Bail mobilité : Ce qui change !

8

La loi ELAN a introduit un nouveau type de bail : le bail mobilité.
Ce bail est destiné à toutes les personnes ayant besoin d’un logement temporaire : formation, déplacement professionnel…
Pour ce courtes périodes, ce bail peut être signé en lieu et place d’un contrat de location courte durée.

Dans cette vidéo, je vous propose de découvrir les grandes lignes de du bail mobilité.

Indiquez-moi dans les commentaires vos remarques sur ce bail.


Des conseils sur l'immobilier !

Abonnez-vous à ma newsletter pour recevoir de bons conseils immobiliers et le guide GRATUIT
" Doubler son salaire avec la location courte durée "

8 commentaires

  1. Lorraine on

    Dommage pour le depot de garantie effectivement…
    Le locataire doit il justifier la raison de sa demande de bail mobilité ? (Convention de stage…)?
    Si le bail mobilité est signé pour une durée précise, le locataire peut il donner son préavis et partir avant ?

    • Sébastien on

      Bonjour Lorraine,

      Oui, le locataire doit justifier qu’il est éligible au bail mobilité.
      Et il peut aussi quitter le logement avant la date limite moyennant un préavis.

  2. Bonjour,

    Moi je viens de signer un premier bail mobilité de 3 mois. J’aivais pas mal fait de pub cet été dans mes réservations Airbnb en anticipant la nouveauté. Et j’ai eu une touche ;-). J’espère que ça va bien se passer. Ce qui m’embête un peu c’est l’enchaînement des contrats, malgrés le préavis d’1mois, les professionnels n’ont jamais une fin de mission bien défini du coup ou tu gardes des disponibilités pour renouveler ou tu perds des locataires potentiels. A voir à l’utilisation.

    • Sébastien on

      Pourquoi ne pas être restée simplement sur la courte durée classique pour éviter cela ?

      • C’est vrai rester en courte durée c’est plus facile niveau planning mais je test cette année le Bail Mobilité On fera le bilan en fin d’année.

  3. Le jour J arrive pour moi, demain le locataire arrive pour 3 mois. J’ai édité mon Bail Mobilité en ligne via un site internet. Effectivement il y a 1 mois de préavis si le locataire souhaite réduire ou renouveler sa location. Du coup ça laisse le temps de retrouver un autre locataire.

    Quand j’ai mis l’annonce du second appartement sur le bon coin avec en titre Bail Mobilité – location professionnelle (+ détails du bail) j’ai eu plus de 6 demandes en 24h. J’étais très étonnée et effectivement beaucoup de personne en mutation ou en formation.

    C’est vrai que l’hiver via Airbnb j’avais eu quelques demandes mais ça resté – 1 mois et uniquement parce que les personnes mon fait une demande malgré le macaron Airbnb « Business ». C’est vrai que la plus part des annonces n’écrivent pas, Venez chez moi je loue moins d’1 an et plus qu’1 mois ! lol !

    Niveau caution c’est vrai il n’y a pas de dépôt de garantie. En courte durée avec Airbnb il y avait une petite caution. Du coup j’ai demandé la même en chèque non endossé. Mais je sais pas si c’est vraiment autorisé.

    Concernant le taxe d’habitation, je pense ça doit rester à la charge du propriétaire, car les locataires ne résident pas à cette adresse et ne sont que de passage.

    Est ce que l’on doit payer une Taxe de séjour ? Alors je dirai que non car c’est pas de la location saisonnière et mais ça y ressemble un peu. Vous avez des infos à ce sujet ?

    • Sébastien on

      La taxe d’habitation reste à la charge de celui qui occupe le logement au 1er janvier.
      En revanche, il n’y a pas de taxe de séjour avec le bail mobilité

Leave A Reply

Doubler son salaire avec la location courte durée ?

x