. Écoute, merci Emeric. Ce qu’on fera, tu m’inviteras à faire une autre vidéo avec l’appartement nickel qu’on voit autre chose que le maquettage 3D, l’appart vraiment fini ?

Emeric : Ouais, ouais pas de problème.

Sébastien : Ok. Donc, on boira l’apéro.

Emeric : Merci Sébastien.

Sébastien : Ok. Merci Emeric en tout cas pour cette interview.

Donc, si souhaitez en savoir plus sur l’immobilier et la location courte durée, si vous souhaitez assister à d’autres interviews comme celle que je réalise aujourd’hui avec Emeric, n’hésitez pas à me suivre sur mon blog louer-en-courte-duree et à vous abonner à ma chaîne YouTube en cliquant sur le bouton « abonnez-vous ! »

Et puis, je vous rappelle que j’ai rédigé deux e-books que vous pouvez télécharger en cliquant sur les deux vignettes qui viennent d’apparaître dans cette vidéo ou en cliquant sur le « i » qui vient d’apparaître en haut à droite ou en cliquant sur le lien de téléchargement juste en dessous de cette vidéo.

Alors, ces deux e-books traitent évidemment d’immobilier et d’investissement locatif.

Le premier s’appelle « Convaincre la banque – Mode d’emploi » et justement, je vous explique comment vous devez vous comporter si vous souhaitez décrocher votre crédit immobilier, comment vous devez mettre en avant vos arguments, comment faire votre présentation comme Emeric l’a fait puisqu’on a travaillé le dossier ensemble.

Et puis, j’ai rédigé également le second e-book qui s’appelle « Doubler son salaire avec la location courte durée » dans lequel je vous explique pourquoi la rentabilité de la location courte durée va vous permettre de générer des revenus complémentaires et automatiques maintenant et pas dans 20 ans. Vous l’avez vu, Emeric sur son premier investissement, va gagner 500 € tous les mois. Voilà.

Écoutez, merci d’avoir regardé cette vidéo. Puis, on se retrouve très, très vite sur une nouvelle vidéo sur louer-en-courte-duree.

Ciao !

Salut Emeric.

Emeric : Salut.


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Convaincre la banque : Mode d'emploi "

6 commentaires

  1. Super affaire, bravo…
    la SCI à l’IS est un bon choix surtout en cas de location meublée il faut faire attention à la plus-value en cas de revente!
    C’est la ou le montage en holding devient avantageux si on veut continuer dans l’immobilier.

    Personnellement j’ai une SNC à l’IR pour du saisonnier dans une SCI à l’IR qui me permet de profiter des deux fiscalités.

    En tous cas félicitations et j’espère en savoir une fois le projet terminé

    Michael

  2. Emmanuel on

    Bonjour, un apart de 33m2 qui coûte tout frais inclus 110 000 euros, ça 3 333 euros du m2, hors vous dites que les prix au m2 sur le marché est de 3200 – 3300 euros, du coup je comprends pas bien ou est l’affaire ? De même, les 700 euros sont ils avant ou après paiement de l’emprunt ? 700 euros de loyers ramenés sur 110 000 euros ça fait 7,6 % bruts, c’est peu pour du saisonnier je trouve… Je vous souhaite bon courage pour vos travaux, je retape moi aussi un immeuble de 4 appartements dans le même état que le votre, et je vois bien ce que cela represente ! Bonne continuation dans votre projet !

    • Sébastien on

      Emeric s’est trompé.
      Son emprunt global est de 100 ke et non 110 ke.
      La plus-value potentielle est donc de 9000 euros.

      Par ailleurs, 700 euros, c’est le cashflow, pas le loyer.
      En délégant totalement, le cashflow sera de 500 euros.

  3. Bonjour Sébastien,
    Je pensais qu’il n’était pas possible de louer en meublé via une SCI ?
    Bravo pour les projets !
    Vincent.

Leave A Reply

47 Partages
Partagez44
Tweetez
Partagez3
+1
Email

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x